Résumé

WWE Mae Young Classic, épisode 5 : À bout de force

WWE

On est reparti pour une deuxième salve de quatre épisodes du tournoi féminin de la WWE, le Mae Young Classic. Après quatre premiers épisodes dans lesquelles les trente-deux participantes s’affrontaient pour accéder aux deuxième tour, elles ne sont plus que seize à s’affronter pour les quarts de finale.

Rachel Evers progresse, mais Abbey Laith s’impose

Le premier match de cet épisode voit ainsi Rachel Evers, qui nous avait pas laissé un super souvenir au tour précédent contre Abbey Laith qui a sorti par surprise Jazzy Gabert du tournoi. Pour une raison qui nous échappe Mauro Ranallo en voix-off nous présente Abbey Laith comme la « protégée de Mae Young ». Point coucou people avec Kassius Ohno dans le public dont on nous explique qu’il est le petit ami de Rachel Evers, mais ça intéresse qui ?

Lita a trouvé Rachel Evers impressionnante dans son match du premier tour, on se demande si elle a vu le même match que nous. Evers est tout de même plus intéressante dans ce match, elle montre plus d’offense, elle est plus dynamique que face à Marti Belle la semaine dernière même si son catch reste un peu maladroit ou manque d’assurance par moment.

De son côté Abbey Laith, qui a on le rappelle battu Jazzy Gabert dans son précédent match devrait selon toute logique ne pas avoir trop de mal à se défaire de Rachel Evers, mais cette dernière montre de la résistance face à son adversaire qui a déjà quelques années d’expériences.

Abbey Laith remporte sans soucis et sans surprise le match, grâce à une powerbomb et un Alligator Clutch, après un beau powerslam d’Evers qui n’aura obtenu qu’un nearfall. Abbey Laith s’avance dans le tournoi et affrontera la vainqueuse du match entre Princesa Sugehit et Mercedes Martinez, tandis que Rachel Evers peut retourner travailler un peu son in-ring et venir nous surprendre dans le futur.

Puissante Piper Niven

Dans le second match de cet épisode on retrouve l’écossaise Piper Niven, qui a sorti Santana Garrett au tour précédent dans un des matchs que l’on peut déjà mettre dans les meilleurs du tournoi, face à Serena Deeb qui va bien devoir se battre face à la puissance de Niven.

Serena Deeb use de beaucoup de headlock et de prises du genre pour tenter d’affaiblir Piper Niven. Serena Deeb doit à tout prix mettre Piper Niven au sol pour prendre le contrôle du match, mais celle-ci est bien trop résistante. Serena Deeb contre alors beaucoup de prises qu’elle tente de retourner à son avantage, use de coup de poing qui ralentissent un peu son adversaire. Elle parvient alors à placer un neckbreaker qui lui offre presque la victoire, mais Piper Niven relève les épaules.

Piper Niven reprend le contrôle du match, monte sur le poteau du ring pour une Vader Bomb dont se relève Serena Deeb dans un autre beau nearfall. Mais l’écossaise n’en a pas terminé et remonte sur le poteau pour cette fois tenter un splash dont s’échappe Serena Deeb, pas de quoi ralentir Piper Niven qui termine finalement le match avec un minichoku driver pour la victoire et qui sort Serena Deeb du tournoi.

Piper Niven nous a déjà offert deux beaux match dans ce tournoi et on espère le prochain (face à Toni Storm ou Lacey Evans) tout aussi superbe. Sortie du tournoi, on se demande par contre si Serena Deeb restera à la WWE dans les prochains mois, en tout cas on l’espère.

Promesse tenue

Un point coucou beaucoup trop long sur Kalisto et même une danse Lucha avant le match de Princesa Sugehit qui affronte pour son second match du tournoi Mercedes Martinez. Un match de vétéranes entre deux catcheuses de respectivement 37 et 36 ans. Les deux catcheuse ont en tout cas si l’on en croit leurs vidéos de présentation envie d’en découdre.

Il y a donc de l’expérience mais toujours un peu de choses qui font tiquer comme ce roll up en tout début de match qui n’allait évidemment servir à rien. Mais ce n’est pas le plus important du match. Princesa Sugehit dans sa vidéo de présentation promettait de détruire Mercedes Martinez, et si elle n’a pas remporté le match, elle a peut-être réussi sa mission.

C’est sur une blessure kayfabe que ce match repose. En effet Princesa Sugehit, en portant un Fujiwara Armbar, va abîmer l’épaule de Mercedes Martinez. Cette dernière remporte le match avec un Fisherman’s Buster mais souffre toujours de l’épaule comme on le voit quand l’arbitre lui lève le bras pour la déclare gagnante du match.

À voir donc quel impact aura cette blessure dans la suite du tournoi, où elle affrontera Abbey Laith en quart de finale.

Fight Forever

On n’aura pas cette fois à attendre la fin du tour actuel pour revoir Kairi Sane. Celle-ci affronte dans le quatrième et dernier match de cet épisode Bianca Belair. Deux forte personnalités des rings (et de ce tournoi) s’affrontent. Le public est évidemment dans la poche de Kairi Sane qui en profite pour se moquer de Bianca Belair.

Le match est très dynamique dans ses premières minutes, et les coups frappent fort. Bianca Belair utilisera évidemment sa longue tresse comme fouet mais cette fois ce n’est pas simplement pour aveugler son adversaire comme elle a fait dans son précédent match face à Sage Beckett. Cette fois l’intention est bien de faire du mal à Kairi Sane et on se demande comment, en entendant le bruit, comment cela peut ne pas faire de mal. Bianca Belair fouette littéralement Kairi Sane.

Les deux catcheuses mettent vraiment toute leur technique et toute leur force dans ce match et donnent l’air de terminer le match à bout de force au fur et à mesure que les coups pleuvent. Bianca Belair est bien à bout, et quand un nearfall après un 450 splash vient, elle perd ses nerfs et le contrôle du match. Elle tente de charger Kairi Sane dans le coin du ring mais la loupe.

Une impressionnante manchette de Kairi Sane qui reprend le contrôle du match renvoie Bianca Belair dans le coin du ring, suivi de l’Elbow de Kairi Sane qui termine cet incroyable match. Le meilleur du tournoi jusqu’ici, on avait envie d’hurler « Fight Forever ».

Kairi Sane s’avance en quart de finale et affrontera la gagnante du match entre Dakota Kai et Rhea Ripley qui lui aussi est à voir. On n’a sans doute pas fini de voir Bianca Belair non plus, sa personnalité aura sans doute bien marqué les fans.

Cliquez pour commenter
En haut