WWE

Résultats de WWE Backlash 2018

Résumé et résultats de WWE Backlash 2018.

WWE

Ce dimanche soir avait lieu le premier pay-per-view « co-branded », manière pour la WWE d’expliquer qu’elle est revenue à son ancien modèle de pay-per-view où RAW et SmackDown se partageaient l’affiche.

Au programme pas de titre de champion Universal défendu, Brock Lesnar a sans doute regardé le show dans son canapé, assistant probablement au terrible affrontement entre Roman Reigns et Samoa Joe.

Le titre de champion de la WWE était par contre défendu, AJ Styles affrontait pour la troisième fois Shinsuke Nakamura après WrestleMania 34 et le Greatest Royal Rumble.

Du côté des femmes, les deux challengeuses tentaient de récupérer les titres qu’elles avaient avant WrestleMania 34. Nia Jax défendait le titre de championne de RAW contre Alexa Bliss tandis que Carmella défendait celui de SmackDown contre Carmella.

Le titre de champion des États-Unis se jouait entre le détenteur du titre Jeff Hardy et Randy Orton, tandis que le titre Intercontinental était défendu par Seth Rollins contre le Miz.

Daniel Bryan affrontait aussi Big Cass, tandis que Braun Strowman et Bobby Lashley affrontaient Kevin Owens et Sami Zayn.

Le Kickoff voyait notamment Bayley affronter Ruby Riott.

👉 Preview et analyse de la carte
👉 Kickoff

***

Dans le Kickoff, Bayley affronte Ruby Riott. Cette dernière est accompagnée de son clan Liv Morgan et Sarah Logan qui étaient évidemment là pour intervenir dans le match et provoquer une distraction permettant à Ruby Riott de porter son Riott Kick victorieux.

Pas de chance pour Bayley, si Sasha Banks regardait le match en coulisses, celle-ci ne lui est pas venue en aide contrairement à ce que Bayley attendait surement après être allée tenter de faire la paix en coulisse avant le match.

Seth Rollins reste champion Intercontinental

Le premier match du pay-per-view voit The Miz affronter Seth Rollins pour tenter de récupérer le titre qu’il chérit tant : la ceinture de champion Intercontinental.

The Miz aura tout tenté mais Seth Rollins a l’homme le plus fort de cet excellent match en se sortant de diverses situations malgré un genou blessé, se sortant même d’un Skull Crushing Finale. Seth Rollins remporte le match et conserve son titre de champion Intercontinental.

Le titre de champion Intercontinental reste ainsi à RAW tandis que le Miz devra se tourner vers de nouvelles aventures.

Nia Jax reste championne de RAW

Nia Jax défend son titre de championne de RAW contre Alexa Bliss dans le match suivant. L’ancienne championne va prendre à quelques reprises le dessus sur Nia Jax mais cela ne suffira pas. Malgré un beatdown à l’extérieur du ring ou quelques moments de domination, Nia Jax ressort gagnante du match.

Après l’affrontement Nia Jax prend la parole pour dédier cette victoire à tout ceux qui ont été ou sont victime de harcèlement. Malheureusement ce public bien chauffé par l’opener tourne heel et hue le discours pourtant plein de bonne volontée. Il fait pas bon être de la famille de The Rock visiblement.

Jeff Hardy reste champion des États-Unis

Jeff Hard défend son titre de champion des États-Unis contre Randy Orton. Le match n’est ni bon ni mauvais, c’est un match de catch tout ce qu’il y a de plus banal.

Le plus surprenant reste tout de même la victoire clean de Jeff Hardy sur Randy Orton. On n’a pas l’habitude de voir ce dernier se coucher si facilement. Cela cache peut-être quelque chose.

Petite pause dans la carte avec une chanson d’Elias… qui n’arrivera pas à placer sa chanson, successivement interrompu par les New Day (dont Big E avoue apprécier un acte solo), Aiden English et Rusev, No Way Jose et tout un parterre de low/midcarder et une belle danse de Bobby Roode.

Daniel Bryan fait abandonner Big Cass, mais Big Cass l’a mauvaise

Reprise des matchs avec le premier affrontement solo en pay-per-view pour Daniel Bryan face à l’ancien partenaire d’Enzo Amore (que le public réclame, si si on vous jure).

De manière plutot surprenante, Daniel Bryan remporte le match assez facilement en faisant abandonner Big Cass sur une soumission.

Mais il fallait s’y attendre, Big Cass est mauvais perdant et s’en prend pendant plusieurs minutes à Daniel Bryan, le passant à tabac pendant plusieurs minutes et le laissant inanimé sur le ring avan de repartir en coulisses.

Carmella reste championne de SmackDown

Première défense du titre de championne de SmackDown pour Carmella qui faisait face à celle qui prenait sa revanche, Charlotte Flair. Un match dans lequel on entendra surtout Carmella hurler. On pouvait s’attendre aussi à des interventions des IIconics mais il n’en sera rien.

Malgré qu’elle ait porté deux bonnes soumissions, Carmella remporte le match et conserve son titre sur un roll up. La victoire clean reste une petite surprise tout de même.

C’était visiblement la dernière chance pour Charlotte Flair de récupérer le titre de championne de SmackDown — si l’on en croit Corey Graves, une nouvelle challengeuse devrait se faire connaitre bientôt.

Encore un no contest entre AJ Styles et Shinsuke Nakamura

AJ Styles défendait son titre de champion de la WWE contre Shinsuke Nakamura et cette fois, rien n’était censé faire en sorte que ce match finisse sans vrai vainqueur. C’était trop beau pour être vrai.

Les low-blow n’étaient pas interdit dans celui-ci et ils s’y sont donné à coeur joie. Un de Nakamura à AJ Styles et un d’AJ Styles à Nakamura. Mais ces deux premiers n’ont pas suffit, il faudra que les deux catcheurs s’envoient leurs pieds dans les parties pour terminer le match.

Problème, le match s’est terminé avec les deux catcheurs au sol, incapable de se relever. L’arbitre compte jusqu’à dix et le match est déclaré sans vainqueur.

En route pour un AJ Styles contre Shinsuke Nakamura IV ?

Ça ne va plus entre Sami Zayn et Kevin Owens

Grand vainqueur du Greatest Royal Rumble, Braun Strowman faisait équipe avec Bobby Lashley pour faire face à Sami Zayn et Kevin Owens. Mais ce match était plus en rapport entre ces deux derniers.

En effet l’entente ne semble plus au beau fixe entre Kevin Owens et Sami Zayn, après que ce dernier ait tenté de s’échapper du match et de laisser Owens seul entre les mains de Bobby Lashley et Braun Strowman. Le reste du match n’a été que mésententes et confusions.

Des mésententes qui a profité à Strowman et Lashley qui ont remporté le match grâce à ce dernier et une Vertical Suplex sur Kevin Owens.

Roman Reigns bat Samoa Joe (mais pas l’ennui)

Le show a déjà dépassé l’heure habituelle de la fin mais pas grave, on lance le match entre Roman Reigns et Samoa Joe et… c’est comme si ce pay-per-view s’était écrasé contre un mur. Le match est plutot lent, dominé par un Samoa Joe qui plus le temps passe dans l’affrontement plus on devine qu’il va perdre après un comeback de Roman Reigns, et ça n’a pas loupé.

Roman Reigns s’est notamment sorti de la Coquina Clutch pour plus gagner sur un simple Spear.

Le match n’a pas du tout été apprécié par le public qui chantait plein de choses qui n’ont aucun rapport avec celui-ci mis à part l’ennui, et qui quittait déjà la salle avant la fin du show.

Cliquez pour commenter
En haut