NXT UK

Résultats de NXT UK du 17 octobre

Résumé et résultats du tout premier épisode de NXT UK.

WWE

Ce mercredi le WWE Network diffusait le tout premier épisode de NXT UK enregistré cet été, un épisode qui pose les bases du show britannique de la WWE tant attendu et qui donne enfin un fenêtre d’exposition à cette division qui s’est jusque là retrouvée un peu éparpillée à 205 Live et NXT version américaine.

Nigel McGuiness et Vic Jospeh nous accueillent, tout comme le public britannique bien chaud pour cette première. L’ambiance est assez perturbante, sans doute parce que l’on est habitué à la version américaine de NXT à la Full Sail, ici la salle est plus grande et l’ambiance est bien différente.

Mark Andrews peut compter sur Flash Morgan Webster

Le premier match voit Mark Andrews affronter Joe Coffee suite à l’attaque des frères Coffee en juin dernier lors du show spécial du tournoi britannique alors qu’Andrews participait à un Fatal 4-Way pour la place de challenger qui avait été remporté par Noam Dar.

Différence de taille oblige Joe Coffee domine Mark Andrews pendant plusieurs minutes en hurlant à qui veut l’entendre qu’on est dans son « royaume », mais Andrews, plus dynamique reprend le dessus mais pas de chance, plus tard dans le match Mark Coffee intervient et fait pencher la balance du côté de Joe Coffee qui porte un discus lariat pour la victoire.

Après le match Joe et Mark Coffee attaquent Mark Andrews mais heureusement pour lui il peut compter sur Flash Morgan Webster qui débarque avec son casque pour débarrasser le ring.

Moustache Moutain ont déjà les yeux sur les titres par équipe

Moustache Mountain font leur entrée avec un accueil chaleureux du public que Trent Seven est obligé d’interrompre, sans grand succès. Pour lui ce jour est le plus important de l’histoire du catch britannique. Tyler Bate de son côté déplore de ne plus être champions par équipe de NXT, mais se rassure en rappelant que Triple H a mentionné récemment des titres de champion par équipe de NXT UK.

Seven est confiant pour la suite et continue en disant que quand le moment sera venu, il veut la meilleure opposition pour ces titres de champions par équipe. On ne sait en tout cas toujours pas par quelle manière les titres vont être mis en jeu.

Une promo principalement fait pour lancer NXT UK qui pose assez bien les bases et, sans doute parce que sont les débuts et que tout n’est pas encore au point, que l’ambiance est un peu moins « carrée » que dans la version américaine de NXT.

Pour le deuxième match de ce premier épisode Sid Scala fait son entrée pour son match contre Dave Mastiff. Inutile de vous dire, vu le gabarit de ce dernier comment le match va se terminer. On se demande surtout en combien de temps.

Pas de chance pour Scala, ça dure longtemps, trop longtemps pour lui et pendant plusieurs minutes le camion qu’est Mastiff lui roule dessus, le plie, le jette et le frappe jusqu’à un Canonball qui termine le match.

Toni Cool

Avant son match Nina Samuel est interviewée en coulisse et veut faire savoir qu’elle compte bien devenir la première championne de NXT UK et met en garde Toni Storm qu’elle affronte tout de suite.

Inutile de préciser que l’australienne préférée du catch britannique Toni Storm est très populaire, à tel point que le public chante son nom sur l’air de Daddy Cool de Boney M. Nina Samuel va contrôler une bonne partie du match mais le Storm Zero de Toni Storm va y mettre fin.

Un bon match féminin pour lancer la division des catcheuses de de la band jaune d’outre manche.

Un premier main-event de qualité

Johnny Saint est sur le ring avant le début du main-event afin d’accueillir Noam Dar et le champion britannique de la WWE Pete Dunne. Noam Dar est très bien accueilli mais la star de ce match c’est sans surprise le champion.

Les deux catcheurs se tournent autour et se narguent pendant quelques minutes en guise d’échauffement mais celui-ci commence vraiment quand Noam Dar propose à Pete Dunne un serrage de main avant de lui faire un (petit) doigt d’honneur. Pendant ce temps le public chante un bon anniversaire à Noam Dar, toujours normal. On aime les publics britanniques.

Un excellent match où même si le suspense manque un peu parce que l’on sait déjà que Pete Dunne n’a pas perdu son titre depuis que le show a été enregistré, l’intensité et le spectacle in-ring sont au rendez-vous et les deux catcheurs mettent le paquet.

Pete Dunne termine le match avec une victoire sur son Bitter End après avoir tordu violemment le petit doigt de Noam Dar et conserve son titre de champion britannique de la WWE. On ne sait pas comment fait Pete Dunne pour être toujours à un aussi bon niveau, mais son run de champion est sans doute l’un des plus grands règnes de cette génération à la WWE.

Cliquez pour commenter
En haut