WWE

Résultats de WWE Survivor Series 2018

Résumé et résultats de WWE Survivor Series 2018.

WWE

Ce dimanche soir c’était WWE Survivor Series 2018. A nouveau cette année, et même si ce n’était apparemment pas prévu à l’origine — avant le départ de Roman Reigns, souffrant d’une leucémie — le dernier pay-per-view du big four de l’année voyait les brands RAW et SmackDown s’affronter dans des cinq contre cinq à éliminations et dans des matchs champions contre champions, ou presque.

Brock Lesnar, devenu champion Universal pour la seconde fois de sa carrière à WWE Crown Jewel en battant Braun Strowman affrontait Daniel Bryan, devenu lui champion de la WWE mardi lors de SmackDown Live. La championne de RAW Ronda Rousey affrontait de son côté Charlotte Flair. Elle aurait dû faire face à la championne de SmackDown Becky Lynch, mais cette dernière étant blessé, le match est remis à plus tard.

Seth Rollins, champion Intercontinental de son côté affrontait Shinsuke Nakamura, champion des États-Unis tandis que les champions par équipe de RAW les AOP affrontaient ceux de SmackDown, The Bar.

Trois matchs à cinq contre cinq à éliminations, tradition des Survivor Series, étaient ainsi prévus: Un masculin avec l’équipe de RAW menée par Braun Strowman avec Dolph Ziggler, Drew McIntyre, Finn Balor et Bobby Lashley face à celle de SmackDown menée par le Miz avec Jeff Hardy, Rey Mysterio, Shane McMahon et Samoa Joe. Chez les femmes, la capitaine de de RAW Alexa Bliss qui est restée aux abords du rings menait Natalya, Ruby Riott, Tamina, Nia Jax et Mickie James face à Carmella, Asuka, Naomi, Sonia Deville et une partenaire mystère — qui remplaçait Charlotte Flair.

Du côté des équipes : The Revival, The Ascension, The B-Team, Lucha House Party, et Bobby Roode et Chad Gable de RAW affrontaient The Usos, The Good Brothers, SAnitY, The Colons et The New Day de SmackDown.

Seul match de championnat de la soirée: Buddy Murphy défendait son titre Cruiserweight contre Mustafa Ali.

👉 Preview et analyse de la carte
👉 Kickoff

Dans le kickoff quelques changements ont lieu dans les équipes féminines. Du côté de RAW en raison d’une brouille entre Natalya et Ruby Riott qui se sont battues en coulisses, les deux catcheuses sont exclues de l’équipe. Aucun remplaçant n’a encore été annoncé. Du côté de SmackDown Live, on apprend sans surprise que Mandy Rose rejoint l’équipe. R-Truth aurait bien voulu la place mais personne n’est prêt pour qu’un catcheur masculin travaille avec les femmes.

The Usos offrent une victoire à SmackDown

Le premier match de la soirée et ayant lieu dans le kickoff est l’un des traditionnels matchs à cinq contre cinq à élimination, celui pour les équipes. Les New Day sont sur le ring pour présenter leurs partenaires de SmackDown The Good Brothers, The Colons, SAnitY et The Usos tandis que ceux de RAW B-Team, Bobby Roode et Chad Gable, The Revival, The Ascension et Lucha House Party entrent ensuite. Eh oui, ça fait beaucoup de monde sur le ring et cela promet d’être assez bordélique.

Les Usos remportent le match à élimination des tag-teams en étant les derniers survivants face à The Revival.

Ordre des éliminations: The Colons, B-Team, SAnitY, The Ascension, The Good Brothers, Lucha House Party, Chad Gable et Bobby Roode, The New Day, The Revival.

On apprend finalement que Sasha Banks et Bayley rejoignent l’équipe féminine de RAW. Ce sera le premier match en pay-per-view (main-card) depuis longtemps pour les deux.

Heel Nia Jax offre une victoire à RAW

Début de la main-card et on enchaîne avec un autre cinq contre cinq à élimination: celui des femmes. L’équipe de SmackDown avec Carmella (avec R-Truth qui visiblement insiste), Naomi, Asuka, Sonia Deville et Mandy Rose est la première à entrer. L’équipe de RAW désormais composée de Sasha Banks, Baylay, Nia Jax, Tamina et Mickie James entre ensuite.

On notera les huées monumentales qu’a reçu Nia Jax, tout le monde sait que c’est de sa faute si Becky Lynch est blessé et pour les deux ou trois du fond qui suivait pas, la WWE insiste sur ce fait. La heat est réelle.

Nia Jax offre la victoire à l’équipe féminine de RAW en battant Asuka, dernière survivante de SmackDown.

Pour s’assurer d’être la dernière, Nia Jax fait tomber Sasha Banks qui s’apprêtait à s’élancer de la troisième corde sur Asuka, et part terminer le travail à coup de Leg Drops.

Ordre des éliminations: Naomi, Tamina, Mickie James, Carmella, Mandy Rose, Bayley, Sonia Deville, Sasha Banks et Asuka.

Nia Jax remporte ainsi le match sous un ras-de-marée de heat, et c’est pas mal foutu. Profiter de la heat générée suite à l’incident Becky Lynch n’est pas une mauvaise idée de booking.

On notera aussi que la WWE elle-même ne regarde pas le kickoff, annonçant à l’écran que RAW mène un à zéro, oubliant la victoire de SmackDown dans les deux premières heures de la soirée.

