Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 15 octobre

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Monday Night RAW du 15 octobre.

Alors que la WWE est pointée du doigt parce qu’elle maintient l’organisation de Crown Jewel, Monday Night RAW continue le build up du show, ainsi que celui de WWE Evolution avec notamment la rivalité entre Ronda Rousey et Nikki Bella.

Ambrose, pas Ambrose ?

Mais c’est avec Braun Strowman, Dolph Ziggler et Drew McIntyre que l’on ouvre cet épisode. Le trio pense savoir que Dean Ambrose a quitté le Shield la semaine dernière après le main-event et se vante d’avoir eu raison sur son cas, après l’avoir tenté de se retourne contre ses partenaires Seth Rollins et Roman Reigns. Ils montrent même des images d’une interview dans laquelle Ambrose laisse entendre qu’il ne convient plus « nulle part ».

Les trois pensent ensuite à WWE Crown Jewel, Braun Strowman explique à Roman Reigns que ses deux amis ne seront pas là pour l’aider pour défendre son titre de champion Universal tandis que Dolph Ziggler et Drew McIntyre se voient déjà qualifiés pour le tournoi Coupe du Monde, les deux ayant respectivement un match de qualification contre Dean Ambrose et Seth Rollins.

Roman Reigns et Seth Rollins font leur entrée sans Dean Ambrose. Seth Rollins explique qu’avec ce tournoi il va prouver au monde ce qu’il sait déjà: qu’il est le meilleur au monde, mais Dolph Ziggler ne peut s’empêcher de remarquer l’absence de Dean Ambrose, ajoutant qu’il va pouvoir gagner par forfait ce soir mais Rollins lui demande de se taire et lui dit qu’Ambrose sera bien là ce soir.

Seth Rollins a battu Drew McIntyre par décompte à l’extérieur pour se qualifier au tournoi Coupe du Monde.

Dean Ambrose est finalement apparu pour empêcher au mieux Dolph Ziggler d’intervenir dans le match.

Les trois membres du Shield discutent en coulisses, Rollins et Reigns reprochent à Ambrose son compté lunatique, mais Ambrose leur répond qu’il se demande justement si ce n’est pas tout ce qu’il est pour eux, un type bon pour la rigolade jusqu’à ce qu’ils aient besoin d’aide.

Les Brothers of Destruction ont enregistré un petit message pour la DX, expliquant que leur retour s’est fait sous couvert de mensonges. L’Undertaker poursuit en disant que ce n’est pas le respect qui l’a maintenu en retraite, mais la peur. Le match de Crown Jewel est déjà plié pour eux, Triple H va pouvoir retourner dans les bureaux tandis que Shawn Michaels pourra retourner en sécurité en retraite.

La WWE a annoncé une bataille royale pour la place de challengeuse au titre de championne de RAW ou SmackDown dont les participantes sont pour le moment Tamina qui fait son retour ce soir, Billie Kay, Peyton Royce, Ember Moon, Alicia Fox, Nia Jax, Dana Brooke, Asuka, Mandy Rose, Carmella, Lana, Sonya Deville, Naomi, et même Torrie Wilson.

Ember Moon et Nia Jax ont battu Tamina et Dana Brooke par tombé avec l’Eclipse d’Ember Moon sur Dana Brooke en moins de cinq minutes.

Tamina a ensuite fait face à Nia Jax, Ember Moon tente de les séparer mais les deux la jette à terre. Le segment part en bagarre un peu brouillonne où l’on cherche encore le sens et le but de celle-ci.

La rivalité Bellas/Rousey part déjà dans le malaise

Ronda Rousey est sur le ring pour réagir à l’agression qu’elle a subit de la part des Bella Twins la semaine dernière. Elle veut une explication et ne devra pas attendre plus longtemps puisque les deux soeurs débarquent sur la rampe micro en main.

