Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 12 novembre

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Monday Night RAW du 12 novembre.

WWE

Au programme de ce nouvel épisode de WWE Monday Night RAW, le retour de Stephanie McMahon qui viendra s’exprimer sur les méthodes de Shane McMahon pour remporter la Coupe du Monde de Crown Jewel, Brock Lesnar devrait être là lui aussi (mais on doute toujours), la suite des qualifications pour l’équipe masculine de RAW au Survivor Series et Alexa Bliss de son côté dévoilera l’équipe féminine.

Ce que Braun veut, Braun aura

Si vous attentiez la promo de Stephanie McMahon en ouverture vous faisiez erreur, puisqu’on commence directement avec de l’action, une bataille royale de toute la division tag team (sans les champions par équipe les AOP) pour déterminer qui seront les capit… Ah ben non, Braun Strowman.

Braun Strowman fait son entrée et dégomme tout le monde. Tout. Le. Monde. Il en a marre, il veut Baron Corbin et il l’attendra au milieu du ring. Tant qu’il ne sera pas là, il ne bougera pas. La suite vous vous en doutiez, Stephanie McMahon est arrivée pour le raisonner.

La commissionner de RAW lui fait comprendre qu’il ne peut pas prendre RAW en otage, que les Survivor Series sont ce dimanche et qu’il faut se venger de Shane McMahon qui a volé la coupe du monde de Crown Jewel, et elle compte sur lui pour mener l’équipe rouge à la victoire. Mais Strowman s’en fout de Shane et des Series, il veut Corbin, et surtout, il veut une nouvelle chance au titre de champion Universal — de toutes façons, il a le droit à un match revanche. Stephanie McMahon lui accepte tout ça, mais il va devoir attendre lundi prochain pour avoir un match contre Corbin dont il aura aussi le droit de choisir la stipulation. Et surtout, il n’a pas le droit de lever la main sur lui, en attendant.

Arrive ensuite Ronda Rousey, qui au lieu d’attendre un peu, a envie de faire sa promo contre Becky Lynch au milieu de ce qui ressemble déjà à un beau bordel. Elle est interrompue par Baron Corbin, qui explique indirectement aux équipes de RAW qu’il faudrait éviter de faire un excès de confiance, et en regardant Ronda Rousey, posant la main sur son épaule. Il n’aurait pas dû.

Ronda Rousey le fait décoller du ring et le force à partir. Corbin, dos tourné à Strowman ne voit pas ce dernier qui commence à le provoquer, mais Stephanie McMahon leur dit d’attendre la semaine prochaine. Strowman promet de le castrer.

Tamina a battu Ember Moon par tombé avec le Splash.

Nia Jax qui pense qu’il n’y a pas besoin de titres de champions par équipe féminin était là aux abords du ring pour soutenir sa future co-équipière et terminer Ember Moon après le match.

Dean Ambrose, Lunatic Pyroman

Corey Graves interviewe Seth Rollins sur le ring après un clip qui retrace la rivalité avec Dean Ambrose. Il lui demande quel est son état d’esprit à quelques jours de son premier match contre Shinsuke Nakamura. Rollins lui répond qu’il s’en fout de Nakamura (bah bravo). Graves lui répond que s’il n’est pas concentré sur ce match, Nakamura le mettra KO.

Dean Ambrose interrompt l’interview en apparaissant sur l’écran géant, assis sur le capos d’une voiture à côté d’un tonneaux en feu. La scène est presque drôle mais tout est là pour quelque chose. Dean Ambrose explique en gros qu’il pensait que le Shield était fort une fois uni, mais il s’est rendu compte que le clan l’affaiblissait. Il en a eu gros.

Il termine en prenant son gilet par balle qu’il portait dans le Shield et en le jetant dans le tonneau en feu. Seth Rollins est furieux, il quitte le ring sans un mot.

McIntyre n’aime pas les hommes qui pleurent

La musique de Kurt Angle retentit, mais ce n’est pas lui qui entre. Dolph Ziggler et Drew McIntyre font leur entrée, pour que ce dernier puisse se vanter de sa victoire sur Angle la semaine dernière. Il a « brisé le Shield, et maintenant Kurt Angle ». Il dit aussi avoir été dégoûté de voir Kurt Angle pleurer et s’est dit content de l’avoir battu avec son Ankle Lock.

Désormais RAW est son show, et il n’y aura pas de place pour la nostalgie — si seulement. Finn Bálor l’interrompt en faisant son entrée. Bálor dit à McIntyre qu’il est allé trop loin la semaine dernière, qu’il n’avait pas besoin de l’humilier, juste de le battre. Ce à quoi McIntyre lui dit qu’il aurait pu faire bien pire. Il ajoute que les gens comme Balor sont ce qui ne va pas dans ce show, et que s’il n’est pas content il n’a qu’à aller pleurer dans son Balor Club.

Finn Bálor l’interrompt et lui propose un match, que McIntyre accepte… mais pas avec lui. Il dit à Bálor qu’il affronter ce soir Dolph Ziggler, avant de lui donner un coup de tête. Sans doute sa manière de lui souhaiter bonne chance.

Finn Bálor a battu Dolph Ziggler avec un roll up qui contrait un autre roll up qui lui contrait un Coup de Grace. Pas facile.

En coulisse, Stephanie McMahon félicite Finn Bálor pour sa victoire mais aussi pour son courage, avant de lui annoncer qu’il sera dans l’équipe masculine de RAW pour les Survivor Series. McIntyre et Ziggler arrivent, les esprits commencent à s’échauffer à nouveau mais la commissionner leur demande d’attendre après les Survivor Series pour s’écharper.

