Monday Night RAW

WWE RAW du 18 décembre : Résumé et résultats

WWE

Au programme de cet épisode, la décision d’Angle pour le titre Universal de Brock Lesnar, des débuts, un retour et une grosse annonce en fin d’épisode. C’est Noël avant l’heure.

Un triple menace pour le titre Universal à WWE Royal Rumble

Kurt Angle entre pour ouvrir cet épisode de Monday Night RAW pour revenir sur le match entre Braun Strowman et Kane la semaine dernière qui aurait du désigner le challenger au titre de champion Universal de la WWE détenu par Brock Lesnar. Le match n’ayant pas eu de vainqueur, Kurt Angle explique qu’il va prendre la décision ce soir.

Braun Strowman, puis Kane, viennent tous les deux faire valoir leur droit d’affronter Brock Lesnar, ce qui fait entrer Paul Heyman qui n’aime pas trop l’idée que cette discussion se fasse sans le champion — qui était annoncé présent ce lundi soir.

Brock Lesnar entre et Kurt Angle, sentant la tension monter se dépêche de finalement annoncer que le match pour le titre de champion Universal à WWE Royal Rumble sera un triple menace, Brock Lesnar défendra son titre contre Braun Strowman et Kane.

Jason Jordan ne veut plus demander

Seth Rollins devait affronter Samoa Joe mais c’est Jason Jordan qui se pointe à la place. Jason Jordan dit en avoir marre de demander à Angle son match contre Joe et qu’il allait venir le prendre lui même. Samoa Joe entre à son tour, toujours bien accueilli par le public, qui semble ravi de voir que tout le monde veuille l’affronter. Il propose que Rollins et Jordan s’affrontent et le gagnant l’affrontera plus tard. Mais Rollins ne semble pas vouloir de ce match… dans un premier temps. Il faudra simplement que Jordan bouscule Rollins pour que celui-ci craque et accepte le match.

Seth Rollins sort victorieux après tout de même vingt minutes de match. Rollins et Samoa Joe se battent, Jason Jordan se mêle de la bagarre et prend une clotheline.

En coulisse au retour de la publicité, Seth Rollins, Dean Ambrose et Jason Jordan apprennent par Kurt Angle qu’ils affronteront Sheamus, Cesaro et Samoa Joe.

Petite promo de Bray Wyatt en vidéo sur Matt Hardy. Il dit ne pas comprendre pourquoi tout le monde est intéressé par Hardy mais il veut continuer ce qu’il a commencé.

Hideo Itami débarque en avance à RAW

Finn Balor affronte Curtis Axel et Bo Dallas dans un match handicap. Axel et Dallas ne pouvant être sur le ring en même temps, Balor a été déclaré vainqueur par disqualification quand Dallas a refusé de quitter le ring alors que Balor allait porter le Coup de Grace à Axel.

Le match terminé, Axel et Dallas s’attaquent à Balor, mais un theme song que l’on connait retentit: celui de Hideo Itami. Celui-ci fait ses débuts à RAW en aidant Finn Balor en difficulté, un petit clin d’oeil aux débuts de Finn Balor à NXT, arrivé pour aider Itami en proie à l’époque à The Ascension.

Au retour de la pub, on apprend que Kurt Angle est venu pour annoncer que le match reprenait en un match par équipe, Balor et Itami font équipe face à Axel et Dallas. Finn Balor et Hideo Itami affrontent donc et battent Bo Dallas et Curtis Axel grâce à un GTS de d’Itami sur Curtis Axel.

Ne vous y trompez pas, Hideo Itami va tout de même rejoindre la division Cruiserweight et 205 Live ensuite malgré ses débuts avec Finn Balor. En attendant l’idée qu’Itami puisse porter un GTS à RAW qui aura lieu à Chicago la semaine prochaine est assez intéressante à un certain niveau de trolling.

Drew Gulak déçoit Enzo Amore

Cedric Alexander bat Drew Gulak pour devenir challenger au titre de champion Cruiserweight. Enzo Amore était aux commentaire après avoir accompagné Gulak, mais est finalement parti quand il semble avoir reçu un message de Nia Jax, ce qui a déconcentré Drew Gulak.

Gulak retrouve Enzo Amore en coulisse alors qu’il est avec Nia Jax. Celle-ci décide de partir pour les laisser discuter, ce qui ne semble pas ravir Enzo Amore.

Asuka affronte et bat Alicia Fox par soumission.

Sheamus, Cesaro et Samoa Joe battent Seth Rollins, Dean Ambrose et Jason Jordan.

Matt Hardy joue aux échec avec un poisson rouge. Kamoulox. Il veut aussi nous débarrasser de Sister Abigail et compte s’entourer de ses « Woken Warriors » pour cette tâche.

En coulisse, alors que Seth Rollins retrouve Dean Ambrose qui se fait examiner par un medecin, Samoa Joe, Sheamus et Cesaro attaque les deux, blessant visiblement d’avantage Dean Ambrose.

SAY YEAH. Les Revival sont de retour et affrontent Rhyno et Heath Slater. Dawson et Wilder remportent le match avec la Shatter Machine sur Rhyno.

Un Royal Rumble féminin en 2018

Elias est sur le ring avec sa guitare pour une nouvelle chanson mais soyons honnête, on s’en fout pas mal. Il est interrompu par Sasha Banks, Mickie James et Bayley qui entre chacune leur tour. Elias décide de partir quand Bayley arrive. Les trois catcheuses sont là pour leur match contre Absolution.

Absolution domine le match, impossible pour les faces de tenir le coup. Nia Jax arrive alors pour les aider, suivi un peu plus tard de Dana Brooke, Alexa Bliss, Alicia Fox et Asuka pour faire face à l’Absolution. Elles se battent toute sur le ring mais quand le theme song de Stephanie McMahon retentit tout le monde s’arrête.

La commisionner de RAW prend le micro pour un petit discours sur la « révolution féminine » de la WWE et les progrès fait ces trois dernières années. Elle annonce ensuite, comme attendu, que le 28 janvier prochain les femmes aussi auront leur Royal Rumble Match.

Cet épisode de RAW se termine sur un chant « Yes! » de toutes les femmes sur le ring, Daniel Bryan ne va pas aimer, et sur cette bonne nouvelle qu’est la tenue du Royal Rumble féminin.

Cliquez pour commenter
En haut