NJPW

NJPW/ROH Honor Rising Night II : Les Golden Lovers en route pour dominer 2018

Les Golden Lovers se sont sorti victorieux du main-event de la deuxième soirée d’Honor Rising, et espère bien continuer en 2018. Mais ils ne seront pas les seuls…

NJPW

Deuxième soirée pour la Ring of Honor et la NJPW au Korakuen Hall de Tokyo ce samedi avec toujours comme fil rouge cette rivalité entre les Golden Lover Kenny Omega et Kota Ibushi réunis à nouveau sur le ring depuis hier et le Bullet Club. Après avoir été battu par le trio Rhodes/Scurll/Page, Ibushi et Omaga retrouvais les deux premiers dans le main-event.

Les Golden Lovers obtiennent leur revanche et veulent s’imposer en équipe

Kota Ibushi et Kenny Omega devaient ainsi prendre leur revanche. Après avoir été battu sans y être pour quoi que ce soit par Hangman Page qui a fait le tombé sur leur partenaire d’hier Chase Owens, ce samedi ils retrouvaient leurs adversaires en deux congre deux.

Le match de ce vendredi était assez bon mais celui de ce soir est plus intéressant pour les Golden Lovers qui ont fait un assez beau boulot en équipe et ont clairement le public acquis à leur cause comme l’ont témoigné les chants que ce soit pour l’équipe ou les deux catcheurs seuls. On pourra reprocher à ce match d’avoir été un peu foutoir à n’en plus avoir quels sont les deux catcheurs légaux sur le ring — même les commentateurs avouaient être perdus sur la fin — mais l’action par équipe et le catch proposés étaient beaux.

La victoire ce samedi est revenue à Kota Ibushi et Kenny Omega qui après s’être débarrassé de Cody Rhodes — qui venait d’embrasser Ibushi (oui carrément) avant de prendre une powerbomb de ce dernier en représailles — portent ce qui devient leur finisher, le Golden Trigger, mélange du V-Trigger et d’un kamigoye. Une belle manière de terminer ce week-end de retrouvailles entre les Golden Lovers.

Les Golden Lovers sont partis pour durer, au moins cette année comme le laisse entendre Kenny Omega au micro après le match, ajoutant que son équipe est la plus grande équipe du monde, ce qui ne manque pas de froisser une autre équipe qu’ils connaissent bien… les Young Bucks. Ces derniers viennent par ailleurs annoncer qu’ils s’apprêtent à concourir dans la division poids lourds par équipe, de quoi nous offrir une rivalité entre les deux duos sur le ring dans les mois à venir.

Dalton Castle repart toujours champion

Le champion de la Ring of Honor Dalton Castle était bien présent avec ses boys pour défendre son titre contre Beretta et, ajouté à la dernière minute, celui qui a échoué à un autre match de championnat la veille contre Hirooki Goto pour son titre NEVER Openweight et a battu en ouverture de ce show Toa Henara dans un match assez court : Beer City Bruiser. La raison de cet ajout de dernière minute peux s’expliquer par la blessure de Beretta qui s’est fait une déchirure pectorale la semaine dernière.

Le match s’est en conséquence surtout déroulé entre Castle et Beer City Bruiser, pendant que Beretta faisaient se sortait de temps de l’actions, ce qui ne l’a tout de même pas empêché malgré la blessure de nous offrir quelques beaux moments dans cet affrontement comme le piledriver au bord du ring sur Beer City Bruiser ou le frog splash sur Castle qui a obtenu LE nearfall du match.

Au final, c’est Dalton Castle qui s’en sort vainqueur et toujours champion de la ROH avec une deadlift german suplex sur Beer City Bruiser.

Le reste du Bullet Club s’en sort bien

Beaucoup de matchs par équipe encore dans ce deuxième show de Honor Rising, avec notamment les Young Bucks avec Hangman Page qui ont affronté et battu Jay White, Chuckie T et YOSHI-HASHI avec un tombé de Page après une tentative (ratée) de combinaison Rite of Passage/Meltzer Driver. Toujours du côté du Bullet Club, Tama Tonga, Tanga Loa et Bad Luck Fale ont de leur côté affronté et battu Jushin Liger, Cheeseburger et Delirious dans lequel Cheesburger aura le plus brillé dans ce match avant de prendre le tombé de l’équipe d’en face.

Jay Lethal, Juice Robinson et David Finlay ont eux battu Yujiro Takahashi, Chase Owens et HIKULEO d’une top rope elbow de Lethal, tandis que Hiromu Takahashi et BUSHI ont affronté et battu Ryusuke Taguchi et Flip Gordon.

Prochain grand rendez-vous de la NJPW le 6 mars avec le show du 46ème anniversaire de la promotion japonaise où l’on devrait se passer de la rivalité Golden Lovers contre Bullet Club, mais dans lequel Kazuchika Okada affrontera Will Ospreay dans un match simple où le titre du champion poids lourds ne sera pas en jeu tandis que Minoru Suzuki défendra son titre de champion Intercontinental IWGP contre Togi Makabe.

Cliquez pour commenter
En haut