WWE

WWE Mae Young Classic II, épisode 1 : La technique meilleure que la puissance

Review du premier épisode du WWE Mae Young Classic II avec notamment Meiko Satomura face à Killer Kelly.

WWE

Le WWE Mae Young Classic est enfin de retour pour une deuxième saison et avec une casting en partie semblable à celui de l’an dernier mais aussi avec des nouvelles participantes pas négligeable, loin de là. Cette année on a plus le temps de s’imprégner du tournoi et de sentir l’importance de la compétition monter au fur et à mesure des semaines jusqu’à la finale qui aura lieu à WWE Evolution le 28 août, puisque les épisode sont diffusés à raison d’un par semaine.

Cette nouvelle saison s’ouvre ainsi avec une vidéo revenant sur les changements pour le catch féminin à la WWE. Evidemment tout est beau et gentil, le sale est mis sous le tapis mais on ne va pas dire qu’on est étonné.

On nous présente ensuite le trio des commentateurs. Exit Jim Ross et Lita qui n’avaient pas fait l’unanimité l’année dernière, cette année il y a un homme : Michael Cole, et « pour la première fois à une table de commentateurs à la WWE » deux femmes : Beth Phoenix et Renee Young — qui a aussi rejoint récemment la table des commentateurs de Monday Night RAW.

La formule des épisodes reste la même que l’an dernier : on entre rapidement dans le vif du sujet, les matchs sont précédés de courtes présentations des catcheuses en vidéos avec interviews et archives de leurs parcours sur le circuit indépendant ou ailleurs. Parfait même si vous vous lancez dans ce tournoi sans que vous ne connaissiez les catcheuses. Le produit doit être le plus accessible possible. Les catcheuses font ensuite leur entrée.

Tegan Nox repart sur une victoire

Michael Cole y va direct : Tegan Nox, ex-Nixon Newell, est sa gagnante du tournoi nous annonce-t-il pendant son entrée.

Zatara, luchadora masquée, est la heel du match et joue beaucoup avec son adversaire, faisant mine de la respecter en lui tendant la main et en l’attaquant aussitôt ou jouant avec le genou récemment blessé de Nox en le coinçant dans les cordes pour le frapper avant d’y appliquer une soumission par exemple.

Tegan Nox va en conséquence souffrir du genou pendant la seconde partie du match, partie qui consistera, pour elle qui était arrivée en position favorite au début du match, à devoir remonter la pente. Et ça ira vite, après quelques minutes de domination par Zatara, Tegan Nox la calme avec son Shiniest of Wizards qui la cloue au sol pour le compte de trois en un peu plus de six minutes de match.

Tegan Nox, déjà émue de cette première victoire, est la première catcheuse du tournoi et s’avancer et à remporter sa place aux deuxième tour. Elle y affrontera la gagnante du match entre Isla Dawn et Nicole Matthews. Michael Cole n’a peut-être pas totalement tort, elle devrait jouer un beau rôle dans ce tournoi.

Les points coucou sont toujours de mise cette année : pour les premier de cette saison on retrouve Ember Moon et Alexa Bliss dans le public.

Rhea Ripley lancée avec puissance dans le tournoi

Rhea Ripley est l’une des favorites du tournoi, présentée en grande pompe au tout débuts des annonces des participantes avec Toni Storm, Kaitlyn ou Io Shirai, on ne doute pas vraiment de sa grande implication dans cette édition du Mae Young Classic.

Le public chante le nom de Rhea Ripley et est comparée à Charlotte Flair par Michael Cole, même si dans l’attitude elle nous fait un peu penser à Pete Dunne. Si sa participation à l’édition précédente n’a pas eu tellement d’impact, cette année les choses risquent d’être différentes, elle a une attitude plus marquée, un style plus badass que le public aime et parait plus dominante.

