Article

Le WWE Mixed Match Challenge est apparemment passé d’un tournoi mixte à une émission de dating

Peu suivi, le tournoi WWE Mixed Match Challenge semble tourner à la comédie romantique.

WWE

Cela fait quelques semaines qu’on a un peu quitté le bateau du Mixed Match Challenge pour tout vous avouer. Déjà parce que sa diffusion est réservée aux États-Unis, mais aussi et surtout parce qu’il faut le reconnaitre, l’intérêt de ce tournoi est assez minime d’un point de vue catch.

Sur le papier, l’idée d’un tournoi de catch par équipe mixte semblait être un petit pas en avant de la WWE vers l’acceptation du catch inter-genre. On pouvait ainsi y attendre quelques échanges de prises entre un homme et une femme comme c’est parfois le cas à NXT avec récemment Nikki Cross ou Zelina Vega. Mais on a vite déchanté quand on a vu que l’une des règles du tournoi était que quand une catcheuse entrait sur le ring, la catcheuse de l’équipe d’en face devait elle aussi entrer, et de même pour les hommes. Dommage.

La WWE semble aussi avoir quelque peu spoilé le tournoi via ses commentateurs et les réseaux sociaux. Alors que The Miz et Asuka affrontaient Finn Bálor et Sasha Banks, Michael Cole et Corey Graves n’ont cessé de répéter que la streak d’Asuka, bien qu’il s’agissait d’un match par équipe, était en jeu et plus facilement en danger dans ce tournoi. Une info répétée sur le Twitter de la WWE.

Nous sommes en 2018 et les fans de catch ne sont pas aussi bêtes. Ils se doutent bien que ce n’est pas dans ce type de match que la streak d’Asuka, qui est un des sujets principaux de la route vers WrestleMania de la catcheuse japonaise, risque de prendre fin.

Asuka a par ailleurs depuis son arrivée à la WWE déjà perdu des matchs par équipe dans le passé sans pour autant voir sa streak s’envoler, ce qui rent encore plus inutile l’info donnée par les commentateurs et qui spoilerait presque la fin du tournoi. On se contentera de dire que l’association Rescue Dogs Rock que représentent les deux partenaires a beaucoup de chance.

Mixed Match Challenge, une romcom de catch ?

Mais depuis quelques épisodes c’est d’autres faits qui ont attiré notre attention. L’association entre la championne de RAW Alexa Bliss et Braun Strowman est déjà assez surprenante, mais la WWE ne s’est pas arrêtée sur la différence de taille en y incorporant des petit moments d’ambiguïté afin de laisser planer le doute sur une possible romance entre les deux partenaires comme lors de cette interview où le Monster Among Men nous explique dans un petit moment gênant « we’re going all the way » avant de se corriger en parlant du tournoi et où l’intervieweuse demande carrément s’il se passe un truc entre les deux.

Aussi sur le ring, on a le droit à des petits moments comme celui-ci. Petit moment gênant pour les deux qui laisse planer un doute sur un possible flirt entre les deux partenaires.

Une petite romance dans un show de catch c’est déjà suffisant, voir de trop si on a un peu de mal avec la manière dont la compagnie de Stamford a tendance à les présenter. Mais voilà que la WWE nous en ajoute une autre dans le tournoi.

Mardi dernier les catcheuses de la brand bleue avait la primeur du segment d’ouverture de SmackDown Live, mais ce segment s’est terminé bizarrement avec le theme song de Bobby Roode retentissant quand les choses commençaient à s’envenimer et que Charlotte Flair allait se retrouver en difficulté.

Bobby Roode pour ceux qui ne suivent pas le tournoi, est le partenaire de Charlotte Flair dans le tournoi et celle-ci n’était visiblement pas malheureuse de voir l’actuel champion des États-Unis intervenir dans ce segment, et a même tweeté un petit message citant la chanson « The Boy is Mine » de Brandi & Monica (bon retour en 1998 à vous aussi) à son intention, message qui ne laisse que peu de doute quant à la suite de leur histoire.

On se retrouve à quelques semaines de la fin du tournoi avec de vrais couples (Jimmy Uso et Naomi, Lana et Rusev) et deux autres couples qui semblent se former. On est presque rassuré du fait que la relation de couple que vivent The Miz et Maryse, mariés dans la vraie vie et sur le point d’avoir leur premier enfant, est connue de tous et mise en avant par la WWE. Asuka échappe à tout ça.

Mais c’est un drôle de constat à faire tout de même, ce qui était présenté comme un tournoi de catch mixte au début est en train de devenir une émission de dating entre catcheurs et catcheuses qui à la base auraient pu nous proposer quelque chose de nouveau, de l’action sur le ring entre hommes et femmes et permettre un rapprochement symbolique entre le catch féminin et le catch masculin.

Les storylines mettant en couple deux Superstars qui ne le sont pas dans la vraie vie ne sont pas forcément problématiques, même si la WWE est souvent maladroite et poussive avec ce genre d’angle, mais dans ce tournoi cela ne semblait absolument pas nécessaire. Le duo Alexa Bliss/Braun Strowman est suffisamment divertissant de par sa forme et la différence de taille entre les deux partenaires, tout comme Bobby Roode et Charlotte Flair qui n’ont pas besoin d’être amoureux pour fonctionner ensemble tant Bobby Roode a déjà du Flair dans la gimmick.

La WWE a-t-elle pris ce virage facile pour tenter de ramener de l’intérêt dans le tournoi, de plus en plus boudé semaine après semaines par les fans de la compagnie de Stamford ? Cela n’aurait rien de surprenant, passé l’effet de curiosité le show avait déjà perdu en trois épisodes la moitié du nombre de vues du premier épisode.

Cliquez pour commenter
En haut