Preview

WWE Mae Young Classic II : Présentation des participantes, première partie

Io Shirai est l’une des 32 participantes du WWE Mae Young Classic II et a de grande chances d’aller loin dans le tournoi.

WWE

Ça y est, à quelques jours des enregistrements du tournoi WWE Mae Young Classic on connait les 32 participantes venu d’un peu partout autour du monde.

Comme l’année dernière, la WWE s’est tenue à seize catcheuse indépendantes et seize contractuelles, signées pour un contrat de développement au Performance Center et futur catcheuses de NXT pour certaines. Pour les indépendantes, il est possible que certaines soit ensuite signées après le tournoi.

En attendant les enregistrement qui auront lieu mercredi et jeudi cette semaine, voici la première partie de la présentation des trente-deux participantes de cette édition avec leur chances de gagner le tournoi.

Kaitlyn

Inutile de présenter en détail celle qui fut l’une des dernières championne des Divas avant la disparition du titre. Celle qui a quitté la WWE et le monde du catch en 2014 y fait un retour par la grande porte en revenant à la WWE et en participant au tournoi féminin comme a pu le faire Serena Deeb l’an dernier.

Chance de gagner : Aucune. Elle est principalement là pour épauler les nouvelles recrues dans le style de catch de la WWE et la manière de performer sur le ring et offrir un bon match à l’une d’entre elle.

Rhea Ripley

Elle n’est pas totalement inconnue des fans de la WWE non plus puisqu’elle a déjà participé à la première édition du tournoi féminin l’année dernière, Rhea Ripley re-tente donc sa chance cette année.

La catcheuse australienne tentera de faire mieux que l’année dernière où elle était tout de même arrivée au deuxième tour après avoir battu Miranda Salinas au premier avant de se faire éliminer par Dakota Kai au second.

Agée de 21 ans, Rhea Ripley est sous contrat à la WWE et actuellement en développement au Peformance Center. Le site de la WWE la présente comme « l’une des plus forte femmes dans la salle de musculation du Performance Center de la WWE ».

Chances de gagner : Moyenne. La WWE compte visiblement sur elle en lui offrant une annonce de sa participation pour elle toute seule et en lui offrant une seconde chance, mais on la voit plutôt parmi la futur génération de catcheuses de NXT comme a pu en offrir la précédente édition du tournoi.

Kacy Catanzaro

Kacy Catanzaro n’est pas une catcheuse comme les autres. Participante à la version Américaine de Ninja Warrior, elle a intégré la WWE et son Performance Center il y a quelques mois, et la compagnie de Stamford semble beaucoup compter sur elle.

Chances de gagner : Moyenne. Elle ira sans doute jusqu’en quart de finale dans le tournoi, mais comme Rhea Ripley, c’est une futur star de NXT.

Jinny

L’actuelle championne de la PROGRESS Wrestling sera aussi de la partie. Elle avait catché lors de la première soirée du tournoi britannique de la WWE pour gagner une place de challengeuse au titre de championne de NXT — match remporté par Toni Storm — mais avait été finalement retirée du Fatal 4-Way en raison d’une blessure.

Chances de gagner : Fortes. Sa légitimité dans le tournoi est très justifiée. Les catcheuses britanniques devraient avoir le beau rôle dans ce tournoi pour pusher la division britannique et sa victoire n’est pas improbable avec le partenariat avec la PROGRESS.

Io Shirai

C’est lors d’un des shows organisé au Japon, à Tokyo, que Io Shirai est apparue pour annoncer sa signature au sein de la compagnie de Stamford. Cette signature était annoncée depuis de nombreux mois et la catcheuse aurait même d’ailleurs du participer à l’édition 2017 du tournoi. Malheureusement, une blessure l’en a empêché.

Chances de gagner : Fortes. Io Shirai a été signée par la WWE en grande pompe et même si elle ne remporte pas le tournoi, on la voit bien aller en finale et elle va sans doute jouer un énorme rôle dans les mois à venir à NXT.

Nicole Matthews

Nicole Matthews est une performeuse accomplie. Habituée notamment de la Shimmer où elle a beaucoup travaillé avec notamment Mercedes Martinez, Ember Moon ou Sara Del Rey, elle n’est pas totalement inconnue de la WWE où elle est apparu l’année dernière dans un dark-match lors des enregistrements de la première édition du tournoi féminin mais ne faisait pas partie des trente-deux retenues.

Chances de gagner : Minces. Sa présence est appréciable mais on ne voit rien chez elle qui lui permettrait de gagner du point de vue de la WWE.

Tegan Nox

Présente au Cirque d’Hiver de Paris le mois dernier avec le roster de NXT, Tegan Nox avait dû céder sa place dans le tournoi l’année passée en raison d’une rupture des ligaments croisés. La Galloise jouit d’une belle popularité en Grande-Bretagne puisqu’elle a évolué à la PROGRESS et à l’ATTACK Pro Wrestling sous le nom de Nixon Newell. Souvent mise en équipe avec Dakota Kai sur les live events, elle n’est pas encore apparue à la télévision à NXT.

Chances de gagner : Moyennes. Comme pour Jinny, Tegan Nox est une des futurs stars de NXT/NXT UK. Sa participation dans le tournoi ne devrait pas non plus passer inaperçue mais une victoire est difficilement imaginable.

