Top 200

Top 200, numéro 1 : Le commencement de la nouvelle New Japan

Le voici, le numéro 1 de ce classement. Il y a de grandes chances que peu d’entre vous s’attendaient à ce que ce soit ce match à cette position mais le calcul des points place ce match en première position et de loin (au moment de ce calcul, c’est à dire décembre 2016). Et même si les deux catcheurs ne sont encore qu’au milieu de leur carrière et qu’ils sont loin d’avoir l’impact d’un Kobashi, Misawa, Michaels ou Hart, ils représentent tout deux les deux nouvelles forces montantes de la New Japan alors que cette fédération part à l’assaut du monde.

On remarquera que ce match a lieu le lendemain et la veille de deux matchs vus dans ce classement, le match nul entre Okada et Tanahashi, et la finale entre Omega et Goto. C’est aussi la revanche de deux catcheurs éclipsés par les élites de la promotion japonaise. Naito, pushé trop tôt et expédié hors du main-event de Wrestle Kingdom VIII à la faveur d’un vote des fans. Ces même fans qui maintenant chantent son nom avec une hypocrisie qui a fait naître son rire jaune reconnaissable entre mille. Et Kenny Omega, toujours dans l’ombre des leaders du Bullet Club AJ Styles ou Karl Anderson, devant selon lui se « sous-alimenter » pour rester un Junior et ne pas faire d’ombre à AJ. C’est un match exceptionnel dans la psychologie, le storytelling et l’impact sur le futur de la NJPW et du catch en général.

Tetsuya Naito vs Kenny Omega

13 Aout 2016 : 18ème journée du G1 Climax XXVI à Tokyo (Japon)

La situation dans ce groupe B du G1 est simple avant ce match. Katsuyori Shibata et Michael Elgin ont tous les deux perdus avant ce match (face à Katsuhiko Nakajima et EVIL), donc à ce titre Tetsuya Naito a un point d’avance sur Kenny Omega et aucun des deux ne peut être rattrapé. Tetsuya Naito n’a besoin que d’un match nul au bout des 30 minutes, alors que Kenny Omega doit gagner. À ce moment, Kenny Omega est déjà l’invité surprise car après avoir perdu son titre Intercontinental face à Michael Elgin, la NJPW semble avoir ralenti un peu son push au profit justement de Tetsuya Naito ou du champion NEVER Katsuyori Shibata.

Ce match intervient aussi un peu plus de six mois après que la New Japan ait perdu AJ Styles et Shinsuke Nakamura, soit la moitié de leur top 4, ce qui a mis Takaaki Kidani (président de Bushiroad, propriétaire de la New Japan) incroyablement en colère et accéléré son désir d’expansion internationale. Et pour s’expatrier, la New Japan a besoin de nouvelles stars, et de nouvelles têtes d’affiche commerciales. Afin de les créer, quoi de mieux que le G1, le deuxième évènement le plus regardé après Wrestle Kingdom et point culminant d’un mois de compétition âpre et physique ?

Tetsuya Naito venait de perdre le titre de champion Poids-Lourds IWGP et était au top de sa popularité au point que tout le monde en avait fait un des favoris du G1 ou tout du moins de son groupe. Alors solide leader des Los Ingobernables depuis un an, son armée continue de croître avec EVIL, SANADA et BUSHI. En ce qui concerne Kenny Omega, on sent poindre le début d’un face turn et d’une scission dans le Bullet Club avec les Young Bucks. Même si son push a été un peu ralenti au milieu de cette année 2016, il ne fait aucun doute qu’il est l’un des projets de Gedo pour atteindre le sommet de la fédération.

Ce match est en quelque sorte l’affrontement des deux personnages les plus charismatiques de la New Japan et aussi celui des deux catcheurs qui représentent les adversaires de Kazuchika Okada pour la deuxième partie de cette décennie, celle qui devra porter la NJPW sur la route de son développement international. À ce titre c’est Kenny Omega le nord américain, contre Tetsuya Naito le japonais à la gimmick inventée au Mexique et aux racines fermement implantées dans la CMLL.

Le combat démarre un peu comme un combat de la WWE avec ces « à toi, à moi », ces moments de comédie (avec échange de crachats) et les phases de contrôle alternées. Un choix peut-être pas innocent car c’est aussi une manière de servir aux potentiels nouveaux spectateurs une soupe au goût qu’il connait avant de l’emmener vers un terrain qui risque de le surprendre. Car à la moitié du combat, le scénario bascule dans la rencontre super physique à la manière des gros combats de la All Japan et de la NOAH. Après une Powerbomb sur une table de commentateurs (spot typiquement US), Kenny Omega effectue un springoard Tope Con Hilo sur Naito qui restera dans la postérité et s’explose à moitié sur le sol.

À partir de ce moment, on bascule dans l’ambiance gros match et chaque prise a un impact énorme. On notera la manière avec laquelle Kenny Omega effectue ses V-Trigger (coups de genoux sautés) et à quel point les coups ont l’air dévastateurs. Autant Naito a toujours l’air de s’en ficher complètement et chaque prise ou spot est accompagné d’une espèce de désinvolture qui colle malgré tout parfaitement à son personnage, autant chaque offensive de Kenny Omega a l’air de littéralement détruire son adversaire.

Kenny Omega doit lutter contre la montre et contre le travail acharné de Naito sur son genou, et même lorsqu’il est pris dans une longue soumission après un contre de son One Winged Angel la foule commence à le soutenir par moment. Avec seulement une minute restante au compteur, Omega parvient à porter le One Winged Angel sur Naito et remporte le match et son groupe au prix d’un match extraordinaire à la tension incroyable, et surtout d’une surprise incroyable montée d’un culot monstre de Gedo. Après le match, Kenny Omega ironisera sur le public, teasant un face turn pour se retourner contre le public encore plus vite. Un match incroyable au sprint final le plus tendu qu’on ait jamais vu.

Note WON : ***** – Note Cagematch : 9.91

C’est donc la fin de ce classement. En espérant qu’il vous ait plu et que vous ayez découvert des matchs que vous n’auriez jamais pensé à regarder. Si vous voyez des liens morts, n’hésitez pas à nous en faire part, nous nous efforcerons de corriger ceci. A partir de la semaine prochaine ou pour le reste de l’année, nous reviendrons sur les combats exclus de la liste et qui auraient aussi pu s’y trouver. Bon visionnage et merci d’avoir suivi ce classement.

Cliquez pour commenter
En haut