Top 200

Les oubliés du top 200 : de 1975 à 1999

Japon et États-Unis cette semaine. Des juniors, des poids-lourds, des équipes, nous allons couvrir trois décennies avec des matchs qui se terminent en bain de sang et l’avènement des cruiserweights sur la scène américaine. On y va sans tarder car il y a pas moins de vingt-quatre matchs à découvrir cette semaine.

19 octobre 1990 AJPW October Giant Series 1990 : Akira Taue, Jumbo Tsuruta & Masanobu Fuchi contre Kenta Kobashi, Mitsuharu Misawa & Toshiaki Kawada

Un des meilleurs 6-men de l’histoire qui est passé entre les mailles du filet car il aurait mérité d’être dans le classement. Il y a une réelle haine entre les deux camps avec trois rivalités acerbes : Misawa contre Tsuruta, Kawada contre Taue et Kobashi contre Fuchi. Taue et Kobashi vont prendre des dérouillées en l’absence de Kikuchi qui en général endossait ce rôle en cette année 1990. Dans un Korakuen  très réceptif, Kenta Kobashi sera la star du match mais devra s’avouer vaincu sur un backdrop driver de Tsuruta. (WON : 5 – Cagematch : 9.3)

29 février 1992 WCW Superbrawl II : Flyin’ Brian Pillman contre Jushin Thunder Liger

L’introduction des cruiserweights à la WCW avec leur style jamais-vu à la télévision. Moonsault et autres acrobaties vont faire sauter Jesse Ventura de sa chaise. À l’époque ce match était extraordinaire car il était un condensé de choses qu’aucun autre catcheur de l’époque ne savait faire. En 2017 il n’a quasiment pris aucune ride et reste une des influences majeures du style des poids-moyens américains. Pillman l’emporte avec un bridging pin après que Liger ait manqué un de ses splashs pour devenir le nouveau champion WCW Light Heavyweight. (WON : 4.75 – Cagematch : 8.47)

28 janvier 1986, AJPW New Year Wars Super Battle 1986 : Genichiro Tenryu & Jumbo Tsuruta contre Riki Choshu & Yoshiaki Yatsu

Un des meilleurs matchs par équipe de la décennie, ce match a une grosse histoire sous-jacente sous forme d’invasion de l’AJPW par Yatsu et Choshu. Un match excessivement violent, avec du sang, de la psychologie et Yatsu qui prend une belle dégelée. Tsuruta est une formidable brute tout comme son équipier Tenryu. Ces deux derniers remporteront le match ou les séquences de bagarre en dehors du ring sont les meilleurs passages de ce match devant un public en délire. (WON : 5 – Cagematch : 8.72)

18 octobre 1994, NJPW Super Grade Tag League IV  (9ème journée) : Black Tiger & The Great Sasuke contre Shinjiro Otani & Wild Pegasus

Un des meilleurs matchs de Eddie Guerrero sous le masque de Black Tiger avec un travail de heel magnifique. Sasuke est comme à son habitude impressionnant et des années en avance sur son temps malgré quelques spots loin d’être réussis à la perfection. L’échange final entre Otani et Black Tiger n’est pas non plus parfait mais la superbe Dragon Suplex du Japonais lui permet de remporter cet excellent match par équipe dans une période un peu méconnue de la New Japan. (WON : 4.75 – Cagematch : 8.72)

4 octobre 1999, WCW Monday NITRO : Bret Hart contre Chris Benoit

Le match hommage à Owen Hart diffusé lors de Nitro, c’est un face contre face entre deux Canadiens fort liés au catcheur récemment décédé. C’est aussi le dernier excellent match de Bret Hart et un des vrais derniers matchs de catch à Nitro car Vince Russo prendra le contrôle de l’équipe créative de la WCW peu de temps après, et quelques mois plus tard verront l’arrivée des Viagra on a Pole match ou Judy Bagwell on a Forklift… Un match technique, parfaitement exécuté mais qui manque peut-être d’émotion, partiellement dû à un public amorphe. (WON : 4.25 – Cagematch : 9.04)

7 juillet 1995, WAR 3rd Anniversary Show : Lionheart contre Ultimo Dragon (WAR International Junior Heavyweight Title Match)

Qu’est-ce qu’il est bon ce Chris Jericho… Il l’a toujours été et nous en avons la preuve avec ce match de 1995 à la WAR face à l’extraordinaire Ultimo Dragon. Un vrai petit spotfest fort physique, risqué et bien rythmé. Jericho n’était pas encore Y2J en n’avait pas appris le style WWE à planter un headlock pendant 8 minutes. Moonsault, hurricanrana… Les deux amis s’éclatent et le canadien l’emporte et garde son titre. Excellent match de Juniors. (WON : 4.5 – Cagematch : 8.24)

