Annonce

Les Cahiers du Catch rejoignent VoxCatch

À la création de VoxCatch en 2011 le projet était assez clair : parler de catch, l’analyser et le décrypter d’une manière originale, avec un ton et une ligne éditoriale assez claire, tout en ayant une démarche quelques peu militante histoire de bousculer les idées reçues que l’on peut avoir sur cette culture pas comme les autres. Cette envie elle nous est venue de pas très loin. Deux ans auparavant naissaient les Cahiers du Catch chez qui nous avions nos petites habitudes de lecteurs et parfois même où l’on écrivait de temps à autre.

Les Cahiers du Catch, depuis leur naissance en 2009 avaient déjà cette idée en tête, celle de donner un regard différent sur cet objet culturel qui se fait passer pour un sport, piège dans lequel il est facile de tomber quand on ne le connait que de loin. À l’époque le ton est rafraichissant et contraste énormément avec ce que l’on retrouve chez les quelques médias spécialisés déjà en place. Avec un ton et un humour qui leur est propre, les CDC analysent depuis près de dix ans le catch sans pour autant le prendre au sérieux.

« Haha, ouais! Et en plus ils font ce truc là, dans leurs articles avec des images… tu sais là pour faire marrer les gens qui lisent leurs long papiers!
– J’vois pas d’quoi tu parles Booker. »

Les années ont passé et les deux sites ont grandi chacun de leur côté, VoxCatch est passé d’un simple blog à six mains à un vrai magazine en ligne tandis que les Cahiers du Catch continuaient leur petit chemin, engrangeant un petit succès bien mérité.

Or aujourd’hui, les choses ont pas mal changé. Pas mal d’autres sites son nés depuis et sont parvenus à s’imposer dans l’IWC française qui compte maintenant une bonne poignée de médias tous aussi différents dans le ton, le support utilisé, tandis que les réseaux sociaux se sont aussi développés et que la critique, et c’est une bonne chose, a pris une place plus importante dans notre culture — bien qu’elle reste parfois difficile à faire accepter.

Au milieu de tout ça, les Cahiers du Catch étaient depuis quelques temps selon leur créateur Axl dans une période de doute, où il leur fallait trouver une nouvelle manière d’exister sans pour autant perdre leur liberté de ton et pouvoir continuer à parler de catch à leur manière.

« Cole, tu t’souviens pas ? C’est des… ah merde!
– il parle de quoi là, Corey ?
– J’sais pas Michael, il délire.
– …des étiquettes ? nan… peut-être des timbres…
– Putain j’comprends rien à ce qu’il raconte. »

Les Cahiers du Catch pour nous, c’est un peu notre tonton beauf qui fait des blagues aux repas de famille, mais qui en plus aurait fait des études de lettres, en gros. C’est la famille, quoi. Et quand la famille ne va pas bien on vient l’aider.

Il n’était évidemment pas question de fusionner les deux rédactions et les deux sites. Chacun a une ligne éditoriale précise et les deux ne sont pas forcément compatibles, mais peuvent se compléter. Si d’un côté VoxCatch se tourne vers l’analyse de l’actualité et de ce que nous propose jour après jour une Culture Catch en perpétuelle évolution, les Cahiers du Catch gardent une certaine distance avec l’actu, et préfère de loin la déconne tout en sachant rester sérieux quand c’est nécessaire.

Les CDC ont aussi, au fil des années, créé quelques petites choses qui ont fait leur originalité : un concours de pronostics sur les pay-per-view comme on n’en trouve nul part ailleurs, des Awards de fin d’années bien à eux, un podcast et la fameuse ceinture de plomb, inspirée du ballon de plomb des Cahiers du Foot. Les Cahiers du Catch possède même un forum assez actif, chose rare aujourd’hui.

Des bulles, comme dans les BD peut-être… non. Des cases ? Des gravures ? Des frontispices ? Mais non n’importe quoi, qu’est ce que je raconte moi… qu’est ce que ça peut bien être bon sang ?

Suite à divers échanges ces dernières semaines, on a donc pris une décision : dans l’optique d’effectuer un rapprochement profitable à nos deux rédactions, les Cahiers du Catch deviennent désormais un blog hébergé par VoxCatch. Il n’est pas non plus impossible que des allées et venues entre les rédactions se fassent.

Que les lecteurs historiques des Cahiers du Catch se rassurent : tout reste. Leurs articles, leur indépendance, leur ton, le forum et même les vignettes des articles qui ont contribué à leur popularité seront toujours de la partie.

Désormais, une seule URL pour retrouver les CDC : lescahiersducatch.voxcatch.fr

« Ah mais oui bordel ! Des vignettes ! »

Cliquez pour commenter
En haut