Résumé

WWE SmackDown Live du 3 octobre : Résumé et résultats

Au programme de cet épisode go-home de WWE SmackDown Live une dernière confrontation entre Kevin Owens et Shane McMahon.

Service minimum pour Shinsuke Nakamura et Jinder Mahal

C’est Shinsuke Nakamura, en interview avec Renee Young, qui ouvre le show ce mardi soir. Renee Young lui demande simplement son ressenti sur les moqueries et les attaques de Jinder Mahal, mais Nakamura ne parle qu’en proverbes pour simplement dire que cela ne le touchait pas, ajoutant que « la plus grande de toutes les peurs et celle de l’inconnue ». Cool.

Les Singh Brothers l’interrompent et pour une fois on ne leur en veut pas. Ils annoncent Jinder Mahal qui se pointe par derrière et attaque Nakamura qui n’a pas trop de problème pour se défendre face à lui. Il s’apprête à lui porter un Kinshasa mais les Singh Brothers l’en empêchent et Nakamura le met KO avant de lui porter un Kallas.

Un pauvre segment pour teaser un match de championnat qui aura lieu dans cinq jours. On aimerait vite en finir avec le règne de Mahal.

Premier match de la soirée entre les équipes de Charlotte Flair et Becky Lynch et de Carmella et Natlaya. Cette dernière offre la victoire de son équipe de manière très clean avec un Sharpshooter. Mrs Money In The Bank et la championne de SmackDown célèbre ensemble, mais petite méfiance de la part de cette dernière.

« Tu n’es rien d’autre qu’une entrée »

Mike Kanellis est de retour seul — les commentateurs précisent que Maria Kanellis est enceintes pour justifier son absence — mais oubliez le vite, il est là pour jobber face à Bobby Roode. Après la victoire de ce dernier, Dolph Ziggler vient avec une entrée qu’il dit tester, frappant dans grosse caisse et lançant des confettis, pour interpeller Bobby Roode lui disant notamment qu’il n’est « rien d’autre qu’une entrée », chose qu’on a du mal à contredire. Pas qu’il soit mauvais dans l’ensemble, mais on vous laisse juste imaginer le succès de Bobby Roode sans l’entrée « Glorious ».

Il compte s’en aller mais Bobby Roode lui dit de rester et lui dit que son entrée était horrible, avant de lui montrer « comment on fait », faisant sa pose « Glorious » alors que son theme song se lance.

Les Usos sont là pour parler de leur match face au New Day à Hell In A Cell, dans le Hell In A Cell. La promo est une sorte de comparaison entre la prison (Usos Penitentiary) et la cage HIAC, disant qu’ils vont « lire les droits » des New Day. Les Usos disent que seul deux membres de l’équipe pourront entrer dans la cage, pendant que le troisième regardera le match à l’extérieur « en mangeant des Booty’O avant d’annoncer qu’ils seront champions par équipe pour la cinquième fois de leur carrière ce dimanche.

Les New Day entrent, expliquant que ces dernières mois ils ont eu les meilleurs matchs chaque soir, même si certains avaient lieu dans les pre-show. Xavier Woods assure que son équipe repartira championne ce dimanche. Les deux équipes se font face, rien de plus pour cette dernière confrontation avant un Hell In A Cell, dommage.

On nous annonce pour Hell In A Cell que Chad Gable et Shelton Benjamin affronteront les Hype Bros dans le kickoff et que les Fashion Files feront leur retour. On est déçu parce qu’ils étaient annoncés pour ce mardi soir, pas cool.

Pas de raccourcis avec AJ Styles

Tye Dillinger affronte Baron Corbin, match remporté par Dillinger sur un roll up. AJ Styles apparait sur l’écran géant pour s’adresser à Baron Corbin, lui disant aurait dû se dépasser un peu plus. S’il s’était dépassé un peu plus, il aurait sans doute battu John Cena à SummerSlam et peut-être même cashé sa mallette avec succès. Styles prévient: prendre des raccourcis ne fonctionnera pas avec lui.

Comme la veille à RAW, trois survivantes du cancer du sein sont là pour recevoir des ceintures de championne en compagnie de Dana Warrior et de la division féminine de SmackDown.

Aiden English affronte ce soir Randy Orton. Rusev est avec English et s’adresse d’abord à Randy Orton, pas encore arrivé, à propos du fait qu’il a gâché le Rusev Day la semaine dernière.

Randy Orton remporte le match rapidement avec un RKO sous les yeux déçus de Rusev. Celui-ci tente de rentrer sur le ring alors qu’Orton a le dos tourné, mais Orton se retourne subitement dans un geste typique de la Viper, faisant reculer Rusev qui préfère finalement s’en aller.

Shane McMahon paye son impatience

Alors qu’il s’apprête à retrouver Kevin Owens pour une dernière confrontation avant leurs match à Hell In A Cell, Shane McMahon croise Sami Zayn en coulisse qui tente de le mettre en garde à propos de Kevin Owens. Pour résumé la réponse de Shane McMahon : « De quoi te me parles ? Occupe toi de tes affaires ».

Une fois sur le ring Shane McMahon explique que finalement Kevin Owens n’est comme il s’en doutait, pas là. Il s’adresse tout de même à lui, disant qu’une nouvelle stipulation est ajoutée au match qui devient ainsi un Falls Count Anywhere. Du coup on comprend plus trop pour la cage.

Kevin Owens est finalement là, descendant à la manière du Shield depuis le public parce que c’est à la mode sans doute. Shane McMahon lui demande de descendre et de le rejoindre sur le ring puisqu’il s’agit d’un face à face, mais celui-ci n’en a visiblement pas envie.

Shane McMahon se décide alors à le rejoindre lui même, et comme vous vous en doutiez, cela finit en bagarre. Kevin Owens mets Shane McMahon KO sur le sol assez facilement. Owens retourne sur le ring, prend le micro et nous dit « Vous pensez que Shane McMahon a passé un mauvais moment ce soir ? Attendez de voir ce qu’il l’attend ce dimanche ». Peu importe où ce sera, dans la cage, en dehors, il compte le faire souffrir. Il menace de le powerbomber encore et encore avant de le jeter du haut de la cage.

Shane McMahon revient par les escaliers, souffrant encore, Kevin Owens lui conseil de ne pas revenir et de garder ses forces pour dimanche mais c’est plus fort que lui. Kevin Owens l’avait prévenu, il s’attaque à nouveau à Shane McMahon. Les arbitres viennent tenter de les séparer mais sans succès. Owens laisse pour terminer cet épisode un Shane McMahon gisant sur le ring avant son match de dimanche.

Cliquez pour commenter
En haut