Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 30 avril

Résultats de l’épisode de RAW du 30 avril, le dernier avant WWE Backlash 2018.

WWE

Le Greatest Royal Rumble est enfin passé, la WWE est de retour sur le sol américain, au Canada précisément. RAW pose son ring à Montréal ce lundi pour un nouvel épisode qui nous envoie directement vers WWE Backlash.

Un épisode dans lequel Braun Strowman va pouvoir fanfaronner avec sa ceinture verte et son trophée remporté avec la Greatest Royal Rumble vendredi.

Un épisode dans lequel Samoa Joe pourra dire à Roman Reigns qu’il avait raison, qu’il ne pouvait pas battre Brock Lesnar mais aussi dans lequel Roman Reigns pourra lui répondre en se moquant du fait qu’il n’a pas remporté le titre de champion Intercontinental vendredi.

Un épisode dans lequel on découvrira ce que feront les nouveau champions par équipe Bray Wyatt et Matt Hardy.

Un épisode dans lequel Alexa Bliss continuera de fat-shamer Nia Jax aussi, sans doute.

Parade de héros locaux à Montréal

Roman Reigns ouvre cet épisode pour parler justement de la controverse à propos du final du match contre Lesnar vendredi dernier. Il dit que tout le monde l’a vu, qu’il a gagné malgré la décision de l’arbitre et qu’il devrait être champion Universal. Mais Samoa Joe l’interrompt à l’écran et dit évidemment qu’il avait vu venir la défaite de Reigns vendredi. Reigns est hué comme jamais dans ce segment.

Jinder Mahal arrive lui aussi et défie Roman Reigns dans un match ce soir après s’être plain de la triche de Jeff Hardy de vendredi. Mais il n’est pas le seul.

Sami Zayn, puis Kevin Owens, entrent évidemment sous une gigantesque ovation du public à nous en faire oublier que Jinder Mahal aussi était canadien — mais n’a pas eu le droit à son ovation, bizarrement. Zayn et Owens veulent tous les deux affronter eux aussi Roman Reigns ce soir, Kevin Owens organise même un concours de popularité à l’applaudimètre.

Les trois (normalement) heels s’attaquent à Roman Reigns mais ce dernier est rejoint par Bobby Lashley puis Braun Strowman qui viennent bouter les trois canadiens hors du ring.

Les deux trios s’affronteront évidemment plus tard lors de cet épisode, comme décidé par Kurt Angle.

Elias à couper le souffle, littéralement

• Elias s’est déclaré vainqueur face à Bobby Roode. Pendant le match, Elias a envoyé Bobby Roode contre un poteau du ring pour le blesser à la gorge. Le match étant arrêté pour que les officiels s’occupe de Roode, Elias prend le micro pour s’annoncer gagnant.

• Les Authors of Pain ont affronté et battu Jean-Paul et François avec le Super Collider. Jean-Paul et François sont en réalité l’équipe 3.0, une équipe de catch canadienne.

Seth Rollins entre pour parler du dernier mois chargé qu’il a passé à défendre le titre de champion Intercontinental notamment en Afrique du Sud et en Arabie Saoudite. Le public lui chante des « You deserved it » devenus trop gratuits. Seth Rollins explique que ces dernières semaines l’ont aidé à savoir quel genre de champion il veut devenir, il veut être un champion combattif, pas comme Brock Lesnar qui se montre quand il veut.

Finn Bálor, qui a comme par magie retrouvé son t-shirt arc-en-ciel, défie à nouveau Seth Rollins pour le titre de champion Intercontinental en justifiant ce défi par le fait que les deux se sont déjà affronté quatre fois en un contre un et qu’ils étaient à deux victoires chacun. Seth Rollins accepte le match, mais Curtis Axel et Bo Dallas entrent.

Axel et Dallas reviennent sur leurs tentatives de former des groupes avec les deux catcheurs, expliquant qu’ils s’y sont mal pris la semaine dernière. Il propose alors un nouveau groupe : les Four Horsemen de la WWE. Ils dévoilent des t-shirt avec leurs têtes et celles de Rollins et Balor, encore un t-shirt qui va finir sur WWE Shop.

Rollins et Bálor discutent à l’écart et reviennent vers Axel et Dallas pour leur dire c’est un non définitif. Les deux catcheurs sont déçus et finissent par attaquer Rollins et Bálor, mais ces derniers prennent le dessus et leur porte un superkick et un slingblade avant de les envoyer à l’extérieur du ring. Et Finn Bálor porte un Final Cut à Seth Rollins pour terminer. Message envoyé.

Sasha Banks explique en interview que Bayley ne sera pas à ses côtés pour son match contre Ruby Riott. Bayley filtre ses appelles. Pas cool.

Excellent match entre Sasha Banks et Ruby Riott

• Ruby Riott a affronté et battu Sasha Banks avec le Riott Kick. Le match était très bon, et cela fonctionnait pas mal pour Sasha Banks qui avait le dessus, mais dans le dos de l’arbitre, Sarah Logan et Liv Morgan n’ont pas pu s’empêcher d’intervenir, permettant la victoire de leur cheffe de bande.

Dans une nouvelle vidéo d’Alexa Bliss, celle-ci raconte une histoire ou elle fait passer Nia Jax pour une méchante qui se moquait d’elle et de sa taille lors d’une sortie dans un parc d’attraction. Evidemment quelques références sur le poids de Nia Jax ont été glissées.

Titus O’Neil explique en interview qu’il espère que sa chute sera une source d’inspiration pour d’autres, en expliquant qu’il ne faut pas s’attarder sur les chutes mais sur la manière dont on remonte. Baron Corbin passe dans le coin et se moque de lui.

Matt Hardy explique dans une promo que le triomphe de son équipe a transcendé l’espace et le temps, en montrant des photos de faits historique sur lesquelles ils apparaissent.

Braun Strowman mène son équipe à la victoire

• Braun Strowman, Roman Reigns et Bobby Lashley ont affronté et battu Jinder Mahal, Kevin Owens et Sami Zayn avec un Running Powerslam de Strowman sur Owens.

• No Way Jose a affronté et battu Baron Corbin grâce à une intervention gênante de Titus Worldwide avec Titus O’Neil parti visiblement dans un running gag où il chute encore. On a beaucoup ri vendredi dernier, mais la WWE va tirer sur la corde de la chute jusqu’à l’usure, c’est déjà fatigant.

• Natalya a affronté et battu Mickie James. Natalya était accompagnée de Ronda Rousey, Alexa Bliss a voulu intervenir en faveur de Mickie James mais Ronda Rousey l’a poursuivi pendant plusieurs tours autour du ring.

Après le match, Nia Jax est arrivée pour faire peur à Alexa Bliss, avant de rejoindre le ring et de lever les bras de Natalya et Ronda Rousey — bien qu’elle ait fait mine de jouer la méchante face aux deux faces.

• Seth Rollins a affronté et battu Finn Bálor dans un match de championnat où il défendait son titre de champion Intercontinental. Très bon match qui n’a pas déplu au public non plus.  Seth Rollins l’a remporté en contrant le Slingblade de Finn Bálor en un Superkick.

Cliquez pour commenter
En haut