Top 200

Top 200, numéro 4 : Quand le monde découvre Shinsuke Nakamura

Wrestle Kingdom IX était le premier pay per view de la New Japan pro Wrestling a être présenté aux Etats-Unis grace à la collaboration de la Global Force Wrestling alors naissante et avait vu l’arrivée de Jeff Jarrett et Scott d’Amore dans le Bullet Club. Malgré tout ce show a été le point de départ de l’expansion de la New Japan sur le marché américain et le moment ou les fans occidentaux ont pu avoir accés à Shinsuke Nakamura.

Kota Ibushi contre Shinsuke Nakamura (c) pour le titre de Champion Intercontinental IWGP

4 janvier 2015 : Wrestle Kingdom IX à Tokyo (Japon)

Lors de Power Struggle 2014, Shinsuke Nakamura défend avec succés son titre de champion intercontiennetal face à Katsuyori Shibata. Après son habituelle promo post-match, Kota Ibushi vient lui porter une (bien faible) german suplex et le challenger pour son titre. Pas de problème pour le King of Strong Style qui accepte cette requête et voilà les deux catcheurs programmés pour s’affronter lors du semi-main-event du Tokyo Dome le 4 janvier dans un match inter-promotionnel. Kota Ibushi étant identifié comme un catcheur de la DDT.

Comme nous l’avons vu avant en numéro #78, Shinsuke Nakamura et Kota Ibushi se sont déjà affrontés dans des excellents matchs, mais jamais sur une telle grande scène. A ce titre, Nakamura effectue une de ses entrées les plus spectaculaires : après les pole-danseuses de Wrestle Kingdom VIII, voici un Shinsuke Nakamura drapé et coiffé comme la statue de la liberté effectuant une entrée et une marche grandiose vers le ring. Pour quiconque qui découvrait la New Japan ce soir là, il était clair que c’était une vraie rockstar qui venait de faire son apparition.

Ce match était aussi un test pour Kota Ibushi qui venait de quitter la division Junior qui devait prouver que dans un premier temps il pouvait rivaliser avce un des meilleurs strikers et un membre du top 4 de la NJPW, mais aussi qu’il pouvait être un « draw » au top de la carte du plus gros show de l’année. Par moment Ibushi jouera sa partition habituelle avec de la voltige mêlée du style typique Junior japonais, mais aussi essayer à son tour de rivaliser au niveau frappe avec son adversaire, mais avec un succès somme toute modéré.

Quand à Shinsuke Nakamura, il est au top de son jeu ce soir là et gifle ou porte des coups de pieds à Ibushi tellement fort qu’on a l’impression de voir une correction. Mais à plusieurs moment, ces passages ne font que réveiller Ibushi et semblent être des transitions dans la transformation d’Ibushi en heavyweight. Même les échanges de coups si classiques dans le catch japonais vous prennent d’une manière inhabituelle et trois fois nous verrons les deux catcheurs s’envoyer un coup de poing au même moment avec une violence à vous faire plisser les yeux.

Après une première partie assez psychologique mettant en place ce que le combat va être, le match s’accélère et passe plusieurs vitesses à la fois afin de garder l’auditoire complètement scotché devant ce spectacle et cette ambiance électrique. Après un Phoenix Splash ou Ibushi mange le tapis du ring, Nakamura envoie un Boma Ye à l’arrière du crâne et s’écroule. Nakamura joue encore un peu avec les nerfs d’Ibushi allant même jusqu’à pousser l’arbitre vers son adversaire quand la situation n’est pas à son avantage. Mais Ibushi répond avec un Flying Double Stomp énorme et envoie lui-même un Boma Ye pour un compte de deux. La séquence finale à partir de la german suplex de la deuxième corde d’Ibushi est exceptionnelle avec un Michinoku Driver de Nakamura suivi d’un Boma Ye pour le compte final.

Un matcb exceptionnel qui avait à l’époque souffert des commentaires peu inspirés de Jim Ross et Matt Striker. Pour profiter à fond de ce match vous pouvez profiter de la version japonaise sur le site de la NJPW New Japan World mais la version sur AXS avec Josh Barnett et Mauro Ranallo est elle aussi formidable. Sans aucun doute le match qui a installé Nakamura et la NJPW sur le paysage des fans de catch « casual ».

Note WON : ***** Note Cagematch : 9.79

On reste à la NJPW la semaine prochaine avec la conlcusion d’une des rvivalités les plus emblématiques de la fédération nippone.

Cliquez pour commenter
En haut