WWE Crown Jewel

Crown Jewel pourrait faire perdre jusqu’à 16 millions de dollars à la WWE

Annuler ou reporter WWE Crown Jewel ne serait pas sans conséquence financière.

WWE

Alors que la WWE semble toujours dans l’idée de maintenir le show Crown Jewel en Arabie Saoudite le 2 novembre prochain à Riyad après la disparition du journaliste Jamal Kashoggi, son silence met en doute ses actionnaires.

Le cours de l’action de l’entreprise avait atteint le chiffre record de 96,73 dollars par action il y a quelques semaines, mais depuis le 2 octobre, date de la disparition du journaliste saoudien, l’action continue de plonger et est retombée à 83,50 dollars ce vendredi, une baisse qui pourrait se poursuivre si la WWE ne prend pas de décision.

Interrogé par le site Deadline, Eric Handler, un spécialiste en économie qui suit de près les finances de la WWE explique qu’annuler ou reporter Crown Jewel pourrait lui faire perdre de 2 à 3 millions de dollars sur le prochain trimestre, mais si la WWE décidait d’aller plus loin et d’abandonner son partenariat avec le pays, la WWE perdrait entre 12 et 16 millions de bénéfices sur l’année 2019.

Un chiffre qu’Eric Handler minimise, expliquant que ne serait rien à coté de ses contrats télé, notamment celui de la Fox signé pour 250 millions par an pour cinq ans.

WWE Crown Jewel dans un autre pays ?

Pour Handler, la position de la WWE qui indique seulement pour le moment « surveiller la situation » reste « une énigme », mais pour lui le silence de la compagnie et la méthode de la promotion du show lors de Monday Night RAW ce lundi, c’est à dire mettre en avant le show sans préciser le pays, « nous amène à penser que la direction explore la possibilité de déplacer l’événement à l’extérieur du pays ».

Une solution qui lui permettrait d’éviter de perdre beaucoup d’argent, mais qui force évidemment la WWE à faire une croix sur l’argent de l’Arabie Saoudite.

Plusieurs catcheurs de la WWE auraient fait part de leur inconfort quant à aller travailler en Arabie Saoudite quand d’autres personnalités comme JBL ou Randy Orton pensent qu’il faut tout de même y aller, avançant l’argument du « changement » de mentalité.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut