Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 11 février

Résumé et résultat de l’épisode de WWE RAW du 11 février, dernier avant Elimination Chamber.

WWE

Au programme de ce dernier épisode de Monday Night RAW avant WWE Elimination Chamber 2019, la famille McMahon réinvite Becky Lynch, Seth Rollins s’adresse à Brock Lesnar tandis la toute fraîche division par équipe féminine est à quelques jours de couronner ses premières championnes.

Des excuses ou rien

Stephanie McMahon et Triple H ouvre cet épisode. Fresh start qu’il disaient. Ils nous font un recap de la carte de WWE Elimination Chamber avec les deux matchs ajoutés ce lundi.

La raison de leur présence est évidemment Becky Lynch. Elle a enfin vu un docteur et Triple H et Stephanie McMahon lui annonce que c’est officiel, son genou n’a rien et elle va pouvoir après quelques semaines de repos reprendre le catch tandis que son match contre Ronda Rousey à WrestleMania 35 aura bien lieu. À une condition. Parce que oui, c’était trop beau.

Triple H lui explique que tout sera oublié et que le match pour le titre de championne de RAW aura bien lieu si Becky Lynch s’excuse pour les avoir agressé lui et Stephanie McMahon la semaine dernière. Evidemment Becky Lynch n’est pas super ravie à l’idée de s’excuser. Quelqu’un de normal, quelqu’un qui veut absolument quelque chose l’aurait fait, mais on est à la WWE et là bas la valeurs des excuses est sur-estimée.

Becky Lynch refuse alors, le ton monte entre Stephanie McMahon. Triple H calme les deux femmes dans un moment bien trop cliché pour paraître normal, tandis qu’il explique à Becky Lynch qu’elle a jusqu’à la fin de cet épisode pour s’excuser.

Nia Jax & Tamina ont battu Sasha Banks & Bayley et Liv Morgan & Sarah Logan par tombé avec le Samoan Drop de Nia Jax sur Bayley. Comme le voulait la stipulation, Bayley et Sasha Banks entreront en première dans l’Elimination Chamber.

En coulisse, Finn Balor croise Becky Lynch à qui il conseille de s’excuser. Conseil d’Irlandais.

Elias a été interrompu par le segment précédent, et l’est de nouveau par les Lucha House Party qui disent avoir envie de marcher avec Elias pour divertir le WWE Universe. Elias accepte et se met à chanter une chanson sur la ville de Grand Rapids où ils sont ce soir. Les LHP n’aiment pas et se moquent de lui. Elias leur demande s’ils seraient capable de faire mieux, Kalisto prend la guitare et en joue, plutôt bien. Peut-être même mieux qu’Elias lui-même.

Elias se dit impressionné mais finit par attaquer Kalisto avec la guitare avant de s’enfuir du ring. C’était pas super utile comme segment, mais au moins cette semaine on échappe à Road Dogg et Jeff Jarrett.

Un long tunnel de midcard

Finn Balor a battu Drew McIntyre par disqualification quand Bobby Lashley qui était venu voir le match aux abords du ring est intervenu pour empêcher Balor de sauter du poteaux après un slingblade.

Comme d’habitude Lashley et Lio Rush passent Finn Balor à tabac. Kurt Angle arrive pour l’aider, puis Baron Corbin débarquent à son tour pour s’en prendre à Angle. Il ne manquait plus que Braun Strowman pour se joindre à la bagarre.

Trois heels contre trois faces ? Evidement qu’un match va suivre.

Braun Strowman, Finn Balor et Kurt Angle ont battu Baron Corbin, Drew McIntyre et Bobby Lashley par tombé avec le Coup de Grace de Balor sur Lashley. Le match a du être relancé par les arbitres après qu’ils se soient rendu compte que Balor avait un pied dans les cordes lors d’un tombé de Lashley.

Ça parait pas, mais ces deux matchs et toutes cette action a duré pas loin de 40 minutes au total. On a beau avoir trois heures de RAW, pas certains qu’il était nécessaire de s’étaler autant là dessus.