Deonna Purrazzo

Deonna Purrazzo est une des nouvelles recrues de la brand jaune. Apparue à plusieurs reprises à NXT pour mettre en valeur des catcheuses plus établies (et sous contrat), la native du New Jersey a gagné ses gallons sur le circuit indépendant, en apparaissant dans les meilleures promotions indépendantes américaines et en participant même à des tournées au Japon.

Chance de gagner : Minces. Une participation au tournoi qui ne devrait pas passer inaperçue non plus mais toujours d’un point de vue WWE, difficile d’imaginer en elle la gagnante du tournoi.

Jessica Elaban

Signée en mai pour un contrat de développement au Performance Center, Jessica Elaban n’a pas de réel passif avec le catch, bien qu’elle ait pratiqué de multiples sports avant d’entrer à la WWE. Elle sera l’une des grandes inconnues de la compétition.

Chances de gagner : Aucune. Encore trop débutante, sa participation ne devrait pas être très marquante. On demande juste à voir ce dont elle est capable sur le ring pour l’instant.

Reina Gonzales

Éliminée en 2017 dès le premier tour par Nicole Savoy, Reina Gonzalez est la fille d’un lutteur indépendant texan nommé Ricky Gonzalez. Peu de choses encore à dire sur cette catcheuse qui après quelques mois discrets sur le circuit indépendant a été signé par la WWE en 2016.

Chances de gagner : Minces. Fera-t-elle mieux que l’année dernière ? On lui souhaite quand même.

Mercedes Martinez

Elle aussi éliminée en 2017, mais en demi-final face à une catcheuse qu’elle avait beaucoup cotoyé sur le circuit indépendant : Shayna Baszler. Grande amatrice des souplesses en tout genre, elle collectionne les titres à la WSU, la SHIMMER et de championne par équipe de la Shine. En ce qui concerne la SHIMMER, elle en est la championne en titre.

Chances de gagner : Moyennes. Bien qu’elle ait été en demi-finale du tournoi l’année dernière, on ne la voit pas aller plus loin cette année.

Kavita Devi

Kavita Devi, qui avait participé au tournoi l’année dernière, avait perdu dès son premier match face à Dakota Kai mais semble avoir beaucoup de soutiens à la WWE, notamment en raison des nombreuses réactions qu’avaient suscité sa participation sur les réseaux sociaux et Youtube. Depuis, celle-ci s’entraine toujours au Performance Center et il n’est pas impossible de la voir avancer plus loin dans le tournoi cette année.

La WWE étant toujours en recherche d’une personnalité lui permettant de percer le marché indien, après l’échec de Jinder Mahal l’année dernière, la compagnie de Stamford voudrait-t-elle retenter avec une femme cette fois ?

Chances de gagner : Fortes. Kavita Devi plait beaucoup à la WWE et même si elle ne gagnera pas forcement ce tournoi, il est bien possible qu’elle aille plus loin que le le premier tour cette année.

Mia Yim

Mia Yim aussi était déjà présente l’an dernier, mais s’était inclinée en huitième de finale face à Shayna Baszler. Anciennement Jade à la TNA et ancienne coéquipière de Marti Belle dans la faction des Dollhouse, elle est déjà une vétéran des circuits du catch américain.

Après ses débuts à la CZW en 2010 en tant que manageuse d’Adam Cole, elle commence à lutter à la Shine ou elle a affronté Kimber Lee (Abbey Laith dans l’édition précédente du tournoi), Mercedes Martinez, Santana Garrett ou encore Dakota Kai. En deux ans à la TNA elle a remporté le titre Knockouts une fois, le tournoi de Queen of the Knockouts et la TNA World Cup. Ancienne multi-championne de la Shine, elle a comme Candice LeRae remporté le titre IronMan de la DDT.

Chances de gagner : Moyennes. Elle mériterait de remporter le tournoi étant donné l’incroyable parcours sur le circuit indépendant et le talent sur le ring, mais entre mérite et victoire il y a un énorme fossé à la WWE.

Killer Kelly

La catcheuse portugaise a fait ses débuts avec la WWE en juin dernier lors du show spécial tournoi britannique dans un match pour la place de challengeuse au titre de championne de NXT, match qu’a remporté Toni Storm. On la retrouve principalement à la wXw allemande dont elle fut la première championne.

Chances de gagner : Fortes. Tout comme pour Jinny les catcheuses du circuit britannique auront la côte dans ce tournoi.

Zeuxis

Zeuxis est une luchadora de 29 ans originaire de Porto-Rico catchant masquée. Après dix ans d’expérience, celle-ci a collectionné les titres au Mexique et au Japon. Elle a par ailleurs battu Princesa Sugehit, participante de la précédente édition, dans un match masque contre masque.

Chances de gagner : Minces. Sa participation ne devrait tout de même pas passer inaperçue. Mais comme pour Princesa Sugehit on n’est pas certain de la revoir à la WWE après le tournoi.

Isla Dawn

Isla Dawn est une catcheuse écossaise bien connu du circuit britannique qui a, sans surprise, rejoint les rang de la division britannique de NXT. Les fans de la WWE ont pu la voir lors des shows organisés à l’occasion du tournoi britannique de la WWE il y a quelques semaines.

Chances de gagner : Moyenne. Elle est écossaise mais bien qu’on la retrouve principalement en Amérique du Nord en ce moment, la WWE la replacera sans doute dans sa division britannique après le tournoi.

Suite des présentations dans la deuxième partie.

Cliquez pour commenter
En haut