Top 200

Les oubliés du Top 200 : l’Attitude Era

WWE

Epoque mythique de la WWE l’ayant propulsé au plus haut de sa popularité, avec en particulier des figures comme The Rock, Stone Cold Steve Austin, Ken Shamrock ou encore la D-X, elle n’était pas pout autant gage de catch de qualité. Reposant surtout sur des storylines osées et des personnages haut en couleur et controversés, la qualité des matches passait parfois au second plan. Malgré tout, voyons ici les petits joyaux ayant échappé au Top 200.

1er avril 2001, WrestleMania X7 : Steve Austin contre The Rock (c)

Accompagné d’un des meilleurs montages vidéo de l’histoire du catch sur fond de « My Way » de Limp Bizkit, ce match est marquant en bien des points. Déjà il se dispute entre deux des favoris de la foule avec un Steve Austin martelant avant le match qu’il DOIT gagner cette ceinture. Le match en lui-même est un classique entre les deux hommes avec énormément de brawling et de kickouts. Et bien entendu avec le turn de Steve Austin s’alliant avec Vince McMahon. Il faut savoir que ce turn était une idée d’Austin lui-même qui pensait que son personnage tournait en rond. Un match mythique dans sa construction. (WON : 4.5 – Cagematch : 9.31)

27 aout 2000, SummerSlam 2000 : The Hardy Boyz contre The Dudleys (c) contre Edge & Christian

Sur la scène de SummerSlam 2000, ce match est saucissonné entre un des meilleurs matchs de l’année (Benoit contre Jericho) et un des pires de l’histoire (Terri contre The Kat en stinkface thong match… my god, un jour il faudra faire ce classement avec les pires matches de l’histoire). Comment ne pas aimer ce match? Le premier TLC de l’histoire : des cascades, des chutes, des tables brisées, Jeff Hardy qui envoie une Swanton sur une table vide, Edge qui spear ce même Jeff du haut d’une échelle…  Malgré un SummerSlam et un WrestleMania faiblards, l’année 2000 est souvent considérée comme la meilleure de la WWE en partie grace aux matches entre Jericho, Benoit et Angle, mais aussi grace à ces gimmicks tag-matches. (WON : 4.5 – Cagematch : 9.26)

17 octobre 1999 : No Mercy 1999 : Edge & Christian contre The Hardy Boyz

La finale du Terri Invitational Tournament… Et oui, le T.I.T., fabuleux gag qui va nous permettre de voir Jerry Lawler tout en finesse demander à Terri Runnels de monter l’échelle, drapée de la ceinture qui lui sert de jupe. Quel niveau! Ce match est un ladder match qui a donné l’idée des TLC et du potentiels à haut risque de ces deux équipes. E&C arrivent alors encore en tant que The Brood accompagnés de Gangrel. Les deux équipes se sont affrontées déjà quatre fois dans un best of 5 series et il s’agit du match décisif; Comme dit plus haut, c’est un proto-TLC avec le même lot de chutes et de highspots. Le MOTY de 1999. (WON : 4,5 – Cagematch : 9.04)

19 août 2001 : SummerSlam 2001 : Steve Austin (c) contre Kurt Angle

Superbe match entre deux stars de l’attitude Era. Angle est au top de sa forme, en pleine ascension fulgurante vers le top du top de la WWF/E. Austin même avec des genoux en miettes est un magnifique brawler, sachant mettre le tempo nécessaire pour faire passer le match à la vitesse supérieure. Austin est ici champion heel WWF et Kurt Angle le babyface. On a du sang dans ce match, une très bonne psychologie mais… Pas de finish car Austin perd ce match via disqualification… C’est vraiment dommage car il y avait tout dans ce match : psychologie, violence, drame, athlétisme… On aurait aimé un vainqueur pour un SummerSlam. Excellent match tout de même. (WON : 4,5 – Cagematch : 8.74)

23 juillet 2000 : Fully Loaded 2000 : Chris Jericho contre Triple H

Grosse rivalité entre les deux catcheurs qui mêlent aussi Stéphanie McMahon dans l’histoire, ce match est un Last Man Standing. On a souvent entendu qu’à cette période, Triple H ne souhaitait pas perdre face à des catcheurs qu’il ne jugeait pas crédibles comme par exemple Kurt Angle ou Chris Jericho. Mais dans ce match Jericho apparait clairement comme un challenger crédible au titre face à un Triple H qui gonfle physiquement à vue d’oeil chaque semaine. Un match violent avec une excellente fin et pour une fois une intervention de Stéphanie McMahon bien à-propos. Un superbe match à classer dans le top de cette année 2000. (WON : 4.5 – Cagematch : 8.69)

