SmackDown Live

WWE SmackDown Live du 19 décembre : Résumé et résultats

WWE

Au programme de cet épisode de SmackDown Live… pas grand chose. Daniel Bryan et Shane McMahon s’expliquent, Dolph Ziggler nous laisse dans le floue et AJ Styles, Randy Orton et Shinsuke Nakamura font du fan service.

Explications entre Daniel Bryan et Shane McMahon

Daniel Bryan ouvre l’épisode de ce soir. Après avoir parlé du Royal Rumble féminin auquel participeront aussi les catcheuses de SmackDown, il annonce le main-event de ce soir qui verra Kevin Owens, Sami Zayn et Jinder Mahal affronteront Randy Orton, Shinsuke Nakamura et AJ Styles.

Shane McMahon fait son entrée ensuite pour évidemment revenir sur le match de Clash of Champions. Après avoir répété tout ce qu’il s’est passé hier (tout en étant essoufflé même cinq minutes après son entrée, c’est chaud), Daniel Bryan lui dit qu’il a fait ce qu’il a fait dimanche dernier pour le protéger. Qu’il a fait ça aussi pour que l’expression « land of opportunity » soit valable pour tout le monde.

Shane McMahon lui dit qu’il devrait se méfier de Kevin Owens et Sami Zayn, qu’ils pourraient se retourner contre lui, et qu’il aurait du faire ce qu’il faut pour éviter ça. Daniel Bryan comprend, et demande à Shane s’il pense qu’il aurait du faire « ce qu’il y a de mieux pour le business », lui rappelant les McMahon et Triple H. Il réitère: il veut protéger Shane McMahon pour qu’il ne deviennent pas « Mister McMahon », et que qu’il doit virer quelqu’un, c’est lui.

Shane hésite quelques seconde avant de quitter le ring en souhaitant à Bryan bonne chance pour le show de ce soir.

Les Usos affrontent Shelton Benjamin et Chad Gable. Ces derniers remportent le match avec leur combo powerbomb/flying clothesline.

Naomi est ready to rumble

Charlotte Flair arrive sur le ring après une vidéo qui remontre l’annonce du Royal Rumble féminin lundi soir à RAW. Elle se félicite de l’annonce de ce match, remercie les fans et le roster féminin et attend avec impatience la gagnante du Rumble pour un match à WrestleMania. Faudrait que quelqu’un lui souffle que si c’est une catcheuse de RAW qui gagne elle va attendre longtemps.

Naomi débarque à son tour pour annoncer qu’elle est la première catcheuse à se désigner entrante dans le Royal Rumble féminin. On devrait en prendre des comme ça toutes les semaines jusque fin janvier alors courage, surtout que c’est pas nécessaire vu qu’elles y seront toutes étant donné le nombre de catcheuses disponibles dans le roster.

La Riott Squad entre alors, ce à à quoi Naomi réagit en disant que ces trois là n’entreront pas dans le Royal Rumble avant de défier deux d’entre elles pour un match contre elle et Charlotte Flair. Ruby Riott et Sarah Logan montent donc sur le ring, acceptant le match.

Naomi et Charlotte Flair remportent le match en portant son Rear View sur Sarah Logan.

Les New Day et Rusev & Aiden English se croisent en coulisse et se défient pour un match après que Rusev ait renversé les pancakes de Big E. Ça a l’air débile dit comme ça mais Rusev est excellent dans ce segment.

A quoi joue Dolph Ziggler ?

Dolph Ziggler arrive pour célébrer sa victoire en tant que champion des États-Unis. Il dit qu’il a prouvé à tout le monde qu’il avait raison, qu’il était le meilleur. Pour prouver ce qu’il dit, il ne montre pas seulement sa victoire de dimanche, mais toutes les fois où il a remporté des titres à la WWE, de son premier titre des États-Unis, ses titres de champion Intercontinental, la fois où il a décroché la mallette MITB et son cash-in sur Alberto Del Rio.

Il dit ensuite que le public ne le mérite pas. Il demande aux fans s’ils veulent quelque chose de lui dont ils se souviendront, mais le public ne réagit pas vraiment à la promo. Peu importe, Dolph Ziggler dépose la ceinture de champion des États-Unis au sol et quitte le ring sans rien dire. Quitte-t-il la WWE de cette manière ? On sait pas, le segment était spécial et personne n’a rien dit ensuite.

Kevin Owens et Sami Zayn retrouve Daniel Bryan et Sami Zayn en coulisse, ils lui offrent une bouteille de champagne pour le remercier de ce qu’il a fait à Clash of Champions pour leur permettre de gagner, mais il dit qu’en plus de ne pas boire, il n’a pas fait ça pour eux, il l’a fait pour les fans. Il leur dit ensuite d’arrêter de sourire car il pourrait les virer lui-même et leur demande d’aller se préparer pour leur match du main-event.

Kofi Kingston et Xavier Woods affrontent Rusev et Aiden English. Etant donné les costumes et les objets apportés par les deux équipes on ne pouvait s’attendre qu’à du comedy wrestling et c’est ce qu’on a eu. Entre le vol de la hotte du Pere Noel de la soirée Rusev et le moment avec les pancake dans lesquelle fini Aiden English, on aura été servi. Xavier Woods offre la victoire avec une springboard elbow drop, parce qu’il y avait un peu de catch quand même.

Fan service dans le main-event

Dans le main-event, AJ Styles, Randy Orton et Shinsuke Nakamura affrontent Jinder Mahal, Kevin Owens et Sami Zayn. Les Singh Brothers sont présents et interviennent évidemment, avant de se faire sommer de partir par l’arbitre.

Mais ce petit moment va faire basculer le match en faveur des face. Randy Orton va profiter de la distraction pour porter un RKO à Jinder Mahal, puis un DDT aux Singh Brothers qui sont revenus à la charge. AJ Styles a porté ensuite un Phenomenal Forearm à Kevin Owens tandis que Sami Zayn a subi le Kinshasa de Shinsuke Nakamura qui scelle le résultat du match et offre la victoire aux faces. Un match plutot tourné vers le fan service, Noel approche.

SmackDown Live se termine sur la célébration de Randy Orton, AJ Styles et Shinsuke Nakamura. Un épisode très vide où l’on ne retiendra que la promo de Dolph Ziggler. C’est dire.

Cliquez pour commenter
En haut