Tellement dominante qu’elle ne laissera quasiment aucune chance à MJ Jenkins. Les vaines tentatives de cette dernière de briller  dans ce match seront rapidement avortées par une réponse plus puissante de Rhea Ripley qui brutalise son adversaire.

Rhea Ripley remporte le match par tombé avec une pumphandle powerbomb, à nouveau en un peu plus de six minutes de match et affrontera la gagnante du match entre Kacey Katanzaro et Reina Gonzales.

Lacey Lane vient à bout de la géante Vanessa Kraven

Point coucou avant le match, Lio Rush, content d’être là.

Le schéma de ce troisième match est déjà tout écrit. Vanessa Kraven est là pour dominer, pour écraser et brutaliser sa petite adversaire Lacey Lane qui va clairement jouer l’underdog maline pour tenter de battre la géante.

Lacey Lane est le choix « wild card » pour ce tournoi de Michael Cole. On va bientôt pouvoir compléter une « liste de Michael Cole » pour toute la durée du tournoi. Vanessa Kraven entre un peu dans le silence, le public ne réagit pas beaucoup et c’est bien dommage. Elle parait géante avec ses 1m83 face à Lacey Lane et son mètre cinquante-sept.

Mais la taille de Vanessa Kraven ne semble pas faire peur à Lacey Lane qui domine avec malice son adversaire pendant quelques minutes pour le plaisir du public qui apprécie pas mal la scène. Elle ne va pas pouvoir en profiter pendant tout le match, un gabarit comme celui de Kraven ça domine, et c’est ce que seront les prochaine minutes : un beatdown pour Lane.

Lacey Lane ne se laisse tout de même pas démonter et reprend un peu le dessus quelques minutes plus tard en aveuglant son adversaire avant de l’envoyer dans le coin du ring pour quelques coups de genoux. Mais Vanessa Kraven reprend rapidement le dessus, alors que le public encourage Lacey Lane.

Lacey Lane use d’une tactique assez simple pour la fin du match, en bonne underdog, elle fatigue la géante pour pouvoir l’attaquer ensuite. Et cela fonctionne, puisqu’elle remporte le match à la grande surprise de tous avec crucifix bomb en moins de cinq minutes.

Lacey Lane affrontera la gagnante du match entre Taynara Conti et Jessica Elaban.

Domination technique et physique de Meiko Satomura

On pense déjà savoir qui sera la gagnante de ce match et c’est dommage pour Killer Kelly qui ne démérite pas, mais il reste toujours un peu de surprise, les vétérans ne sont pas toujours les gagnants dans ce tournoi.

Point coucou : Funaki avec Tye Dillinger. Aucun lien. Michael Cole, lui, semble beaucoup aimer Meiko Satomura, on la met dans sa liste. On sent dès l’entrée du match que l’on va avoir le droit à une belle leçon de technique mêlée à un peu de brutalité de la part de Killer Kelly.

Killer Kelly souffre pendant ce match, elle n’est pas vraiment dominée mais là où Meiko Satomura semble à l’aise et pas fatiguée du tout par le match, Killer Kelly de son côté s’épuise rapidement et se fait facilement surprendre par son adversaire qui reprend aisément le contrôle du match à chaque fois que Kelly domine.

Rien ne changera pour la fin du match, Killer Kelly n’arrive pas à venir à bout de Meiko Satomura, sa fisherman suplex échoue et n’offre qu’un nearfall, et la japonaise n’a plus qu’à porter un pele kick et le Death Valley Driver pour la victoire.

malgré la défaite, les deux catcheuses se respectent, Meiko Satomura relève Killer Kelly et cette dernière la prend dans ses bras. Meiko Satomura affrontera la gagnante du match entre Ashley Rayne et Mercedes Martinez au prochain tour.

Ashley Rayne et Mercedes Martinez s’affronteront par ailleurs dans le prochaine épisode, ainsi que Kacey Catanzaro et Reina Gonzales entre autres.

Cliquez pour commenter
En haut