2 avril 2000 : WrestleMania 2000 : The Dudleys contre Edge & Christian contre The Hardy Boyz

Encore uen fois la WWE joue avce l’ascenseur émotionnel en positionnant un « TLC » (même si officiellement ce n’est qu’un ladder match) juste avant un ignoble Terri contre The Kat. Ce match, on le connait tous lui aussi, sur la scène de WrestleMania, les 6 catcheurs vont absolument voler le show. Des 3-D ou des powerbombs à travers des tables, des coups de chaises à faire pâlir Dr Maroon, du high-fly de la part des Hardy’s…  L’histoire veut de Bubba Ray soit allé voir Vince McMahon après ce match pour demander une augmentation immédiate de la paye des 6 catcheurs impliqués dans ce match car il était impossible qu’un match de cette carte soit meilleur. Et il avait bien raison avec ce WrestleMania très très faible! (WON : 4 – Cagematch : 9.22)

11 juin 2001 : RAW is WAR : Chris Benoit contre Kurt Angle

Un Cage Match entre Kurt Angle et Chris Benoit à RAW en pleine année 2001, l’année la plus dense en évènements de l’histoire du catch américain moderne. Chris Benoit était alors en rivalité avec Steve Austin (ni plus ni moins), le champion WWE. Comme on peut s’y attendre, ce match va mêler technique, force et psychologie de haut niveau avec un aspect dramatique propre à la WWE. Moonsault et Flying headbutt du haut de la cage accompagnés commentaires hilarants de Steve Austin. Chris Benoit est proche de la victoire quand le champion WWE, le Texas Rattlesnake décide de lui claquer la porte de la cage en pleine poire, permettant à Kurt Angle de grimper la cage et de gagner ce match dans un finish très WWF des années 80. (WON : 4.25 – Cagematch : 8.55)

22 juillet 2001 : WCW/ECW/WWF Invasion : Jeff Hardy (c) contre Rob Van Dam

Trivia : en 97 la WWF invitait parfois des catcheurs de la ECW à ses shows afin de les faire squasher des jobbers et leur donner un peu de pub, et RVD en faisait partie. A ce titre la WWF lui avait fait démolir un tout jeune Jeff Hardy, encore probablement à peine majeur. Bien entendu il est ici bien plus expérimenté et champion Hardcore, et RVD fait alors partie du top 5 des catcheurs les plus cools du monde. Autant l’acquisition de la WCW avait fait du bruit, autant la vraie grosse star que la WWF avait acquise venait de l’ECW. Jim Ross est en feu aux commentaires et RVD sort le Van Daminator, et les Moonsaults du haut des barrières de sécurité. Un des meilleurs matchs de la division Hardcore. RVD place la ceinture sur Jeff Hardy avant de lui délivrer le 5-star Frog Splash. One of a Kind! (WON : 4 – Cagematch : 8.17)

19 aout 2001 : SummerSlam 2001 : Jeff Hardy (c) contre Rob Van Dam

Comme on l’a vu juste avant, en Juillet 2001 RVD bat Jeff Hardy pour le titre Hardcore, lui qui l’avait lui même battu avant et inversement… Compliqué. mais Jeff a la dent dure et reprend le titre Hardcore à RVD le 13 aout dans un clusterf*ck assez bizarre, ce qui « oblige » les deux catcheurs à haut-risque à résoudre leur différent dans un Ladder match, comme chaque bons citoyens le feraient. Imaginez si on résolvait les querelles de voisinage comme ça! Ce match ressemble un peu au précédent mais sur une plus grande scène et avec un peu de moins de spots dangereux. RVD reprend le titre encore une fois en poussant Jeff de l’échelle. Encore une fois aussi un très très bon match, mais clairement un ton en dessous du précédent. (WON : 3.5 – Cagematch : 7.34)

C’est terminé pour cette semaine. Bon visionnage et on se retrouve la semaine prochaine avec un énorme volet : les oldie’s! Années 90 et avant, on va toucher à tout! La NWA, la WCW, la WWF, la AJPW, la NJPW, la WAR… retour dans le temps et nostalgie au rendez-vous, un gros gros épisode qui va quasiment cloturer ce classement car cela sera l’avant dernier épisode de cette série.

Cliquez pour commenter
En haut