Preview

Carte de WWE Fastlane 2018

Preview et analyse de la carte de WWE Fastlane 2018.

WWE

Ce dimanche c’est WWE Fastlane, dernière étape pour SmackDown avant WrestleMania et tout dernier pay-per-view exclusif à une brand, la WWE ayant décidé de faire marche arrière et de revenir à la formule plus simple et plus économique de un pay-per-view par mois et pour les deux brands principales. On va respirer un peu, même s’ils dureront quatre heures.

Pour Fastlane la formule reste assez simple comme à Elimination Chamber et les résultats sont ici aussi on ne peut plus prévisibles si l’on suit assidument les shows principaux ces dernières semaines.

Un pack de six pour le main-event

Pour le titre de champion de la WWE on s’attendait déjà depuis plusieurs semaines à un match à plusieurs catcheurs. Mais pas à un tel rassemblement de stars (et Baron Corbin) sur un ring. Originalement ce match est une sorte de revanche entre AJ Styles et le duo de Kevin Owens et Sami Zayn qui se ont été victime d’une erreur de l’arbitre à WWE Royal Rumble, occasionnant leur défaite. Un Triple Menace avait alors été décidé par Daniel Bryan.

Puis, Shane McMahon qui n’aimait pas trop l’idée du match s’est dit qu’il en ferait bien un Fatal 4-Way. Le gagnant d’un match entre Baron Corbin et Dolph Ziggler allait permettre à l’un d’eux d’entrer dans le match. Mais quelques embrouilles lors d’un épisode de SmackDown Live ont permis finalement aux deux catcheurs de s’intégrer au match qui devient un 5-Way.

Cinq catcheurs dans un match c’est déjà pas mal. Mais c’était sans compter sur John Cena qui, en panique comme un collégien qui n’a pas terminé son exposé à temps, se retrouvait sans match à WrestleMania après avoir perdu l’Elimination Chamber. En tant que free agent, le champ se pointe à SmackDown et réussi à négocier sa place dans le match en battant AJ Styles.

Ce qu’il y a de bien avec un match comme celui-ci c’est que l’on peut lancer différentes rivalité à la fin. Kevin Owens et Sami Zayn ont déjà lancé la leur et la finiront à nouveau sans doute à WrestleMania, John Cena qui ne devrait pas remporter le match finira pas trouver son adversaire parfait, AJ Styles ira vers Shinsuke Nakamura et… pitié que l’on nous protège d’une nouvelle rivalité entre Dolph Ziggler et Baron Corbin.

Road Dogg n’aime pas les femmes

L’un des matchs les plus prévisibles de ce pay-per-view. La championne de SmackDown Charlotte Flair affrontera Ruby Riott. Cette dernière a souffert d’un syndrome classique et récurrent à la WWE : le pétard mouillé. Celle-ci est arrivée, comme l’Absolution à RAW, en frappant fort, littéralement. Puis les semaines passent et l’excitation a totalement laissé place à la routine et l’ennui.

Si l’Absolution a l’excuse de la blessure de Paige, chez les Riott Girls c’est tout autre chose. Ce syndrome a été causé par une maladie qui gangrène SmackDown de toutes parts. Cette maladie elle porte le nom de Brian G. James (aka Road Dogg), qui depuis qu’il a pris la tête de l’équipe créative du show l’a rendu ennuyeux et fait tourner en rond le roster féminin, quand il ne le ridiculise pas.

On pourrait se rassurer avec la qualité du match avec ces deux catcheuses loin d’être mauvaise sur le ring, mais on doute que la WWE ne leur donne le temps et l’occasion de nous proposer de la qualité. Et quand bien même, il aurait fallu nous donner envie de le voir ce match.

Charlotte repartira sans surprise gagnante pour aller à WrestleMania et si l’on en croit les rumeurs, y rencontrera Asuka et au moins là, le spectacle pourrait être plus intéressant. Même si amener Asuka à SmackDown c’est prendre le risque de la contaminer par Road Dogg.

Du gênant et du rien pour les titres secondaires

Du côté des titres secondaires les choses ne vont pas mieux. Bobby Roode et son titre de champion des États-Unis se sont retrouvés au milieu de Randy Orton et Jinder Mahal, dans une rivalité qui a commencé avec le déjà disparu Top Ten Superstars de Daniel Bryan. Bobby Roode a intérêt de rester champion ce dimanche, qu’on puisse au moins entendre Glorious dans un gigantesque stade américain le 8 avril prochain.

Pour ce qui est des titres de champions par équipe de SmackDown on ne fera pas plus booking fainéant que ce qui nous est proposé: un nouvel affrontement entre les Usos et les New Day. Pendant ce temps les Bluedgeon Brothers ont été lancé dans le vide, Breezango et The Ascension ne servent pas, pas plus que Chad Gable et Shelton Benjamin ces dernière semaines.

Pour remplir la carte qui ne semblait un peu légère deux matchs sans enjeu ont été ajouté. Uun pour occuper Shinsuke Nakamura en attendant WrestleMania 34 contre Rusev. On est un peu triste pour Rusev mais on a du mal à voir Nakamura perdre son match de pay-per-view juste avant WrestleMania. L’autre match verra Natalya et Carmella affronter Becky Lynch et Naomi mais là… mince, la maladie du Road Dogg nous a frappé, on est soudainement devenu trop fainéant pour y trouver un intérêt.

WWE Fastlane n’est sur le papier qu’une simple étape avant WrestleMania, un épisode de SmackDown amélioré dont le visionage ne semble pas nécessaire. Vous ne pourrez pas voir ce pay-per-view ? Et alors ?

WWE Fastlane 2018
WWE Network, 2h (kickoff à 1h) / AB1 (VF), 2h05

Six-Pack Challenge pour le titre de champion de la WWE: AJ Styles (c), Kevin Owens, Sami Zayn, Baron Corbin, Dolph Ziggler, John Cena
Match pour le titre de championne de SmackDown: Charlotte Flair (c) contre Ruby Riott
Match pour le titre de champion des États-Unis: Bobby Roode (c) contre Randy Orton
Match pour les titres de champions par équipe de SmackDown: The Usos (c) contre The New Day
• Shinsuke Nakamura contre Rusev
• Becky Lynch et Naomi contre Natalya et Carmella

Cliquez pour commenter
En haut