Actualité

La Global Force Wrestling fait (déjà) perdre de l’argent à Anthem Sports

Global Force Wrestling

Rien ne va déjà plus à la Global Force Wrestling et son propriétaire Anthem. Selon Sports Illustrated, la société canadienne propriétaire de Fight Network et de la Global Force Wrestling serait en train de perdre énormément d’argent.

Jeff Jarrett s’en va déjà

Des pertes d’argent dues aux coûts exorbitants de la promotion de Jeff Jarrett et le peu de revenus qu’elle génère. Anthem était intervenu au tout début de l’année 2017 pour sauver la TNA d’une mort programmée, mais il semble que les déboires financiers de la fédération de Nashville la rattrape une nouvelle fois. Si on ajoute à cela le fait que Jeff Jarrett ait décidé sans aucune raison préalable de quitter son poste au sein de la Global Force Wrestling, les vautours semblent à nouveau tourner au-dessus d’Impact Wrestling.

Les bruits veulent même qu’Anthem a déjà fait des coupes dans le budget de Fight Network — service de streaming et VOD qui diffuse du catch, du MMA, de la boxe, mais aussi des podcasts parmi les plus populaires dans le milieu du catch — afin de continuer à financer la Global Force Wrestling.

Mais jusqu’à quand Anthem acceptera-t-elle de faire des sacrifices ? Le Fight Network et Anthem ne sont pas Panda Energy et la saignée financière ne peut visiblement plus durer. La rumeur veut que la procédure de désengagement de l’entreprise canadienne envers la GFW soit sur le point d’être lancée.

Une nouvelle aubaine pour la WWE ?

Si d’aventure, la bibliothèque de la TNA venait à être en vente, il est quasi certain que la WWE se jetterait sur cette somme de vidéo inestimable car bon nombre des stars actuelles de la WWE sont passées par la TNA et Impact : Bobby Roode, Kurt Angle, Sting, AJ Styles, Samoa Joe… La liste est longue. La possibilité de mettre un grand nombre des pay per views et d’épisodes d’Impact sur le WWE Network à un moment où la WWE cherche à produire du contenu à moindre frais est aussi un argument à prendre en compte. La possibilité de ne plus avoir aucun frein à utiliser l’univers des Broken Hardy’s est également très alléchant pour toutes les parties impliquées. Le tout pourrait être facilité par la présence de John Gaburick dans la direction d’Impact Wrestling car ce dernier est très très proche de Kevin Dunn, réalisateur des programmes télévisés de la WWE.

Il faut noter que si Anthem venait à se désengager, ils vendraient la marque Impact Wrestling, et non Global Force Wrestling, qui elle appartient toujours à Jeff Jarrett malgré la joint-venture annoncée il y a quelques mois. Encore des semaines bien mouvementées du côté de Nashville !

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut