Spoilers

NXT : Que s’est-il passé lors des enregistrements post-TakeOver : WarGames ?

La folie du week-end des Survivor Series et de NXT TakeOver : WarGames passée, le roster de NXT était de retour mercredi soir à la Full Sail University pour enregistrer les prochains épisodes hebdomadaires. Récapitulatif des principales informations tirées de ces enregistrements.

La course au titre NXT est lancée

Couronné champion à NXT TakeOver : WarGames, Andrade « Cien » Almas est le nouveau patron de la brand jaune. Avec l’indisponibilité pour plusieurs mois de Drew McIntyre, la place de challenger au titre NXT est vacante. Il est annoncé dès le début des enregistrements que quatre matchs qualificatifs permettront de dégager quatre noms pour un Fatal Four Way match qui désignera le challenger d’Almas.

Dans les matchs éliminatoires, Killian Dain du clan SAnityY se débarrasse de Trent Seven, Aleister Black gagne contre Adam Cole, Johnny Gargano l’emporte sur Kassius Ohno (un match qui  eu le droit à une ovation du public) tandis que Lars Sullivan s’impose contre Roderick Strong. Au final c’est Johnny Gargano qui décroche la place de challenger pour TakeOver : Philadelphia en remportant le Fatal Four Way, pour le plus grand plaisir de la foule de la Full Sail.

Une nouvelle ère débute à NXT

Auréolé d’une solide victoire dans le WarGames, le clan Undisputed Era ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Les anciens champions par équipe de la Ring of Honor, Bobby Fish et Kyle O’Reilly, ont vaincu SAnitY pour devenir les nouveaux champions par équipe. Un match de championnat perturbé par les interférences de Nikki Cross et surtout Adam Cole. Seulement cinq mois après leurs débuts en tant que clan, Undisputed Era est déjà couvert d’or.

Comme indiqué plus haut, Adam Cole s’est incliné face à Aleister Black dans le match qualificatif pour le match de challenger au titre NXT. Une défaite qui n’a pas été bien digéré par Cole qui avec ses deux collègues a attaqué Black dans le match pour la place de challenger. Cette attaque a mené à une défaite de Black dans ce match, subissant même sa première défaite puisqu’il se voit river les épaules par Gargano. Pour rappel, le Néerlandais avait battu séparément Kyle O’Reilly et Bobby Fish dans des épisodes hebdomadaires de NXT avant l’arrivée de Cole à TakeOver : Brooklyn III.

Une division féminine très inspirée par le MMA

Du côté de la division féminine, Ruby Riot et Sonya Deville ont poursuivi leur rivalité avec un No Holds Barred match. Deville est sorti victorieuse de ce match en mettant KO Riot avec un Triangle Choke.

Sans que ce match soit pour la place de challengeuse, Deville a eu dans la même soirée un match de championnat contre la championne Ember Moon. Moon a conservé son titre et a pu profiter de l’aide de Nikki Cross lorsque elle a été la cible, plutôt dans la soirée, du duo « iconique » de Billie Kay et Peyton Royce. Cross, toujours membre de SAnitY, penche de moins en moins vers le côté obscur de la force.

L’information la plus importante des enregistrements chez les femmes est l’arrivée fracassante de Shayna Baszler. Disparu des écrans depuis la finale du tournoi Mae Young Classic, la Horsewomen du MMA est venu porter une soumission à Kairi Sane qui était présente sur la scène d’entrée pour défier la championne.

Pour le reste des enregistrements, Pete Dunne a défendu son titre britannique contre Trent Seven, les Street Profits (Angelo Dawkins et Montez Ford) ont déclaré que 2018 serait leur année et les Authors Of Pain (Akam et Rezar) n’ont pas encore rejoint le roster principal puisqu’ils ont combattu Danny Burch et Oney Lorcan dans un match par équipe.

Cliquez pour commenter
En haut