Le public hue déjà les Bella Twins, tandis que celle-ci commencent à expliquer que le public n’est pas venu pour voir Ronda Rousey mais elles. Nikki Bella ne veut pas donner d’explication à l’agression, tandis que Brie Bella explique que Ronda Rousey leur a manqué de respect en méprisant ce qu’elles ont fait pour le business. Ronda Rousey est la raison pour laquelle elles sont revenues. Pour elles Ronda Rousey ne méritait pas de chance au titre et Nikki devrait être championne.

Nikki Bella continue en expliquant qu’elles ont donné du sens au mot « Diva », qu’elles ont montré qu’elles étaient fortes et puissantes, que leurs shows de télé-réalité ont permis de faire venir plus de femmes dans le public, et qu’elles ont permis aux femmes de catcher plus… ce qui n’a absolument rien de heel dans le propos et c’est embêtant, pour deux heels. Elles accusent Ronda Rousey de s’être introduite dans l’Evolution que les Bella Twins ont créé, de porter le titre qui n’aurait pas existé sans elles.

Ronda Rousey répond enfin. Elle commence par dire qu’elle a voulu être respectueuse et qu’elle savait que la WWE étai leur territoire et se souvient que tout ce qui concernait les Divas la rendait malade, mais qu’elles faisaient ce qu’elle pouvait. Elle se dit finalement déçue des Bella Twins parce qu’elle croyait qu’elles pourraient faire la route ensemble, qu’elles pourraient partager cette aventure, mais s’est rendu compte qu’elle avait tort.

Rousey qualifie les Bella Twins de « D.N.B », un terme qu’elle a elle même créé (elle en a même fait un t-shirt dans le passé) qui signifie « Do Nothing Bitch », et qui est destiné aux femmes sans ambitions qui dépendent d’hommes riches. Pour les besoins de la télévision ce seront des Do Nothing Bellas parce qu’évidemment, on les ramène à leurs relations avec John Cena et Daniel Bryan. On ne sait pas si c’est vraiment face ou heel, mais c’est de la cheap pop pour ado ou beauf.

Le segment traine en longueur et Ronda Rousey continue sur le même terrain où elle explique qu’elles sont allés loins avec un minimum de talent, qu’elles cherchaient juste de l’attention tout en profitant de la popularités de leurs hommes et en leur volant leur moveset. Les auteurs de ce segment ont bien trop lu les réseaux sociaux, c’est sale. Elle explique qu’elle va leur démonter les bras, avant de revenir à nouveau sur Nikki Bella et sa relation avec John Cena à elle dit que pendant qu’elle défonçait des portes dans le MMA et le judo, la seul porte que Nikki Bella a défoncé était celle de la chambre de John Cena.

Les Bella Twins font mine d’aller sur le ring pour attaquer Ronda Rousey mais se font rejoindre par une poignée d’agent de sécurité et évidemment vous vous doutez de la suite: Ronda Rousey se charge des agents de sécurité un à un. Les Bellas préfèrent partir, tandis que le public chante le nom de Ronda Rousey pour termine un segment bien trop lent et tellement pas bon dans bien des domaines.

En coulisse Kurt Angle, habillé comme un touriste, retrouve Bobby Roode et Chad Gable qui sont impressionnés par la tenue et veulent le même chapeau. No Way Jose passe avec des danseurs, on est content d’avoir de ses nouvelles.

Baron Corbin rejoint Kurt Angle pour lui annoncer qu’après son coup de la semaine dernière il va devoir se débrouiller seul face aux Authors of Pain ce soir.

Dolph Ziggler qualifié pour le tournoi

Dolph Ziggler a battu Dean Ambrose par tombé avec un Superkick. Seth Rollins qui était aux abords du ring a tenté de remettre Ambrose dans le ring pour lui éviter un décompte à l’extérieur, mais Ambrose le repousse avant de retourner sur le ring et de prendre le superkick.

Après le match, Seth Rollins un peu surpris par le comportement d’Ambrose part le rejoindre sur le ring mais Ambrose le repousse à nouveau, les deux se disputent tandis que Roman Reigns tente de les séparer. Baron Corbin débarque pour leur annoncer un nouveau Shield contre Strowman/Ziggler/McIntyre. Le troisième en deux semaine, donc.

