Kayfabe Awards

Kayfabe Awards 2017 : Résultats des votes

WWE/Montage VoxCatch

On est en 2018, ça y est. Mais histoire de bien refermer 2017, on vous a demandé de voter pour les Kayfabe Awards et vous avez encore été nombreux. Merci. Voici donc les résultats des Kayfabe Awards.

J’ai aimé ce match si fort que les draps s’en souviennent

Et j’ai marké en japonais à la fin.

Kenny Omega et Kazuchika Okada sont ultra présents dans ce prix que l’on a pas pu faire autrement que de le dédier à la NJPW tant elle nous a servi du catch champagne en 2017. Pendant le G1 ou lors de Wrestle Kingdom, les étoiles ont plu chez Dave Meltzer et ce n’est pas par hasard que le match entre Kenny Omega et Kazuchika pour le titre de champion poids lourds IWGP à Wrestle Kingdom 11 remporte ce prix.

Kenny Omega contre Kazuchika Okada, Wrestle Kingdom 11
• Kazuchika Okada contre Kenny Omega, NJPW Dominion 6.11
• Tetsuya Naito contre Kenny Omega, Finale du G1 Climax 27
• Kenny Omega contre Kazuchika Okada, G1 Climax 27
• Tetsuya Naito contre Hiroshi Tanahashi, G1 Climax 27

Prix du match qui était pas mal aussi sauf que « bon voilà, ça ne vaut pas la NJPW quoi »

A dire avec la plus haute condescendance possible.

On allait tout de même pas épargner les autres promotions, évidemment moins bien que la NJPW… Bon d’accord, on arrête avec ça. Le gagnant du prix n’est tout de même pas des plus banals puisque bien que venant de la WWE, c’est dans l’une de ses branches d’un catch peu accessible à un large public, la division britannique, que l’on retrouve le match de l’année. Tyler Bate et Pete Dunne le méritent amplement.

Tyler Bate contre Pete Dunne, NXT TakeOver : Chicago
• Asuka contre Ember Moon, NXT TakeOver : Brooklyn III
• Keith Lee contre Donovan Dijak, PWG BOLA 2017
• Brock Lesnar contre Braun Strowman contre Samoa Joe contre Roman Reigns, WWE SummerSlam 2017
• The Usos contre The New Day, Hell In A Cell 2017
• WALTER contre Zack Sabre Jr., PWG All Star Weekend 13
• Kairi Sane contre Toni Storm, Demi Finale du WWE Mae Young Classic
• John Cena contre AJ Styles, WWE Royal Rumble 2017

Prix du Mark Moment de l’année

Parce que marker contribue à votre bien-être.

Difficile d’imaginer d’autres vainqueurs. Bien qu’il soit dans deux moment nommés — le Festival of Friendship qui restera l’un des plus grands moment de RAW en 2017 et son arrivé à la NJPW à la fin de l’année — Chris Jericho n’aura pas le prix. Le match WarGames de NXT en novembre dernier, bien que l’un des spectacle les plus incroyables proposés par la WWE cette année, ne l’a pas non plus. C’est en effet le retour très attendu de Matt et Jeff Hardy et leur victoire en tant que champions par équipe qui remporte ce prix.

Le retour de Matt et Jeff Hardy à WrestleMania 33
• Le Festival of Friendship
• Chris Jericho qui apparaît à la New Japan pour défier Kenny Omega
• Le match WarGames de NXT TakeOver : WarGames

Prix du plus gros forceur de l’année

On n’en voulait pas, mais on l’a subi quand même.

On en a eu des forceurs cette année. Enzo Amore qui s’est incrusté si bien dans la division Cruiserweight que Neville n’en est pas revenu, Bray Wyatt qui tout au long de l’année s’est imposé d’abord en tant que champion de la WWE et a ruiné la route vers WrestleMania pour cette ceinture avant de se retrouver à RAW et de nous endormir dans ses rivalités face à Seth Rollins ou Finn Bálor ou Goldberg qui est arrivé, a pris la ceinture de champion Universal à Kevin Owens et l’a conservé pendant toute la route vers WrestleMania.

