Bien / Pas bien

Le meilleur et le pire de WWE RAW du 25 juin

Le meilleur et le pire de l’épisode de Monday Night RAW du 25 juin.

WWE

« Capable du meilleur comme du pire, mais pour le pire je suis le meilleur » — Vince McMahon, ou FFF, on sait pas trop.

On est entré dans la periode un peu molle des weeklies de la WWE, ça y est. Deux semaines après WWE Money In The Bank et à moins de trois semaines de WWE Extreme Rules, les shows hebdomadaires Monday Night RAW et SmackDown Live souffre du vide. Non pas par paresse des auteurs (quoi que), mais parce que au milieu, on n’y met rarement grand chose histoire de pas en faire trop trop tôt. En résulte cette semaine un épisode où l’on ne retiendra pas grand chose.

Pas bien : Une première heure recyclé et un Brock Lesnar qu’à la flemme

Non mais ils ont osé. Déjà qu’à la base l’utilisation de The Revival fait peine à voir, les revoir face à Roman Reigns et Bobby Lashley qui s’annonce encore pire rivalité que Roman Reigns contre Jinder Mahal, cela fait un peu de peine. On aura beau se dire que cela leur fait un peu plus d’exposition et que tout est bon à prendre… eh bien non, on va pas se contenter de ça.

Ainsi donc la première heure de Monday Night RAW ce lundi était une heure recyclée. On a eu le droit à un match dont le prétexte était l’envie de revanche de The Revival avec juste la fin qui change, mais aussi au retour du « Brock Lesnar eh ben il veut rien faire ».

C’est peut-être vrai, mais Roman Reigns ça nous l’a déjà sorti lors de WrestleMania 34 et Greatest Royal Rumble et ça n’a pas beaucoup fonctionné à l’époque. En plus, là, on a appris que le match prévu pour WWE Extreme Rules entre Bobby Lashley, Roman Reigns et quatre autres catcheurs annoncé la semaine dernière était annulé. Que ce soit une décision de dernière minute ne nous surprendrait absolument pas, et c’est même sans doute le cas.

Que Brock Lesnar rende le titre, ne revienne pas et qu’il soit déclaré vacant jusqu’à WWE SummerSlam. Franchement, on ne lui en voudra pas.

Bien… mais trop tard : Heel Bayley

La rivalité entre Bayley et Sasha Banks continue de plus belle et a pris un tournant un peu surprenant ce lundi soir puisque c’est Bayley qui s’est retournée contre Sasha Banks après la défaite subie face à la Riott Squad. Un petit beadown dans les escaliers qui fonctionne toujours.

C’est donc Bayley qui cette fois va tourner heel, et on se dit pourquoi pas. Sasha Banks est évidemment, du moins à première vue, meilleure heel. Mais une Bayley heel, même si les choses trainent et que tout cela arrive un peu tard, cela attire une certaine curiosité que l’on est prêt à pousser jusqu’au bout des choses.

Il va par contre falloir faire quelques changements, le theme song enfantin va devoir disparaitre, ainsi que les bonhommes gonflables… à moins de leur faire des têtes de méchants, ce serait rigolo.

Toujours est-il que, le match à WWE SummerSlam, s’il est toujours d’actualité et s’il est aussi bien préparé que celui d’il y a trois ans, on veut toujours le voir.

En attendant, Bayley va devoir aller en conseil de discipline la semaine prochain et ça c’est chaud.

Pas bien : Alexa Bliss, Mickie James et un mauvais retour en arrière

On recycle, on recycle, on recycle… Ainsi Mickie James est de nouveau associée à Alexa Bliss, championne de RAW, qui est de nouveau en rivalité avec une Nia Jax de nouveau face. On va vraiment finir par croire que cet épisode de Monday Night RAW était un épisode perdu de mars dernier.

Alexa Bliss et Nia Jax s’affronteront le 15 juillet à WWE Extreme Rules pour le titre de championne de la WWE et à moins d’une surprise Nia Jax ne devrait pas retrouver le titre. Cette rivalité est là pour nous faire patienter en attendant le retour de Ronda Rousey qui semblait avoir des choses à faire en dehors de la WWE ces prochains mois.

Ronda Rousey devrait être ensuite la prochaine challengeuse d’Alexa Bliss et si cela peut nous sauver de ce cercle vicieux des anciennes storyline qui reprennent comme si de rien n’était, on va pas s’en plaindre.

Bien : Seth Rollins contre Dolph Ziggler

Les deux catcheurs ont eu du temps. Il reste une demi-heure d’épisode de Monday Night RAW que le main-event était déjà lancé. Ce match c’était la revanche entre Seth Rollins et Dolph Ziggler de la semaine dernière où Ziggler est devenu champion Intercontinental.

Le match était bien, a duré assez longtemps et n’a pas du tout été ennuyeux. On ne lui reprochera que la fin, classique pour un match revanche en show hebdomadaire où le champion est accompagné d’un partenaire prêt à tout pour défendre sa cause pour une raison que l’on a toujours pas, ici en attaquant Rollins quand Ziggler était en grande difficulté (et parce qu’il était déjà tard aussi).

On pourrait aussi reprocher l’intervention de Roman Reigns un peu out of nowhere — sans doute parce qu’il n’y avait que lui de disponible et de légitime — pour venir en aide à Seth Rollins en proie à Dolph Ziggler et Drew McIntyre, mais elle laisse aussi entrevoir la suite pour Seth Rollins.

Le match et sa fin laisse en effet penser que la WWE a voulu libérer Seth Rollins du titre de champion Intercontinental pour aller vers d’autres contrée, sans doute le titre Universal et rejoindre Roman Reigns et Bobby Lashley dans la course au titre. Reste plus qu’à trouver la forme que celle-ci va prendre.

En bref :

  • Le coup du valet des clés sur le parking, c’était un peu fort non ?
  • Braun Strowman a retourné une voiture. Il faiblit.
  • Les Authors of Pain sont de retour. C’est cool. Pour une rivalité face à Titus Worldwide. Pas cool.
  • La meilleure nouvelle de cet épisode c’est surtout le retour d’Alicia Fox et il n’y a rien que vous puissiez y faire.

PS : on profite de cet article pour vous proposer de participer au prochain numéro de « Battez-vous », avec comme question « Ronda Rousey est-elle la Brock Lesnar au féminin pour la WWE ? » Si vous pensez pouvoir développer sur deux ou trois paragraphes vos oui ou vos non, envoyez-nous un mail à contact@voxcatch.fr.

Cliquez pour commenter
En haut