SmackDown Live

Résultats de WWE SmackDown Live du 13 novembre

Résumé et résultats de l’épisode de WWE SmackDown Live du 13 novembre.

WWE

Au programme de cette épisode de SmackDown Live, le dernier avant WWE Survivor Series ce dimanche, on devrait malheureusement savoir ce qu’il en sera du match entre Becky Lynch et Ronda Rousey, la championne de SmackDown ayant été blessé la vielle lors de Monday Night RAW. Les équipes féminine et masculines pour les Survivor Series prêtes, l’heure est à l’entente, normalement. Un match entre les équipes du Big Show et The Bar et celle de The New Day est aussi prévu.

La WWE a donc officialisé la blessure de Becky Lynch et son retrait de la carte de ce dimanche. Elle n’affrontera pas Ronda Rousey. Cependant pour le moment aucune remplaçante n’a été annoncée. Un peu plus surprenant, on nous diffuse les images du moment où Nia Jax allonge Becky Lynch d’un coup de poing et ce n’est sans doute pas innocent de la part de la WWE qui compte faire de Jax la prochaine challengeuse de Ronda Rousey. Une petite manière de lui offrir un peu de heat en attendant.

AJ Styles face à Daniel Bryan juste avant les Survivor Series

C’est AJ Styles qui occupe l’ouverture de SmackDown Live. Il doit affronter Brock Lesnar ce dimanche et après avoir réussi à battre (presque) tous les adversaires que la WWE a mis sur son chemin depuis qu’il est champion (371 jours ce mardi soir), il n’y a que Brock Lesnar qu’il n’a pas réussi à battre. Et il compte bien changer ça ce dimanche.

Arrive alors Paul Heyman à qui on ne veut pas donner de micro, mais AJ Styles demande à ce qu’il ait un micro. Il est gentil. Paul Heyman lui dit qu’il n’y a personne d’autre qu’AJ Styles que Brock Lesnar veut affronter. Il lui dit qu’il n’est pas loin d’être n°1 à la WWE, mais il reste Daniel Bryan. Brock Lesnar est très content d’affronter « le second meilleur performer de la WWE » dit-il — on se demande un peu où se place Lesnar, dans ce cas ?

AJ Styles reprend la parole, disant qu’il a beaucoup de respect pour Daniel Bryan, mais rappelle qu’il l’a fait abandonner. AJ Styles assume avoir perdu l’année dernière, mais il est reparti la tête haute. Lesnar se trainer au sol, lui. Dimanche il le fera soit abandonner, soit perdre par tombé. Le match de dimanche n’est pas à propos de Daniel Bryan ou Brock Lesnar, il est à propos d’AJ Styles.

The Miz, capitaine unique

Daniel Bryan entre à son tour, un peu énervé. Il admet avoir perdu la semaine dernière, mais ajoute que s’il mentionne encore son nom, il va le frapper au visage. AJ Styles répète alors son nom et une bagarre éclate. Shane McMahon vient tenter de les séparer. Shane McMahon et Daniel Bryan se retrouvent dans le bureau de Paige et se disputent violemment — on aimerait bien retranscrire ce qu’il s’est dit, mais on absolument rien compris. On apprend juste qu’AJ Styles défendra son titre de champion de la WWE contre Daniel Bryan ce soir. Et ça sent le changement.

Jeff Hardy a battu Andrade « Cien » Almas par tombé avec la Swanton Bomb. A noter que Zelina Vega était de retour suite à sa blessure il y a deux semaine.

En coulisse avec Paige, The Miz se réjouit du fait que Daniel Bryan n’était plus dans le match à élimination des Survivor Series et n’est donc plus co-capitaine. Il choisi ainsi Jeff Hardy pour le remplacer. Il voudrait aussi se débarrasser de Rey Mysterio qui a été choisi par Daniel Bryan mais Paige refuse, à moins qu’il le batte ce soir.

Rey Mysterio a battu The Miz sur un roll up, il reste ainsi dans l’équipe de SmackDown.

Après le match Randy Orton apparait pour porter un RKO aux deux catcheurs. Merci d’être venu Randy.

Becky Lynch choisi Charlote Flair pour la remplacer face à Ronda Rousey

Sur le ring, Paige appelle une par une toutes les catcheuses de SmackDown, avant de faire entrer la championne qui devra choisir sa remplaçante pour dimanche. La championne entre ainsi et prend la parole, elle se dit énervée, très énervée. Elle a déjà pris des beatdown dans le passé mais cela ne l’a jamais stoppé. Sauf cette fois.

Elle regarde la caméra et s’adresse à Ronda Rousey pour lui dire qu’elle n’est pas la « Baddest Bitch on the planet », elle est la « luckiest », la plus chanceuse. Une punchline qui claque.

Pour choisir sa remplaçante de dimanche, elle regarde dans les yeux une à une les catcheuses qui se tiennent sur le ring. Peyton Royce et Billie Kay, Charlotte Flair, Naomi, Lana (quand même faut pas déconner), Naomi, Asuka et Carmella. Puis elle revient à Charlotte Flair.

Becky Lynch choisit alors Charlotte Flair et lui demande de la faire abandonner dimanche. Le public aurait visiblement préféré Asuka. C’est une sorte de réconciliation qui se déroule, Becky Lynch prend même Charlotte Flair dans ses bras. Pas forcément utile, en tout cas peut-être un peu trop tôt comme réconciliation, ils auraient pu faire sans.

En interview, Charlotte Flair dit qu’après avoir passé du temps à se battre contre Becky Lynch elle s’est battue à ses côtés ce lundi soir et elle se battra pour elle ce dimanche. Elle promet de battre Ronda Rousey.

The Bar et The Big Show battent les New Day par tombé avec un coup de poing du Big Show sur Kofi Kingston.

En coulisse, les Usos nous présentent leurs équipe : The Colons, Karl Anderson & Luke Gallows et SAnitY, qui rejoignent ainsi les New Day.

Daniel Bryan champion, et heel

Le main-event de cet épisode, le dernier avant WWE Survivor Series, voit AJ Styles défendre son titre de champion de la WWE contre Daniel Bryan.

Daniel Bryan bat AJ Styles par tombé avec un running knee.

Daniel Bryan semble avoir fait un heelturn lors du match. Profitant d’un Phenomenal Forearm qui a accidentellement frappé l’arbitre quand Bryan s’est retiré, celui-ci a porté un low-blow à AJ Styles avant de porter le Running Knee pour la victoire.

Après le match, Daniel Bryan continue de s’attaquer à AJ Styles à coup de pieds et lui frappe la tête sur le mat du ring pour bien confirmer son passage du côté heel.

Un heelturn dont on doute de l’utilité, surtout à quelques jours d’un match contre Brock Lesnar. Non pas que l’on pensait le voit gagner contre The Beast, mais un Daniel Bryan heel face à Lesnar n’aura sans doute pas le même impact que s’il avait été face.

Cliquez pour commenter
En haut