Non, le plus gros forceur de l’année c’est Jinder Mahal. Champion de la WWE après avoir battu Randy Orton, il va conserver la ceinture jusqu’en novembre avec un règne des plus ennuyeux. Félicitation Jinder, mais ne recommence pas s’il te plait.

• Enzo Amore en tant que champion Cruiserweight
Jinder Mahal en tant que champion de la WWE
• Bray Wyatt pour l’ensemble de son année
• Goldberg en tant champion Universal pendant la Road To WrestleMania

Prix du retour le plus inutile de l’année, faire revenir Colin Delaney a été plus utile

Ils sont revenus pour… bah pour rien en fait.

Les retours à la WWE c’est bien. Surtout quand c’est par exemple Shelton Benjamin et que l’on sait que sa carrière aurait bien pu aller plus loin. Ou quand c’est Mickie James et que l’on sait qu’elle en a encore sous le coude. Bon et puis il y a Curt Hawkins, qui aurait pu retrouver Zack Ryder ou au moins une meilleure place. Et puis il y a Maria Kannellis qui est arrivé avec son mari Mike Bennett… pour nous le présenter. Quelques semaines plus tard, le couple avait disparu des écrans. Un prix mérité pour Maria Kanellis.

• Shelton Benjamin qui devient le baby-sitter de Chad Gable
• Mickie James, revenue à RAW pour se faire traiter de vieille
• Curt Hawkins qui… Curt Hawkins
Maria Kanellis, qui a tout juste eu le temps de présenter son mec

Prix « Oh le pauuuuuuuvre », prix du catcheur ou de la catcheuse à qui la WWE n’a pas fait de cadeau cette année mais qui ne démissionne pas

Y’a pas plus courageux.

Plus le temps passe, plus on se dit que les catcheurs et catcheuses de NXT redoutent le moment de passer à RAW ou SmackDown et rêvent de rester indéfiniment dans la brand jaune. Tye Dillinger, plus over que jamais entre à SmackDown au bon moment pour… rien. Apollo Crews souffre depuis deux ans à RAW, Bayley a été abandonné par la WWE et Finn Bálor attend toujours sa revanche pour le titre Universal depuis… 2016. Mais les gagnants sont arrivés directement dans le roster principal et ce n’est franchement pas mieux, il s’agit de The Club.

Heureusement pour eux ainsi que Finn Bálor, 2018 a plutôt bien commencé puisqu’un clan commence à se former avec eux trois.

• Tye Dillinger, pour qui le passage dans le roster principal a été fatal
• Apollo Crews, qui ne sert à rien pour la seconde année consécutive
• Finn Bálor, qui s’est farci Bray Wyatt pendant des semaines
• Bayley, toujours la bonne copine de Sasha Banks
The Club, qui ont juste le droit de faire des Too Sweet en coulisse

Prix de la pire idée, celle qu’un mec a soufflé en réunion des auteurs pour faire une blague, mais que Vince McMahon a entendu et adoré

Kevin Dunn y est sans doute aussi pour quelque chose.

Des idées la WWE en a beaucoup. Des bonnes, rarement. Cette année encore elle s’est surpassée et nous a offert des moment plus que gênant. Emmalina par exemple, qui a eu le courage de dire que non, son personnage ne fonctionnait pas. Les House of Horrors, une tentative de se la jouer Broken Matt Hardy mêlé à l’univers de Bray Wyatt ou plus récemment Jason Jordan, dont on apprend qu’il est le fils de Kurt Angle. Ouais c’est crédible ne plus.

Mais la pire, parce qu’elle symbolise tout la puissance trollesque de Vince McMahon et Kevin Dunn, c’est James Ellsworth, un homme donc, qui décroche la mallette du premier match MITB féminin. Il était logique que le prix lui revienne, mais méfions nous pour le premier Rumble Match féminin, des fois que Santina Marella soit de retour.

