Preview

WrestleMania 34 : Brock Lesnar tire son bilan face à Roman Reigns

Ce dimanche à WrestleMania 34 Brock Lesnar défend probablement pour la dernière fois son titre de champion Universal contre Roman Reigns. Un match qui sonne comme un bilan pour le champion qui a de plus en plus envie de retourner fouler le sol de l’Octagon de l’UFC.

WWE

Ce dimanche lors de WrestleMania 34 Roman Reigns atteint enfin le point culminant de sa carrière : il va battre Brock Lesnar et devenir champion Universal de la WWE. Vous n’y croyez pas ? Pourtant tout porte à croire que Brock Lesnar a déjà fait ses cartons pour quitter la compagnie de Stamford.

La toujours difficile ascension de Roman Reigns

Pour Roman Reigns ce match c’est le sommet d’un parcours lancé après sa victoire l’an dernier face à l’Undertaker. En battant le Deadman sur son territoire qu’est WrestleMania, il peut se permettre de se vanter d’être l’un des deux seuls avec Brock Lesnar à avoir réussi l’exploit de battre l’Undertaker dans le grand show de l’année. Entre temps, Roman Reigns fait des allers et venues autour du titre Universal de Brock Lesnar avec Samoa Joe ou Braun Strowman — avec qui il aura une des rivalités les plus marquantes de 2017. On oubliera par contre la réunification ratée du Shield — en partie due à des blessures et une méningite virale qui a trainé dans les vestiaires — qui n’a pas servi à grand chose.

Mais les choses ne changent pas tant que ça : la WWE a toujours du mal à installer Roman Reigns en tant que topstar. John Cena n’est pourtant plus la Superstar à plein temps qui squatte les main-event comme il l’était il y a encore quelques années, Randy Orton est à SmackDown, beaucoup son partis et ceux qui pourraient se permettre de réclamer sa place sont volontairement mis de côtés pour ne pas lui faire d’ombre, exemple avec Braun Strowman qui jouissait encore l’an dernier d’une popularité énorme auprès du public et qui se retrouve dans une rivalité moyenne avec The Bar, ou encore Seth Rollins et Finn Balor qui se contenteront cette année du titre Intercontinental face à un Miz qui pourrait lui aussi toucher des sommets.

Pour que le public accroche à Roman Reigns, la WWE décide aussi de mettre en avant ce qu’on reproche déjà à Brock Lesnar : son programme de part timer qui nous fait voir le titre Universal à peine une fois par mois, son je-m’en-foutisme total face aux adversaires qu’il affronte et son dédain face à un vestiaire de Superstars qui bosse vingt fois plus que lui pour beaucoup moins. Et pourtant rien n’y fait, le public applaudit toujours autant quand Roman Reigns se fait passer à tabac par l’actuel champion.

Un Brock Lesnar sur le départ

Un Brock Lesnar que l’on dit de plus en plus sur le départ. Dana White a par ailleurs confirmé le retour prochain de celui-ci à l’UFC, et lui ne cache plus ses envies de retourner dans l’Octagon de l’UFC. Encore à RAW cette semaine, Paul Heyman laissait entendre qu’en cas de défaite, vous ne reverriez plus Brock Lesnar à la WWE. Cette promo sonnait en effet comme un bilan de ce qu’a fait The Beast à la WWE en six ans. Il a battu tout ce que la compagnie de Stamford comportait de grands noms : L’Undertaker, John Cena, Triple H, CM Punk ou encore Randy Orton et y a été champion deux fois.

L’appel du MMA semble encore plus fort aujourd’hui et ce malgré son annonce de retraite de la profession en 2016 et sa suspension (aujourd’hui gelée) après les accusation de dopage à son encontre par l’USADA.

On le sent, le match de ce dimanche est une étape importante qui pourrait enclencher un changement de période pour le titre Universal. Et quand on y pense, on ne voit plus aucun intérêt à ce que Brock Lesnar conserve le titre Universal. Loin de nous l’idée de nier l’attractivité et l’argent que rapporte Brock Lesnar à la WWE, mais il reste préférable de voir, même heel, un champion qui défend son titre et utilise n’importe quel moyen même les pires pour gagner qu’un champion absent quatre-vingt pourcent du temps et dont les matchs ne sont pas toujours les plus intéressants.

Le seul point positif du règne de Brock Lesnar aura été les quelques affrontements avant la route vers WrestleMania. AJ Styles a été excellent contre le champion aux Survivor Series, le Fatal 4-Way de SummerSlam contre Braun Strowman, Samoa Joe et Roman Reigns a été bien plus qu’à la hauteur des attentes.

Roman Reigns champion, et après… ?

Si mettre le titre de champion Universal de la WWE sur les hanches de Roman Reigns va permettre de voir le titre majeur bien plus présent au centre de Monday Night RAW, il va falloir encore faire des effort pour que Roman Reigns ne se retrouve pas à nouveau le champion détesté pourtant présenté comme un face. Son précédent règne avait ceci de raté que la WWE pensait qu’il allait être la nouvelle topstar babyface de la compagnie, ce ne fut malheureusement pas le cas. Pour compenser, elle a donné à Roman Reigns un comportement plutôt je-m’en-foutiste qui n’a pas arrangé les choses.

Un heel turn ? Une vraie concurrence heel ? Il y a de nombreuses façons de mettre Roman Reigns en meilleure posture que lors de son précédent règne dont il ne faudra surtout pas recopier les erreurs. Rendez-vous après WrestleMania 34 pour voir si la WWE a appris de ses bêtises.

WrestleMania 34 : Brock Lesnar tire son bilan face à Roman Reigns
Cliquez pour commenter
En haut