Preview

Carte finale de WWE SummerSlam 2018

Preview et analyse de la carte complète de WWE SummerSlam 2018.

WWE

Ce dimanche c’est WWE SummerSlam 2018, l’événement estival de la WWE et l’un des grand pay-per-view du Big Four. Au programme, pas moins de treize matchs sont prévu sur la carte et c’est déjà beaucoup.

Evidemment dans un pay-per-view qui va durer bien plus longtemps que ce qui est raisonnable, on y retrouve des matchs sans grand enjeu. Finn Bálor va devoir se farcir « Constable » Baron Corbin dans un match qui nous rappelle que SummerSlam 2016 est déjà bien loin, tandis que pour occuper leur temps Rusev et Lana affronteront Andrade « Cien » Almas et Zelina Vega.

les Cruiserweights de retour en PPV

L’une des bonnes nouvelles de ce pay-per-view c’est qu’il comporte enfin un match pour le titre de champion Cruiserweight. Est-ce parce que c’est un des pay-per-views du Big Four ? Pas impossible, mais revoir les Cruiserweight en pay-per-view est un plaisir, surtout qu’ils n’y sont pas apparu depuis WrestleMania. Bon, comme lors du grand pay-per-view du printemps, le match aura lieu en kickoff.

Cedric Alexander, champion depuis WrestleMania 34, y défendra donc son titre contre Drew Gulak. Alexander a le deuxième plus long règne de la division, après Neville qui n’est toujours pas revenu. Après Kalisto, Buddy Murphy et Hideo Itami, c’est le défenseur du catch au sol qui tente sa chance, et bien que Cedric Alexander fasse un bon champion, on a envie de voir Drew Gulak au sommet de cette division qui aurait elle bien besoin d’un bon coup de pouce.

Pour ce qui est des titres par équipe l’intêret est principalement à RAW. Les Revival ont enfin leur chance de décrocher les titres face à une Team-B qui bien que over auprès du public, n’est pas non plus l’équipe dont on attendait beaucoup. Les Revival de leur côté ont bien besoin de l’exposition que leur offrirait les titres, surtout après ces nombreux mois de blessure et de stagnation dans le bas de la carte.

À SmackDown, on retrouve à nouveau les New Day dans la course au titre face au Bludgeon Brothers qui malgré une domination écrasante, n’est pas l’équipe de champion la plus incroyable que l’on ait plus voir. Une victoire des New Day est très envisageable, et préférable aussi.

Pas de quoi sauter de sa chaise pour les titres secondaires

Le titre Intercontinental n’est pas le plus intéressant dans ce pay-per-view. À trois, Seth Rollins, Dolph Ziggler et Drew McIntyre ont offert de belles performance à Monday Night RAW ces dernières semaines, mais l’intérêt est assez rapidement retombé après WWE Extreme Rules où Rollins et le champion Ziggler ont eu un Iron Man Match qu’il aurait été préférable de garder pour une fin de rivalité.

Heureusement pour le dernier épisode de Monday Night RAW la WWE a décidé d’ajouter un peu de suspense en faisant revenir un Dean Ambrose transformé physiquement de manière assez impressionnante. Dean Ambrose est pour le moment du côté de Seth Rollins, mais rien ne dit qu’il puisse le rester.

Pour le titre des États-Unis, Jeff Hardy a le droit à sa revanche contre Shinsuke Nakamura. Le seul suspense de ce match, et encore, réside dans la possibilité d’une intervention — qui a forcément de grande chance d’arriver — de Randy Orton et qui permettra à Nakamura de conserver son titre sur une disqualification.

On se demande surtout ce que fera la WWE de cette rivalité entre Orton et Hardy. Un rendez-vous dans une grande cage à Hell In A Cell le mois prochain ?

Daniel Bryan contre The Miz, enfin

Elle a enfin commencé. La rivalité entre Daniel Bryan et The Miz a bien commencé. En réalité pour la WWE elle a commencé il y a huit ans. Le motif, c’est que The Miz en a marre de subir Daniel Bryan depuis qu’il a été son pro à NXT, tandis que lui est trop occupé à être une méga-star du showbiz. Heureusement c’est du catch, vous n’êtes pas obligés d’y croire.