9 juin 1995, AJPW Super Power Series 1995 (15ème journée) : Dan Kroffat contre Rob Van Dam

Pour beaucoup le meilleur match de Rob Van Dam avant qu’il ne laisse son style se faire ECW-iser avec 50% de ses matchs tournant autour des chaises ou du stalling. Dan Kroffat est ici le vétéran qui va guider RVD et le faire briller en mangeant ses offensives de la plus belle des manières. Malgré cela, le Canadien l’emportera à la fin dans un match de juniors qui était loin d’être le point fort de la All Japan. On peut vraiment regretter que la Can-Am Connection (Furnas & Lafont) n’ait jamais décollé hors du Japon. On notera un des plus beaux lariats de l’histoire à la fin de ce match. (WON : 4.5 – Cagematch : 8.21)

29 décembre 1996, WCW Starrcade 1996 : Dean Malenko (c) contre Ultimo Dragon (c) (WCW World Cruiserweight Title / J-Crown Title Match)

Dean Malenko et Ultimo Dragon s’affrontent ici pour le titre WCW Cruiserweight en ouverture de Starrcade. Malenko le champion est ici le babyface et Ultimo Dragon le heel grace à son association avec le pire manager de l’histoire : Sonny Ono. Après un début un peu lent, le match passe la vitesse supérieure et Dean Malenko endosse son costume d’homme aux milles prises grace à sa technique parfaite dans la séquence finale. Malgré cela, Dragon l’emporte avec une sliding Dragon Suplex. Un des meilleurs matchs de poids-moyens de la WCW n’impliquant pas Rey Mysterio. (WON : 4.5 – Cagematch : 8.16)

1er aout 1998, NJPW G1 Climax 1998 (2ème journée) : Shinya Hashimoto (c) contre Genichiro Tenryu (IWGP Heavyweight Title Match)

Deux titanesques heavyweights qui s’affrontent ici lors du G1 au milieu de la période creuse de la New Japan. A peine un quart d’heure de coups de poings, de coups de pieds et d’atémis d’une rare brutalité à la manière d’un Kenta Kobashi face à Kawada. Hashimoto tente d’appliquer le DDT plusieurs fois mais Tenryu parvient à chaque fois à le contrer… Jusque la fin ou il se le mange dans les gencives et s’en va piquer un roupillon pour le compte de trois. Un match exceptionnellement physique typique de la NJPW dans les années 90. (WON : 4.75 – Cagematch : 7.57)

13 décembre 1995, WAR Super J Cup 1995 : Jushin Thunder Liger contre Ultimo Dragon

La Super J Cup a quitté la NJPW pour devenir un tournoi de la WAR avec son tableau constellé de stars come Liger, Otani, Chris Jericho, Mochizuki, Benoit, Grand Naniwa, Funaki… Les Super J cup sont en général une magnifique collection des matchs Cruiserweights de 20 minutes ou les athlètes ont la possibilité de montrer entièrement ce qu’ils savent faire. Ici Ultimo Dragon et Liger vont livrer un match parfait dans son exécution ou Liger va renverser une des manoeuvres Lucha d’Ultimo Dragon et s’en va vers la victoire finale dans cette Super J Cup. (WON : 4.5 – Cagematch : 8)

19 mai 1991, WCW SuperBrawl – « Return Of The Rising Sun » : Lex Luger & Sting contre The Steiners (WCW World Tag Team Title Match)

Un match entre deux équpes « amies » face contre face avec une superbe présentation vidéo en introduction. Un match super physique avec quatre heavyweights au top de leur forme. Sting va plonger vers l’extérieur du ring, Rick Steiner va bumper comme un malade pour Lex Luger. Nikita Koloff van intervenir pour essayer de démolir Luger (alors champion US) et couter la victoire à Sting. Dommage d’avoir un tel finish, mais un superbe match par équipe de la WCW dans l’âge d’or des matches par équipes aux Etats-Unis. (WON : 4.5 – Cagematch : 7.97)

10 aout 1996, WCW Hog Wild 1996 : Chris Benoit contre Dean Malenko

La bonne idée de la WCW : faire un PPV à Sturrgis dans un rassemblement de motards ou personne ne paie un ticket, tout le monde est bourré et personne n’en a rien à faire de ce qu’il se passe dans le ring. Malenko et Benoit vont ici dépasser le temps alloué de 10 minutes, livrer un match aux larges influences du puroresu ou ils vont s’envoyer bombes sur bombes devant un public totalement apathique. Dans une grande salle ce match aurait eu une bien meilleure réaction. Benoit l’emporte en profitant d’un Malenko distrait. Excellent match malgré un environnement peu propice. (WON : 4.25 – Cagematch : 8.41)

