NXT UK

WWE : Les nouveaux contrats NXT UK qui posent problème

La WWE a préparé de nouveaux contrats pour les talents de NXT UK, et ils risquent de pénaliser les petites structures indépendantes.

WWE

NXT UK est bel et bien lancé et aura son TakeOver en janvier prochain. Les catcheurs britanniques employés par la WWE ont ainsi leur division à eux et cela implique quelques changements important, notamment au niveau des contrats. La compagnie de Stamford en a en effet établi de nouveau, et ils ne risquent pas forcément de plaire à tout le monde.

Originalement, des catcheurs et catcheuses comme Pete Dunne, Tyler Bate ou Toni Storm pour ne citer qu’eux, était simplement forcé de se libérer aux dates demandés par la WWE, et pouvait le reste du temps catcher où ils le souhaitaient tant que les promotions concernées n’était pas les plus connues, où devait être partenaire de la WWE — comme la PROGRESS Wrestling, l’ICW ou la wXw allemande. Aucun problème par exemple en France avec l’APC où Tyler Bate et Pete Dunne sont venus. Interdits par contre la Defiant Wrestling ou la Rev Pro Wrestling, deux promotions largement connue au Royaume-Uni.

Cette bonne époque est apparemment désormais terminé selon le site WrestleTalk. Ces nouveaux contrats vont ainsi à l’encontre des promesses originales de la WWE au lancement de la division britannique, qui disait que celle-ci n’était pas « le grand méchant loup » venu retirer les talents du circuit pour en avoir l’exclusivité. Il n’y aura « aucune restriction » avait alors indiqué William Regal en conférence de presse en décembre 2016.

De nouvelles contraintes pour les talents

Désormais, les catcheurs concernés par ces nouveaux contrats n’ont le droit de catcher que pour la WWE ou ses partenaires sus-cités. Mais ce ne sont pas les seules nouvelles contraintes de ces nouveaux contrats qui ne concerneraient par ailleurs pas tout le roster britannique pour le moment.

D’autres catcheurs auront encore l’occasion d’aller se produire sur le circuit indépendant dans les promotions de leurs choix, toujours aux conditions déjà incluses, mais d’autres sont venus s’y ajouter. Il faudra par exemple que la promotion qui booke le catcheur ou la catcheuse possède une infirmerie et un médecin présent pendant les shows. La WWE aurait en effet été surprise de découvrir certains talents étaient blessés. Une condition difficile à remplir pour les petites promotions indépendantes comme en France.

Autre condition, les catcheurs et catcheuses n’auront plus non plus le droit d’affronter des talents signés d’autres promotions majeurs comme la Ring of Honor, la New Japan Pro Wrestling, la World of Sport ou toutes celles qui signerait des catcheurs en exclusivité et qui aurait une bonne exposition.

Des salaires plus avantageux

Si l’on ne sait pas encore qui sont concernés par ces contrats, on sait que plusieurs ont été signés lors des derniers enregistrements de NXT UK ce week-end à Liverpool. De plus, sans doute dans le but de convaincre les talents de signer, si le montant n’est pas connu le salaire est apparemment plus avantageux.

Les catcheurs et catcheuses qui ont signé ces nouveaux contrats pourront remplir leurs obligations avec les promotions chez qui ils ont été bookés jusqu’à maintenant, mais une fois ces dates passées, ils devront se plier aux nouvelles règles.

La TIDAL Wrestling, autre promotion britannique, a déjà fait les frais de ces nouvelles conditions, indiquant ce lundi sur sa page Facebook que son show du 16 décembre prochain sera la toute dernière fois que le catcheur Ligero apparaitra sur son ring.

Cliquez pour commenter
En haut