Ronda Rousey à la ramasse en promo

Ronda Rousey est en interview. Elle explique qu’elle n’essayait pas de se moquer de Becky Lynch, mais qu’elle trouvait ridicule l’idée que celle-ci puisse lui faire du mal. Elle peut toujours essayer dit-elle, mais ce n’est certainement pas de son niveau.

Elle poursuit en qualifiant Becky Lynch de Millenial, « porteuse de jean slim, de col en V, mangeuse d’avocado-toast » et de plein de trucs du genre. On est pas passé loin du « bobo bien-pensante ». Elle termine en disant qu’elle n’a pas changé le sens l’expression « se battre comme une fille » pour que la leader de la Women’s Revolution puisse s’appeler « The Man ». Elle n’a apparemment pas compris le sens de l’expression.

Il faut vraiment qu’on arrête de la laisser écrire ses promos elle-même, c’est désastreux. Heureusement Nia Jax et Tamina sont passé pour lui souhaiter bonne chance. Enfin, vous avez compris.

La Riott Squad est sur le ring pour revenir sur le cassage de lunettes de Jim Neidhart la semaine dernière. C’était prévisible: elle commence par faire semblant de culpabiliser avant de nous expliquer qu’elle a finalement aimé voir Natalya souffrir. Prévisible et trop long. Furieuse, évidemment, Natalya débarque et se jette sur Ruby Riott mais le trio prend le dessus et la termine avec le Hart Attack.

Chad Gable et Bobby Roode remporte la bataille royale pour devenir capitaine de l’équipe tag teams de RAW au Survivor Series.

Mahal prêt à apporter son aide à Lesnar

Paul Heyman et Brock Lesnar entrent, Heyman est là pour les félicitations. Il félicite ainsi Braun Strowman d’être « presque imbattable », d’avoir tenu cinq F5 et de réclamer un nouveau title-shot. Il en vient à AJ Styles qui a déjà affronté Brock Lesnar l’année dernière, mais que cela ne changera pas cette année. Ce sera Suplex City et F5, et que Lesnar sera le champion des champions dimanche.

Il est interrompu par Jinder Mahal — et si vous n’avez pas vu le show, on vous assure que ce n’est pas une blague. Mahal nous rappelle que l’an dernier il était champion de la WWE et qu’il aurait du affronter Lesnar au Survivor Series. Mais désormais pour se venger il est prêt à apporter son aide à Brock Lesnar. Il veut lui inculquer son « Mantra ».

Paul Heyman ne veut rien entendre de tout ça, mais Brock Lesnar semble lui intéressé et dit même à Heyman « tu devrais écouter ça, t’es juif », c’est tellement bête que ça en est drôle. Evidemment, après l’avoir laissé commencer à chanter, Brock Lesnar attaque Jinder Mahal et les Singh Brothers qu’il lance à l’extérieur du ring l’un sur l’autre. C’était marrant, Brock Lesnar peut être assez drôle parfois, ça en est déstabilisant.

Bobby Lashley et Lio Rush font leur entrée. Lio Rush nous refait son numéro, Lashley nous montre ses fesses (ah si si, toujours pas une blague) quand Elias l’interrompt. Il fait mine d’appeler la protection de l’enfance pour parler de Lio Rush qu’il dit être maltraité par Lashley. Elias est très bon sur ce segment.

Bobby Lashley a battu Elias par décompte à l’extérieur, Lio Rush ayant retenu la jambe d’Elias pour pas qu’il ne remonte sur le ring.

Après le match Elias attaque Lio Rush, Bobby Lashley tente de le défendre mais se prend le poteaux. Il lance ensuite Rush sur Lashley, deux pierres d’un coup.

Becky Lynch termine RAW, litérallement

Alexa Bliss entre pour présenter l’équipe féminine de RAW pour les Survivor Series. Mickie James, Nia Jax et Tamina l’accompagneront ainsi dimanche face à l’équipe de SmackDown. Mais il manque une personne, qui devra remporter le match qui suit. Les deux catcheuses à s’affronter sont en fait Sasha Banks et Bayley.

Le match entre Sasha Banks et Bayley se termine en double DQ. Nia Jax et Tamina ont attaqué les deux catcheuses. En fait, aucune des deux n’allaient être choisie. La cinquième membre est en réalité Ruby Riott, comme l’annonce Alexa Bliss.

Ce dernier match n’était pas le main-event de cet épisode de RAW comme on aurait pu le croire. Soudainement l’image se coupe et apparait Becky Lynch à l’écran, en train de porter son Disarmer à Ronda Rousey dans les vestiaires. Elle maintient la prise assez longtemps jusqu’à ce que quelques personnes viennent l’interrompre.

Becky Lynch se rend ensuite devant le ring pour se confronter à l’équipe féminine de RAW pour les Survivor Series, mais elle n’est évidemment pas venue seule. Tout le roster féminin de SmackDown attaque celui de RAW. Dans la bagarre générale, Becky Lynch se blesse et saigne beaucoup et ce n’était certainement pas prévu, mais ça ajoute pas mal d’intensité pour la suite du segment.

Ronda Rousey débarque pour essayer de sauver le roster de RAW, réussi à attaquer une ou deux catcheuses mais Becky Lynch réapparait avec une chaise et frappe la championne de la brand rouge avec. Excellent segment dans lequel le public est à fond derrière la championne de SmackDown.

Becky Lynch repart par le public, et si la WWE semblait au début hésitante à filmer le visage en sang de Becky Lynch, ils ne se sont plus gêné pour la suite, tandis qu’elle fait quelques pose dans l’escalier qui remonte les tribune. Belle image, Becky Lynch parait totalement supérieur à Ronda Rousey.

Cliquez pour commenter
En haut