Finn Balor a battu Jinder Mahal par tombé avec le Coup de Grace.

Bobby Lashley est arrivé avec Lio Rush pour se confronter un peu à Finn Balor et on a peur que celui-ci subisse le même traitement que Sami Zayn dans les prochaines semaines. Mais c’est pour Tyler Breeze et son match suivant que Lashley est là.

Bobby Lashley a battu Tyler Breeze mais vous l’aviez déjà deviné. Lio Rush n’a à nouveau pas cessé de parler pendant le match.

Trish Stratus et Lita viennent sur le ring micro en main mais n’ont pas le temps de parler, Alexa Bliss et Mickie James les interrompent pour se moque d’elles en les imitant. Elles pointent ensuite du doigt le faite que cela fait longtemps que les deux catcheuses n’ont pas performé et qu’elles devraient bien s’entrainer d’abord.

Lita et Trish Stratus leur propose alors de venir se battre. Alexa Bliss et Mickie James font semblant de les rejoindre sur le ring mais font aussitôt demi-tour.

En coulisse, les Riott Squad croisent Bayley et se moquent d’elle, on se serait cru dans les couloir d’un lycée tellement c’était cliché.

Les AOP ont battu The Conquistador dans un handicap match très rapide. The Conquistador qui n’était pas Kurt Angle comme ils l’espéraient, le vrai apparait sur la rampe et attaque Baron Corbin d’un Angle Slam.

De nouveau la Riott Squad, qui enduisent la porte du vestiaire de Natalya de ketchup et de moutarde. De vraies punks.

Natalya a battu Ruby Riott par disqualification quand Sarah Logan a interrompu le match en cassant le Sharpshooter de Natalya. Sasha Banks était par ailleurs de retour avec Bayley pour venir épauler Natalya, les deux clans se sont battus après le match.

Apollo Crews sert enfin à quelque chose

Elias est interrompu par Apollo Crews alors qu’il faisait son habituelle chanson/promo contre la ville du jour. Crews se justifie en disant qu’il a vu tellement de gens interrompre Elias qu’il voulait en faire de même. Crews dit lui-même qu’il ne sait pas jouer de guitare et qu’il n’est même pas drôle, ce qui est à la fois drôle et gênant pour lui qui vient d’avouer qu’il n’avait pas de personnalité. Mais peu importe puisque pour lui tout ça ne compte pas quand il s’agit de monter sur le ring.

Elias lui répond qu’il a entendu dire que Crews était talentueux mais qu’il ne le sait pas encore, comme le fait qu’il n’a jamais vu Big Foot où que les Flyers de Philadelphie n’ont jamais gagné la Stanley Cup (ça essaye encore de la cheap heat sportive).

Crews dit qu’il s’es tut trop longtemps et qu’il en a marre de rester en coulisse. Elias l’attaque, mais Crews le contre avec un enziguri et lui a porté un press slam avant de le lâcher.

C’était bien parce qu’on se rend compte qu’il y a des choses à faire avec Apollo Crews, mais on sait très bien que ça va encore retomber comme un vieux soufflet.

The Shield est toujours uni, McIntyre est moins solidaire

Le main-event entre le Shield et le trio Braun Strowman, Dolph Ziggler et Drew McIntyre commence. C’est un Shield un peu divisé qui s’avance dans le match.

The Shield ont battu Braun Strowman, Dolph Ziggler, et Drew McIntyre. Il y a eu quelques tensions entre Ambrose et le reste du Shield mais après un Claymore Kick accidentel de McIntyre sur Strowman le Shield a pris le controle du match. Reigns a porté son spear sur McIntyre et Dolph Ziggler a subit la triple powerbomb pour la victoire du Shield.

Le Shield ayant quitté le ring assez rapidement, Braun Strowman se relève du Claymore Kick et a l’air assez énervé. Il s’en prend à Dolph Ziggler mais Drew McIntyre lui porte un nouveau Claymore Kick, et pas accidentel cette fois, avant de repartir seul en coulisse.

Cliquez pour commenter
En haut