En réalité cette rivalité donne envie depuis l’excellente promo du catcheur/acteur/comédien de télé-réalité/mari de Maryse à Talking Smack en 2016. Si l’on devait apprendre à un catcheur la manière de faire une promo heel, il ne suffirait que de montrer et détailler cette promo.

Mais il y a toujours un mais dans ce genre d’histoire censées connaître un happy end. Le catch étant un spectacle où le bien triomphe toujours du mal pour nous redonner un peu de joie de vivre dans ce bas monde, à moins de détester Daniel Bryan on a envie d’une victoire de celui-ci. Daniel Bryan a à prouver au Miz qu’il n’est plus le rookie qu’il était en 2010 et que ce n’est pas parce que l’on est une star du showbiz que les valeurs que met en avant Daniel Bryan ne font pas de lui quelqu’un d’aussi bon.

Daniel Bryan doit absolument gagner ce match. Pourtant, on craint que la WWE qui produit la télé-réalité du Miz, Miz & Mrs, n’utilise ce match pour mettre en avant ce dernier et ne lui offre la victoire.

L’avantage pour Ronda Rousey et Carmella ?

Les deux affiches féminines ont été plutôt bien travaillé. Pour RAW c’est Ronda Rousey qui a enfin son ticket pour un match de championnat contre Alexa Bliss. Une affiche qui, en apparence, n’avantage pas du tout Alexa Bliss. Ronda Rousey est présenté comme très forte, impossible à stopper — même pas quatre agent de sécurités masculins —, alors face à Alexa Bliss le résultat semble joué d’avance.

On peut pourtant se demander si la WWE, appréciant beaucoup Alexa Bliss au point de lui redonner le titre via la mallette MITB, ne voudrait pas prolonger un peu son règne. Le voudrait-elle au point de faire perdre Ronda Rousey ? On a des doutes. Sans compter que Ronda Rousey pourra peut-être compter sur Natalya et/ou Nia Jax sur le retour pour une intervention dans le match.

À SmackDown Live l’attention n’est pas vraiment portée sur la championne et son titre, mais la storyline n’en est pas moins intrigante. L’ajout de Charlotte Flair à la rivalité entre Becky Lynch et la championne Carmella a été une source de débats, mais on se rend vite compte qu’elle a ajouté du suspense.

Charlotte Flair trahira-t-elle Becky Lynch ? Ou l’inverse ? Que ce soit nous, ou les deux rivales qui pensent à cette rivalité entre les deux amies, l’attention sur la championne est vite détournée. Une distraction qui pourrait bien profiter à Carmella qui repartirait sans trop de soucis avec le titre.

Pourtant le titre de championne de la WWE ne serait pas de trop dans une rivalité entre Charlotte Flair et Becky Lynch. Et puis il faut l’admettre, le règne de Carmella a connu beaucoup plus de bas que de haut pour qu’on ait envie de le voir se poursuivre encore quelques semaines.

AJ Styles : Bon champion, mauvais père (who cares ?)

Pour le titre de champion de la WWE c’est une affiche qui va plaire aux puristes (et aux autres) entre AJ Styles et Samoa Joe. La rivalité a, comme celle entre Daniel Bryan et le Miz, démarré rapidement il y a quelques semaines et a malheureusement pris tout aussi vite un tournant personnel. Pas que les histoires personnelles ne soit toutes mauvaise, mais celle du père de famille qui échoue dans son rôle est un peu vieillotte et ringarde.

Samoa Joe pointe en effet du doigt le fait qu’en étant champion, AJ Styles occulte trop sa vie privée et n’est pas un bon père de famille selon lui. Des suppositions auxquels il a ajouté une (fausse ?) lettre de la femme d’AJ Styles qu’il a lu en clôture de SmackDown Live mardi.

