NJPW

NJPW New Beginning in Sapporo, deuxième partie : Jay White devient champion IWGP États-Unis et le Bullet Club vacille

Après la première partie de NJPW New Beginning in Sapporo ce samedi avec entre autres la victoire Minoru Suzuki en tant que champion intercontinental IWGP, ce dimanche avait lieu la seconde partie qui n’a pas été non plus sans surprise avec deux matchs de championnat, dont celui pour le titre de champion États-Unis IWGP de Kenny Omega.

Kitamura échoue à nouveau, Tiger Mask IV démasqué

La soirée s’est ouverte avec le Kitamura Challenge Series, troisième match du nom. Katsuya Kitamura affrontait Juice Robinson mais pas de chance pour lui, après avoir perdu contre Michael Elgin la veille, il perd aussi ce match sur un Pulp Fiction de Robinson.

El Desperado, Taichi, TAKA Michinoku et Yoshinobu Kanemaru (Suzuki-gun) ont affronté et battu Jushin Liger, Ryusuke Taguchi, Shota Umino et Tiger Mask IV. Ce dernier s’est ensuite fait démasqué par ses adversaires après le match.

BUSHI, EVIL, Hiromu Takahashi, SANADA et Tetsuya Naito (Los Ingobernables de Japon) ont vaincu Gedo, Hirooki Goto, Kazuchika Okada, Will Ospreay et YOSHI-HASHI (Chaos) par soumission avec le Skull End de SANADA sur Gedo.

Tomohiro Ishii et Toru Yano du clan Chaos ont défait les deux membres du Bullet Club Hikuleo et Yujiro Takahashi, mais ce n’est pas ce qui est arrivé de pire au Bullet Club ce dimanche.

Les Young Bucks repartent plus légers

En effet, la soirée n’a pas été des meilleures pour le Bullet Club. Si Bad Luck Fale, Chase Owens, Tama Tonga et Tanga Roa ont réussi à battre Hiroyoshi Tenzan, Manabu Nakanishi, Togi Makabe et Tomoyuki Oka plus tôt de la soirée et Cody Rhodes, Hangman Page et Marty Scurll ont de leur côté battu David Finlay, Kota Ibushi et KUSHIDA, le reste des matchs du clan aura sans doute marqué un tournant négatif pour le Bullet Club actuel.

Les Young Bucks affrontaient ainsi les Roppongi 3K pour défendre leurs ceintures de champions par équipe IWGP Junior Heavyweight. Un match revanche de Wrestle Kingdom 12 où Matt et Nick Jackson s’étaient offerts un cinquième sacre avec ces titres, le record pour ceux-ci.

Malheureusement pour eux, ils ne sont pas parvenus à remporter le match et les Roppongi 3K sont repartis avec les ceintures pour un second règne avec ces titres par équipe poids lourds. Et pour le Bullet Club, la mauvaise soirée est loin d’être terminée.

Omega perd son titre… et sa place dans le Bullet Club

Kenny Omega défendait ainsi dans le match suivant son titre de champion des États-Unis contre le jeune et très prometteur Jay White. Un match décidé après le refus de ce dernier de rejoindre le Bullet Club lors de New Year Dash en attaquant Kenny Omega, une manière de le défier pour son titre. Et dans un climat où les tensions règnent entre le clan et son leader, le match ne pouvait pas mieux tomber.

La surprise, c’est déjà la victoire de Jay White qui parvient ainsi à battre Kenny Omega avec son Blade Runner. Nouveau champion des États-Unis IWGP, Jay White a réussi son pari, célèbre sa victoire mais se fait vite interrompre par un autre membre du Bullet Club : Hangman Page, qui vient  lui prendre la ceinture, une manière de le défier pour le titre.

Un défi qui ne semble pas au goût de Kenny Omega, qui prend la ceinture à son tour… avant de la rendre à Jay White. Kenny Omega et Hangman Page ont visiblement envie d’en découdre, mais Cody Rhodes et les Young Bucks viennent tenter de calmer les deux catcheurs sans grand succès. Alors que Jay White traverse le public et célèbre toujours sa victoire, sur le ring les esprits s’échauffent et Kenny Omega bouscule Matt Jackson et l’envoie au sol. Omega se rend compte de son geste et tente de s’excuser mais les Young Bucks ne veulent rien entendre et quittent le ring, Marty Scurll de son côté semble accepter les excuses d’Omega avant de partir.

Sur le ring, Omega et Rhodes semblent parvenir à s’entendre aussi, la paix entre Omega et Page est faite mais quand vient le moment de faire la paix avec Rhodes, celui-ci lui porte un Cross Rhodes après avoir fait mine que tout était réglé entre eux. Scurll revient sur le ring, halluciné par ce que vient de faire Rhodes et tente de le raisonner mais c’est trop tard, plus possible de faire marche arrière.

Cody Rhodes continue de s’en prendre à Omega, Hangman Page l’assiste en le tenant pendant que Rhodes part chercher une chaise quand soudain, Kota Ibushi entre en courant pour sauver Omega. Les trois membres du Bullet Club restants quittent le ring. Ibushi tend la main à Omega qui hésite un instant, finit par décider de quitter le ring mais… Ibushi le rattrape et le prend dans ses bras.

Cette soirée se termine sur l’image de Kenny Omega et Kota Ibushi se prenant dans les bras sous une pluie de confettis. La NJPW c’est que de l’amour.

Cliquez pour commenter
En haut