26 aout 1991, WWF Summerslam 1991 : Bret Hart contre Mr Perfect (c)

Avant leur match de 1993 (placé en #182 de notre classement), Bret Hart et Curt Hennig se sont affrontés auparavant dans cet excellent match pour le titre Intercontinental. Superbe heat dans ce match à l’exécution parfaite malgré un Curt Hennig au dos en miettes. Ce dernier contrôle une grande partie du match avant que Bret Hart ne parvienne à se sortir de la Perfectplex. Bret évolue parfaitement en catcheur solo à ce moment de sa carrière et parvient à appliquer le Sharpshooter pour la victoire finale. (WON : 4 – Cagematch : 8.83)

19 janvier 1992, WWF Royal Rumble 1992 : Royal Rumble Match (Royal Rumble for the WWF Heavyweight Title)

Une des performances les plus incroyables de Ric Flair et aussi de Bobby Heenan. Le meilleur catcheur de l’histoire gagne ici le Royal Rumble en entrant en numéro 3 dans un Rumble absolument constellé de stars : Hogan, Flair, Slaughter, Sid, Von Erich, Bossman, Bulldog, Tenryu, Dibiase… Un match fantastique avec un Bobby Heenan en feu aux commentaires et un finish inoubliable suivi d’une promo magistrale de Flair qui devient champion WWF. Le meilleur Royal Rumble de l’histoire. (WON : 3.75 – Cagematch : 9.11)

11 juin 1996, NJPW Best Of The Super Junior III (journée 17) : Black Tiger contre Wild Pegasus (Best Of The Super Junior III Semi Final Match)

Eddy Guerrero contre Chris Benoit. Comment ce match pourrait-il être mauvais? Il s’agit du meilleur match entre les deux catcheurs amis et probablement un des meilleurs de leurs carrières respectives. Un match physique qui mèle strong style, Lucha et pur Junior  Style. Le match se finit sur un spot impressionnant avec un Top Rope Brainbuster d’Eddie. Un excellent match à voir absolument quand on veut revoir la carrière de ces deux formidables catcheurs. (WON : 4 – Cagematch : 8.53)

21 mars 1991 NJPW Starrcade 1991 : Hiroshi Hase & Kensuke Sasaki (c) contre Rick Steiner & Scott Steiner (IWGP Tag Team Title Match)

La meilleure équipe des Etats-Unis des années 90 contre la meilleure équipe de la NJWP des années 90. Un superbe match pour ce « Starrcade » au Tokyo Dome. Scott Steiner est impressionnant et ses passages face au Power Warrior Kensuke Saski font saliver sur ce qu’un affrontement entre les deux au top de leur forme aurait pu donner. Scott l’emporte avec un impressionnant standing Frankensteiner. Un match classique par équipe du début des années 1990. (WON : 4.5 – Cagematch : 7.21)

26 avril 1999, WCW Nitro : Diamond Dallas Page contre Sting

Excellent match, probablement le meilleur de la carrière de Diamon Dallas Page qui est ici le heel. Beaucoup de coups bas et de brawling de la part de DDP face à Sting dans sa phase « The Crow ». Il faut bien se mettre dans la tête qu’à cette époque ce match avait une vraie heat et c’était un match attendu par bien des fans car DDP, bien que champion heavyweight, était détesté par les fans depuis son heel turn. Sting lui prend ici la Big Gold Belt après le Scorpion Death Drop devant une foule qui explose de joie. (WON : 4 – Cagematch : 7.9)

27 décembre 1995, WCW Starrcade 1995 – « World Cup Of Wrestling » : Eddie Guerrero contre Shinjiro Otani

Otani à la WCW c’est très bien, face à Eddy Guerrero c’est génial, mais accompagné de Sonny Ono c’est très nul. Heureusement que le match est bon et que la présence du pire manager de l’histoire ne fait que peu sentir. La technique parfaite et froide d’Otani se mèle parfaitement avec le style Lucha-US de Guerrero. Les deux catcheurs vont livrer un bon match mais assez mécanique, mais on notera par contre l’excellente dernière minute. (WON : 4.25 – Cagematch : 7.31)

14 septembre 1997, WCW Fall Brawl 1997 – War Games : Chris Jericho contre Eddie Guerrero