Kevin Owens est au bowling. Dans une vidéos de très mauvaise qualité, il nous annonce qu’il reste un mois avant son retour. La bonne nouvelle de la soirée.

Interviewée par Charly Caruso sur la possibilité que le match de WrestleMania 35 soit annulé, Becky Lynch n’a pas voulu répondre.

Ruby Riott a battu Nikki Cross par tombé avec le Riott Kick. Le match a par ailleurs été interrompu par une promo de Mandy Rose et Sonya Deville. Parce que vraiment, y a pas assez de trois heures de show.

Seth Rollins prêt à se sacrifier

Seth Rollins arrive sur le ring pour faire un petit point sur sa situation. Il dit n’avoir jamais autant souffert qu’après les 6 F5 qu’il a pris de Brock Lesnar le lendemain de Royal Rumble, mais la bonne nouvelle pour lui c’est qu’après ces 6 F5, il est toujours là. S’il peut supporter ceux-là, il pourra se battre. Il pense que ce qu’il va subir face à Lesnar pourrait être si douloureux que cela pourrait être son dernier WrestleMania.

Paul Heyman l’interrompt, et fait semblant de faire entrer Brock Lesnar qui n’est en fait pas là. On y aurait presque cru. Il dit à Rollins qu’essayer de battre Brock Lesnar serait comme être l’architecte de sa propre destruction pour lui. “Ce n’est pas une prédiction, c’est un spoiler” lui dit-il.

Rollins dit qu’il s’en fout, que Lesnar a pris la WWE en otage depuis deux ans et qu’il ira brûler en enfer s’il le laisse repartir avec le titre à WrestleMania. Et que ce n’est pas une prédiction, c’est un spoiler.

Dean Ambrose arrive sur le ring, fait face à Seth Rollins… et lui dit de battre Lesnar. Voilà comment on enterre un rivalité déjà bien souffrante.

Dean Ambrose a battu EC3 avec un bon vieux roll up des familles. EC3 n’en revient pas.

Alexa Bliss conseille à Becky Lynch de ne pas s’excuser, elle lui dit que si elle s’excuse elle aura peut-être son match mais elle sera une vendue. La seule chose qui va se vendre répond Lynch, c’est WrestleMania.

The Revival ont battu Chad Gable et Bobby Roode avec la Shatter Machine pour devenir champions par équipe de RAW. Enfin.

Vince McMahon ne vous aime pas

C’est l’heure des excuses. Becky Lynch, Triple H et Stephanie McMahon se retrouvent sur le ring. Becky Lynch explique avoir bien réfléchis, avoir reçu des conseils de beaucoup de monde ce soir. Elle ne fait toujours confiance en personne, mais conçoit que si seulement deux mots peuvent remettre en cause ce dont elle a le plus envie, elle accepte de s’excuser.

Triple H lui dit alors que tout est OK, que le match aura bien lieu. Ronda Rousey arrive sur le ring pour une confrontation, l’épisode aurait pu se terminer là. Mais non. Oh que non.

Débarque alors Vince McMahon avec sa pire idée de l’année : il suspend Becky Lynch 60 jours, ce qui l’écarte jusqu’au 12 avril, cinq jour après WrestleMania. Mais ce n’est pas tout, OH QUE NON. Vince McMahon remplace Becky Lynch par Charlotte Flair.

Si c’est leur manière d’amener un triple menace dont on a absolument pas besoin, c’était horriblement mal amené. On ne doute pas de la présence de Becky Lynch à WrestleMania, mais la rivalité entre Ronda Rousey et Becky Lynch est très importante et est en train de partir en fumée avec ces mauvais rebondissements.

C’est dans ces moments qu’on se rend compte qu’au final la Women’s Evolution, c’est aussi et surtout la possibilité de se retrouver avec les mêmes mauvaises storylines que chez les hommes.

Ailleurs sur le web

Commentaires

Les plus lus

To Top