James Ellsworth qui décroche la mallette MITB féminine
• Jason Jordan fils de Kurt Angle
• Le House of Horrors
• Emmalina

Prix « On n’en aura jamais assez »

Ils peuvent rester à l’antenne pendant trois heures qu’on sera toujours en train de regarder et d’applaudir

Il y a des trucs récurrent à la WWE dont le succès ne tient à pas grand chose. Il a par exemple fallu à Sami Zayn un heelturn pour que l’on trouve le personnage divertissant ou un powerpoint à Drew Gulak pour que celui-ci trouve sa place dans la division Cruiserweight. On ne se lasse pas non plus de l’absurdité des Fashion Files. Mais le Rusev Day reste sans doute la meilleure trouvaille de l’année chez les auteurs à la WWE et c’est logiquement le Bulgare qui remporte le prix.

Rusev et son Rusev Day
• Sami Zayn depuis son heelturn
• Breezango et les Fashion Files
• Drew Gulak et son Powerpoint

Prix de l’ambulance sur laquelle on va tirer quand même

Parce que c’est rigolo.

Zack Ryder aurait pu remporter ce prix vu l’année qu’il a passé. La division Cruiserweight aussi, vu la manière dont elle a été trainée dans la boue en 2017, ou encore FloSlam qui après s’être dévoilé une révolution dans la diffusion du catch a totalement raté son année et a fermé les portes à la fin de celle-ci. Mais tout ça reste minime à côté d’Impact Wrestling qui, toujours debout malgré une horrible année 2017, tel l’Undertaker à WrestleMania se lance dans une streak d’invincibilité et remporte le prix de l’ambulance sur laquelle on va tirer quand même pour la troisième fois consécutive. Chapeau.

• Zack Ryder
La TNA/GFW/Impact Wrestling ou peu importe son nom, ça peut encore changer d’ici la fin du vote
• La division cruiserweight de la WWE
• FloSlam, même si là c’est plutôt tirer sur le corbillard

Prix somnifère, il nous a endormi toute l’année

Une promo et paf, endormi.

ZZZzzz…

Bray Wyatt
• L’ancien leader de la Wyatt Family
• Le gars qui a été champion de la WWE entre John Cena et Randy Orton cette année
• Windham Rotunda
• Celui qu’on appelait Husky Harris dans la Nexus

Prix « Il n’est pas trop tard pour penser à la retraite »

Nan vraiment, faut partir là ça suffit.

La retraite c’est bien, et c’est utile parfois. Cette année nous n’avons pas nommé l’Undertaker parce que malgré une probable présence à WrestleMania 34, on ne l’a que très peu vu. Ce qui n’est pas le cas de R-Truth qui a meublé RAW une bonne partie de l’année avec Goldust, Kane qu’on ramène uniquement pour gâcher des bons matchs pendant que lui peut s’offrir un peu de temps d’antenne pendant sa campagne électorale, ou le Big Show qui nous intéresse encore moins le précédent. Mais visiblement vous avez un peu de pitié pour R-Truth qui, blessé trop souvent à l’épaule, va devoir se faire opérer.

• R-Truth, parce que quand on a un bras qui veut quitter son corps c’est qu’il faut arrêter
• Goldust, parce que la rivalité avec R-Truth c’était de trop.
• Kane, parce que bordel quoi.
• Big Show, parce que quand la hanche déconne c’est que c’est la fin.

Prix #BreakTheInternet

Ils ont totalement cassé internet.

Tommaso Ciampa et Johnny Gargano ont brisé le cœur de tout internet en mai dernier. Braun Strowman a retourné tout internet en même temps que l’ambulance. Adam Cole, Bobby Fish et Kyle O’Reilly n’ont pas non plus laissé indifférent les fans sur internet lors de leur débuts. Mais c’est un événement d’un tout autre type qui vous a fait réagir le plus : la blessure aux dents de Cesaro lors de WWE No Mercy, nous offrant l’un des désormais sourires les plus célèbre du catch.

• La rencontre entre Cesaro et le poteau du ring
• Le heelturn de Tommaso Ciampa sur Johnny Gargano
• Braun Strowman qui retourne une ambulance
• Les débuts d’Adam Cole et de l’Undisputed Era à NXT TakeOver : Brooklyn III

F’est tout pour fette année, merfi pour fos fotes, gardez le fourire et rendez-fous en défembre prochain !

Cliquez pour commenter
En haut