Chris Jericho contre Eddy Guerrero pour le titre WCW Cruiserwight. Encore une fois, rien que sur le papier ça sent bon. Ce match est encore une fois très bon, parfaitement exécuté avec des bons spots, impressionnants, aériens et des excellents commentaires d’Heenan et Schiavone. Jericho le babyface face à Guerrero le Heel, et Guerrero l’emporte après avoir pris un bump effrayant juste avant son frog splash. (WON : 3.75 – Cagematch : 7.25)

13 juillet 1997, WCW Bash At The Beach 1997 : Chris Jericho contre Ultimo Dragon

Deuxième Jericho contre Ultimo Dragon cette semaine, et encore une fois un super match qui mèle technique, high-fly mais peu de psychologie. Un match de poids-moyens (pour le titre WCW Cruiserweight, il faut le noter) classique, qui sera comme souvent à la WCW le meilleur match du show. Jericho garde ici son titre après plusieurs renversements. On vous conseille d’aller regarder ce match sur le WWE Network car il n’existe aucune belle version de ce match sur les site de streaming habituels. (WON : 4.25 – Cagematch : 7.19)

11 décembre 1975, NJPW Toukon Series II 1975 : Antonio Inoki contre Billy Robinson (NWF Heavyweight Title Match)

Plus old-school tu meurs. Du Puroresu Strong Style des années 70 à l’état pur. Absolument pas coopératif, cela ressemble à une vraie baston de plus d’une heure entre deux vrais bad-asses. Billy Robinson a entrainé des tonnes de cmbattants de MMA (Josh Barnett et Shayna Bazsler par exemple) et est un pur représentant du Catch-as-Can Style, et Inoki est un des inventeurs du MMA. Un best 2 out of 3 Falls qui se termine en match nul d’une heure dans une grosse ambiance. Attention, il faut aimer ce style particulier et (il faut l’avouer) particulièrement daté. (WON : N/A – Cagematch : 9.08)

8 décembre 1984, AJPW Real World Tag League 1984 : Bruiser Brody & Stan Hansen contre Dory Funk Jr. & Terry Funk

Vous aimez les grosses bastons? Les brutes qui se tapent dessus sans raison? Bon et bien regardez ce match. C’est un schéma classique des grosses rivalités par équipe des années 80 de la ll-Japan. Des Gaijins qui font figures de brutes venues des contrées non-civilisées des Etats-Unis qui viennent terroriser les sages fans nippons. Ici nous avons quatre malabars qui viennent s’affronter et comme bien souvent cela va finir en disqualification (quand ce n’est pas en décompte à l’extérieur). Le Chaos total dans une ambiance de concert de rock. (WON : 5 – Cagematch : 7.87)

24 novembre 1983, NWA Starrcade 1983 – « A Flare For The Gold » : Greg Valentine contre Roddy Piper (Dog Collar Match pour le titre US de la NWA)

Un vrai Dog-Collar match ou les deux catcheurs vont de démolir la tronche pendant 15 minutes. Roddy Piper en babyface est un catcheur formidable même s’il était meilleur en heel et Greg Valentine selle merveilleusement pour lui. La haine entre les deux catcheurs est palpable tout au long du match. Le seul défaut de ce match? Il se termine sur un des bumps les moins impressionnants de l’histoire du catch. Un bon seau d’hémoglobine sera versé dans ce match brutal et violent comme on n’en fait plus. (WON : N/A – Cagematch : 7.83)

12 mars 1983, MACW/NWA The Final Conflict : Don Kernodle & Sgt. Slaughter contre Jay Youngblood & Ricky Steamboat (NWA World Tag Team Title Steel Cage Match)

Grosse rivalité entre ces deux équipes avec Kernodle et Slaughter qui avaient démoli Younglood quelques mois auparavant. Slaughter va bumper comme un malade en plongeant du haut de la cage, ce qui était insensé à cette époque. Les visages en sang sentent bon les années 80 et c’est probablement un des meilleurs match en cage par équipe de l’histoire, avec une des meilleures rivalités de la décennie. Youngblood et Steamboat forment une formidable tag-team babyface. Si vous aimez le old-school et les vieilleries sorties du grenier, ce match est pour vous. (WON : N/A – Cagematch : 7.14)

Il s’agissait de plus gros chapitre des oubliés du top 200. La semaine prochaine sera le dernier et il cloturera l’année de fort belle manière car il concernera la WWE actuelle, à savoir de 2010 à nos jours. Joyeux Noël à tous!

Cliquez pour commenter
En haut