Encore une victoire pour RAW grâce à Seth Rollins

Premier match champion contre champion de la soirée entre les deux titres secondaires de la WWE : Le champion des États-Unis Shinsuke Nakamura face au champion Intercontinental Seth Rollins. Shinsuke Nakamura est tout vêtu de bleu (c’est laid).

Seth Rollins a battu Shinsuke Nakamura par tombé avec le Curb Stomp.

Pendant ce temps ils ne compte toujours pas la victoire de SmackDown dans le kickoff. Ce n’était visiblement pas une erreur.

C’est assez tendu en coulisse entre Braun Strowman et le reste de l’équipe de RAW — sauf Finn Balor, il aime bien Finn Balor dit-il. Baron Corbin vient tenter de calmer le jeu et profite du fait qu’il ne puisse pas l’attaquer en attendant leur match de ce lundi pour le recadrer. Strowman préfère frapper Lio Rush à la place pour lui faire une petite démonstration de ce qui l’attend.

Drake Maverick s’urine dessus, les AOP offrent une nouvelle victoire à RAW, tout est normal

Deuxième match champion contre champion. Cette fois c’est au tour des champions par équipes les AOP et The Bar de s’affronter. Ils ne sont évidemment pas venu seuls. Les champions par équipe de RAW sont venus avec leur manager Drake Maverick tandis que The Bar sont venus avec le Big Show.

Drake Maverick aura en quelques sorte offert la victoire à son équipe, puisqu’il a distrait The Bar d’une manière assez gênante. Alors que le Big Show le menaçait en le tenant par le cou, celui-ci s’est tout simplement uriné dessus.

AOP ont battu The Bar par tombé avec un combo powerbomb/neckbreaker.

Michael Cole nous a par ailleurs annoncé que la victoire de SmackDown dans le kickoff ne comptait pas. C’était bien la peine d’organiser un tel match.

Buddy Murphy toujours champion Cruiserweight

Seul match de championnat de la soirée, Buddy Murphy défendait son titre de champion Cruiserweight contre Mustafa Ali dans le match suivant.

Buddy Murphy a battu Mustafa Ali par tombé avec le Murphy’s Law.

Excellent match entre les deux catcheurs, sans grande surprise non plus. Les Cruiserweights devraient avoir le droit aux pay-per-view plus souvent, histoire d’attirer un peu plus de monde vers 205 Live — pas certain que cela suffise vraiment, mais ce serait un bon début.

Braun Strowman fait gagner RAW

L’équipe de RAW de Braun Strowman, Dolph Ziggler, Drew McIntyre, Finn Balor et Bobby Lashley affrontait ainsi celle de SmackDown, de The Miz, Shane McMahon, Jeff Hardy, Rey Mysterio et Samoa Joe. L’équipe de RAW entre en première, accueillie par le general manager Baron Corbin.

Braun Strowman a permis la victoire de l’équipe masculine de RAW en portant un powerslam à Shane McMahon, dernier survivant de l’équipe de SmackDown.

Ordre des éliminations: Samoa Joe, Finn Balor, Dolph Ziggler, Jeff Hardy, Rey Mysterio, The Miz et Shane McMahon. Drew McIntyre et Bobby Lashley n’ont pas été éliminés.

Charlotte Flair craque et passe Ronda Rousey à tabac

En remplacement de Becky Lynch, blessée depuis lundi dernier, c’est Charlotte Flair qui affronte Ronda Rousey dans le match qui aurait du être un championne contre championne. Et personne ne s’attendait à ce que ce match ne se termine ainsi.

Ronda Rousey a battu Charlotte Flair par disqualification quand cette dernière frappe la championne de RAW avec un Kendo Stick. Un bon match dans lequel Charlotte Flair se défend plutôt pas mal face à Ronda Rousey, mieux que d’autres adversaires que la championne a pu avoir.

La suite ne sera qu’un long passage à tabac. Le but, sans doute faire passer Charlotte Flair heel n’a évidemment pas l’effet escompté. Comme pour Becky Lynch, on ne la lui fait pas au public et Ronda Rousey n’est déjà pas tellement appréciée par le public à la base, ça n’allait pas commencer ce soir. Charlotte Flair blesse ainsi la nuque de Ronda Rousey dans une chaise sous les remerciement du public.

Ronda Rousey elle repart sur les huées. Pas certain que c’était prévu, mais le public de catch est comme ça désormais. De plus en plus au courant et de plus en plus passionné par les rebellions.

Daniel Bryan surprend, mais Brock Lesnar gagne quand même

Dans le main-event, dernier match champion contre champion de la soirée entre le champion Universal de la WWE Brock Lesnar et le champion de la WWE Daniel Bryan.

Brock Lesnar a battu Daniel Bryan par tombé avec le F5.

Le match commence comme un mauvais match de Brock Lesnar: un enchainement de german suplex, des projection dans les barrières, un premier F5… quand soudain, Daniel Bryan profite d’un arbitre un peu KO pour porter un low-blow.

Daniel Bryan domine Brock Lesnar pendan quelques minutes, coups de pied et YES Lock au programme, mais pas suffisant pour stopper la bête. Le champion de la WWE se fera surprendre par un F5 et la victoire revient à Lesnar.

WWE Survivor Series 2018 se termine ainsi sur un horrible 6-0 pour RAW. SmackDown repart bredouille, et la non-prise en compte du résultats du match du kickoff est encore plus déroutante. Il y en a quelques un à la FOX qui doivent se demander s’ils ont bien fait d’acheter SmackDown Live. Il reste un an pour corriger le tir.

Cliquez pour commenter
En haut