Édito

Les discours de haine ne sont pas des promos heels

Ce dimanche à la Revolution Pro Wrestling, Sam Adonis a proféré des insultes à caractères homophobes et discriminatoire envers des personnes handicapé.

CMLL

Ce dimanche la promotion britannique Revolution Pro Wrestling organisait un show comme elle en organise souvent au Cockpit à Londres, et dans ce show, elle y avait booké le catcheur américain Sam Adonis — par ailleurs frère de Corey Graves, commentateur à la WWE — qui ne s’est pas démarqué par ses qualités de catcheurs, loin de là.

Au programme : discours de haine, homophobie et discrimination envers des personnes handicapées. Des propos qu’il a voulu faire passer pour une promo de heel, comme la plupart des personnes qui ont tenté de le défendre. Sauf que cela ne peut plus être accepté en tant que tel.

Le promoteur de la RevPro Andy Quilham a lui-même pris la parole à la fin du show pour s’excuser du comportement du catcheur, et a publié un message similaire sur Twitter peu plus tard ce dimanche.

Un communiqué officiel paraitra demain mais pour répéter ce que j’ai dit lors du show, je suis désolé. Le catch est une chose magnifique et malheureusement on en a vu un côté obscur. Je répondrai aux questions et préoccupations de tout le monde, et croyez-moi quand je dis que je suis autant déçu que vous.

Une gimmick pro-Trump qui a déjà fait parler

Sam Adonis n’en est pas à sa première polémique. L’an dernier alors qu’il catchait au Mexique pour la CMLL celui-ci incarnait un catcheur heel et surtout pro-Trump. Un choix de carrière qui ne l’a absolument pas servi malgré les quelques articles jusqu’en France que ce gimmick lui a offert, mais dont celui-ci se défend simplement par son personnage de heel. En 2018.

Hier encore Adonis a utilisé son personnage pro-Trump pour se défendre sur Twitter, alors que tout le monde savait que ce dimanche ce n’était pas ce qui lui était reproché.

J’ai utilisé un gimmick « Pro Trump » au Mexique et j’ai été traité de raciste. Les fans ont laissé l’histoire se dérouler, puis m’ont accepté comme l’un des leurs. On ne peut pas comprendre un livre en ne lisant que le premier chapitre. #enjoytheride

Sam Adonis finira par publier un communiqué pour s’excuser, indiquant que ses propos ne reflètent pas sa réelle personnalité.

Une défense bancale et inacceptable

La défense dans ce tweet vise à côté. Ce qui est reproché à Sam Adonis depuis ce dimanche, c’est de s’être adressé à des fans dans le public en proférant des propos homophobes et d’avoir insulté de trisomique un autre. Un discours qui n’a plus rien à voir avec un personnage de heel.

On ne peut plus aujourd’hui accepter que le racisme, l’homophobie ou toute autres formes de discrimination puissent être utilisées pour un gimmick de heel. Ce n’est pas parce que le public réagit négativement à ce genre de propos qu’il s’agit là de heat et que le personnage fonctionne.

Plusieurs catcheurs ont réagit aux propos de Sam Adonis, dont David Starr sur Twitter:

« Le catch est pour tout le monde. Catcheurs : Soyez créatifs. N’allez pas utiliser des choses choquantes et absurdes. Si vous en êtes réduit à faire ça, il y a des chances que vous ne soyez pas assez talentueux pour être booké. »

La Revolution Pro Wrestling, tout comme le circuit britannique en général, a prouvé ces dernières années qu’il est sans doute l’un des milieux les plus ouverts d’esprit de notre culture qu’est le catch, bien que quelques problèmes subsistent encore. Le catch n’a plus besoin de ces sujets à polémiques pour fonctionner. Comme le laisse comprendre David Starr, la créativité quand on est capable d’en faire preuve est assez suffisante pour se faire détester du public.

Cliquez pour commenter
En haut