SummerSlam permettra-t-il à Samoa Joe de devenir champion de la WWE ? Difficile à déterminer, AJ Styles mérite bien de prolonger son règne mais Samoa Joe mérite tout autant d’être le suivant. On espère en tout cas un bon match, histoire de rattraper les catastrophe avec Shinsuke Nakamura.

Qui aura la mallette ?

Avant d’évoquer le titre de champion Universal on doit tout de même parler de celui pour la mallette de Mr Money In The Bank qui se retrouve remise en jeu entre le détenteur actuel Braun Strowman et Kevin Owens. Braun Strowman en Mr MITB c’est une bonne chose, surtout qu’elle a déjà usé le personnage ces derniers mois en ne le faisant pas devenir champion Universal au bon moment.

On ne serait par ailleurs pas surpris de le voir perdre la mallette dimanche. Ce match, quoi qu’il en soit, va faire du mal à l’un des deux personnages. Soit Braun Strowman perd la mallette et la WWE aura grillé un nouveau big man de son roster, après tout ce ne sera pas le premier, soit Kevin Owens perd et cela enfoncera de nouveau celui-ci dans sa mauvaise passe actuelle.

On avoue avoir un peu peur de ce match. Il y a tout de même une forte possibilité que le gagnant de ce match se retrouve à casher la mallette dès ce soir et les deux catcheurs pourraient tous les deux faire de bons champions Universal.

Brock Lesnar vs Roman Reigns IV

C’est donc pour la troisième fois cette année que la WWE nous resserre Brock Lesnar contre Roman Reigns pour le titre de champion Universal dans un grand événement. Après la défaite surprenante à WrestleMania 34, la victoire volée de Lesnar à Greatest Royal Rumble, Roman Reigns gagne le droit d’affronter une nouvelle fois le champion Universal qu’il compte selon ses mots à lui « renvoyer à l’UFC si fort qu’il va finir dans les fesses de Dana White ».

Il y a tout de même du nouveau dans cette rivalité malgré les redites et les promos déjà entendu, la WWE a ajouté une certaine ambiguïté dans la relation qu’entretiennent Paul Heyman et Brock Lesnar. Malgré les entourloupe et les brouilles entre les deux, le doute sur la longévité de leur association est bien présent.

Une victoire de Roman Reigns, peu importe la suite (qui pourrait porter le nom de Braun Strowman ou Kevin Owens selon le resultat de leur affrontement) est préférable. Mais on n’est pas à l’abris de voir Lesnar s’en sortir sans trop de casse, même s’il vient à quitter la WWE prochainement. Tout ces facteurs peuvent tout aussi bien mener à l’overbooking.

Carte complète de WWE SummerSlam 2018 :

  • Match pour le titre de champion Universal : Brock Lesnar (c) contre Roman Reigns
  • Match pour le titre de champion de la WWE : AJ Styles (c) contre Samoa Joe
  • Match pour le titre de championne de RAW : Alexa Bliss (c) contre Ronda Rousey
  • Match pour le titre de championne de SmackDown : Carmella (c) contre Becky Lynch contre Charlotte Flair
  • Match pour le titre de champion Intercontinental : Dolph Ziggler (c) contre Seth Rollins
  • Match pour les titres de champions par équipe de RAW : The B-Team (c) contre The Revival (kickoff)
  • Match pour les titres de champions par équipe de SmackDown :The Bludgeon Brothers (c) contre The New Day
  • Match pour le titre de champion Cruiserweight : Cedric Alexander (c) contre Drew Gulak (kickoff)
  • Match pour la mallette de Mr MITB : Braun Strowman contre Kevin Owens
  • Finn Bálor contre Baron Corbin
  • Daniel Bryan contre The Miz
  • Rusev et Lana contre Andrade « Cien » Almas et Zelina Vega (kickoff)

WWE SummerSlam 2018 sera visible dès 1h (heure française) sur le WWE Network et en VF sur la chaine AB1 commenté par Christophe Agius et Philippe Chéreau en direct du Brooklyn Center. Le Kickoff (de deux heures) sera quant à lui comme d’habitude diffusé gratuitement sur Youtube et Facebook à 23h.

Cliquez pour commenter
En haut