SmackDown Live

WWE SmackDown Live du 12 décembre : Résumé et résultats

WWE

Au programme de ce dernier épisode de SmackDown Live avant WWE Clash of Champions notamment, un programme peu intéressant mais un main event entre Shinsuke Nakamura et Kevin Owens.

On voit en ouverture de cet épisode Kevin Owens et Sami Zayn arborant des t-shirt « Yep Yep Yep » imitant celui de Daniel Bryan et distribuant des tract anti-Shane McMahon. Le Yep Movement est lancé. Ryback va adorer.

On ne la fait pas à AJ Styles

C’est le champion de la WWE AJ Styles que l’on retrouve sur le ring en début de cet épisode de SmackDown Live pour parler de son match contre Jinder Mahal dimanche.

Les Singh Brothers font leur entrée mais contrairement à d’habitude, ils ne viennent pas présenter Jinder Mahal et pour cause, celui-ci leur a porté son Kallas après leur défaite face à AJ Styles. Ce dernier les comprends et se sent presque désolé pour eux. Il leur demande de venir sur le ring pour les consoler. Réellement oui.

Samir et Sunil remercient AJ Styles pour son soutien et se proposent d’être de son côté dimanche en laissant Jinder Mahal affronter AJ Styles seul. Ils disent ensuite tout le mal qu’ils pensent de Mahal, racontant de gênantes histoires de léchage de pieds qui sentent le fromage et le poulet. On ne veut pas en savoir plus.

AJ Styles leur demande quand même pourquoi ils étaient avec Jinder Mahal au show de la WWE en Inde, vidéo à l’appui. Ils répondent que c’est terminé, que c’était la dernière fois.

Jinder Mahal entre ensuite mais AJ Styles l’arrête aussitôt et lui dit qu’il a bien compris que les Singh Brothers étaient toujours du côté de Mahal et qu’ils craignaient. Jinder Mahal s’énerve et Styles les attaquent un par un avant que Mahal viennent les retrouver pour voir s’ils vont bien.

Le Riott Squad surpris par le roster féminin de SmackDown

Ruby Riott affronte Charlotte Flair dans le premier match de la soirée, mais le match se termine rapidement en disqualification quand Natalya qui était aux commentaire attaque Charlotte Flair. Le Riott Squad arrivent ensuite pour s’en prendre à la championne jusqu’à ce que Naomi faisant son retour ce soir débarque pour lui venir en aide. Ruby Riott, Sarah Logan et Liv Morgan s’enfuient mais se font surprendre par plusieurs catcheuses de la brand bleue, un peu à la manière de l’Absolution attaquée ce lundi à RAW pour tout le roster féminin de la brand rouge. Surement pas un hasard cette ressemblance.

Daniel Bryan est au téléphone avec Shane McMahon, visiblement absent ce soir. Il lui dit qu’il n’a pas à s’inquiéter et que tout est sous son controle. Sami Zayn et Kevin Owens arrivent discrètement, signalant à Daniel Bryan qui laissent un tract sur la table à coté de lui. Daniel Bryan, interrompu, dit à Shane McMahon que tout va bien… On espère que Shane McMahon n’est pas devant sa télé, du coup.

Dolph Ziggler affronte Baron Corbin pendant que Bobby Roode est aux commentaires. Le match ne dure vraiment pas longtemps, Bobby Roode qui en a marre de rester à la table des commentateurs enlève son peignoir, montre sur le ring et attaque Dolph Ziggler d’un Glorious DDT sans aucune raison. L’arbitre déclare évidemment Ziggler vainqueur par DQ. C’était ridicule.

Colin Delaney existe toujours

Les Bludgeon Brothers ont un match ensuite, par contre c’est plus tellement utile de signaler leur arrivée chaque semaine par une petite vidéo. Ils affronteront par ailleurs Breezango ce dimanche à WWE Clash of Champions. Par ailleurs, la WWE ne semble plus vouloir diffuser de Fashion Files à la télévision, on envoie les téléspectateurs aller le voir sur internet par eux même désormais.

Harper et Rowan affrontent donc deux gars dont l’un semble être Colin Delaney. Deux gars qui évidemment se font massacrer par les frères gourdin. Mention spécial pour le cri bien aigu d’un des deux adversaires d’Harper et Rowan.

Daniel Bryan se fait arbitre dans le Owens/Zayn contre Orton/Nakamura

Daniel Bryan s’est déclaré deuxième arbitre spécial pour le match entre les équipes de Kevin Owens et Sami Zayn et de Randy Orton et Shinsuke Nakamura en venant discuter avec Owens et Zayn qui lui disaient que le Yep Movement était similaire au Yes Movement dans le sens où Shane McMahon agit envers eux comme les McMahons ont agit envers Bryan en 2014 — ce que contredit Bryan. Owens et Zayn sont plutot rassuré par la décision de Bryan, pas sur que Shane McMahon en soit ravi par contre.

Rusev et Aiden English affrontent et battent les Usos. Aiden English a fait le tombé, fallait le noter.

Alors qu’il est en interview avec Renee Young, AJ Styles se fait attaquer par Jinder Mahal et les Singh Brothers qui sont finalement réconciliés.

Merci Daniel Bryan ?

Le match entre Kevin Owens et Shinsuke Nakamura commence, Sami Zayn et Randy Orton sont aux abords du ring pour soutenir leurs partenaires respectifs tandis que Daniel Bryan est aux commentaire tentant de convaincre Corey Graves que sa décision est bonne.

On a donc Kevin Owens et Shinsuke Nakamura sur le ring, face à face, mais le focus est mis sur les commentaires et Daniel Bryan qui tente de défendre ses décision. C’est quand même fou. Byron Saxton atteint même un degré d’idiotie encore inconnu quand Daniel Bryan parle de son passé sur le circuit indépendant.

C’est quand l’arbitre se fait malencontreusement assommer et que Daniel Bryan décide de le remplacer que le focus revient sur le match. Une participation de Daniel Bryan qui va permettre à Sami Zayn et Kevin Owens de remporter le match.

Cliquez pour commenter
En haut