WWE

Résultats de WWE Elimination Chamber 2019

Résumé et résultats de WWE Elimination Chamber 2019.

WWE

Ce dimanche soir c’était WWE Elimination Chamber 2019, deuxième grande étape sur la route pour WrestleMania 35 après le Rumble. La grande cage qui donne son nom au pay-per-view est descendue deux fois ce dimanche pour six équipes féminines et six catcheurs de SmackDown.

Un Elimination Chamber qui a permis à deux catcheuses d’être les premières championnes par équipe de la WWE de l’ère moderne, tandis que l’autre a offert l’occasion à cinq Superstars de la brand bleue de prendre le titre de champion de la WWE de Daniel Bryan.

Ronda Rousey défendait de son côté le titre de championne de RAW contre Ruby Riott tandis que Charlotte Flair était dans les environs pour assister au match. Asuka n’était elle pas prévue pour le pay-per-view.

Shane McMahon et The Miz y défendaient leurs titres de champion par équipe de SmackDown contre les Usos, tandis que les titres de champions par équipe de RAW de The Revival n’étaient pas être défendus ce dimanche.

👉 Preview et analyse de la carte
👉 Kickoff

Tozawa mérite, Murphy rempile

Le premier match de cette soirée est le match pour le titre de champion Cruiserweight dans lequel Buddy Murphy dont on a du mal à croire qu’il puisse faire 205 livres défend sa ceinture contre Akira Tozawa. Ça ne surprendra personne d’apprendre que le match a été interrompu par une interview en split screen des New Day.

Buddy Murphy a battu Akira Tozawa par tombé avec son Murphy’s Law.

Excellent match de Cruiserweights, toujours autant sous-estimés par la WWE malgré les prouesses tous les mois dans les kickoffs des pay-per-view.

Sasha Banks et Bayley championne par équipe

Le match pour les titres de championnes par équipe de la WWE ouvre le pay-per-view. Les équipes de Sasha Banks et Bayley, Nia Jax et Tamina, la Riott Squad, les IIconics, Mandy Rose et Sonya Deville et celle de Naomi et Carmella s’affrontent pour devenir les premières championnes de l’ère moderne.

Sasha Banks et Bayley ont battu Mandy Rose et Sonya Deville dans la dernière ligne droite du match, Sasha Banks ayant fait abandonner Sonya Deville par soumission avec un Banks Statement modifié.

Résumé complet du match ici.

Shane McMahon et The Miz déjà défaits

Shane McMahon et The Miz défendaient leurs titres de champions par équipe de SmackDown dans le second match contre les Usos. The Miz en a profité pour faire venir Maryse afin d’annoncer qu’ils attendaient un second enfant.

The Usos ont battu The Miz et Shane McMahon avec un roll up de Jimmy Uso sur The Miz.

The Miz pensait profiter du fait que Jey Uso était immobilisé à l’extérieur du ring par McMahon qui a encore sauté jusqu’à la table des commentateurs — sans toucher son adversaire — pour porter un Skull Crushing Finale, mais Jimmy Uso l’a contré en roll up.

Finn Balor décroche enfin un titre

On passe ensuite au match pour le titre de champion Intercontinental. Bobby Lashley défend son titre avec Lio Rush dans un handicap match contre Finn Balor. Si Balor a été largement dominé dans le début du match, celui-ci a su se débrouiller pour faire pencher la balance en sa faveur et reprendre le contrôle du match.

Finn Bálor a battu Bobby Lashley et Lio Rush par tombé avec le Coup de Grace sur Rush pour devenir champions Intercontinental.

Furieux, Bobby Lashley s’en est pris à Lio Rush après le match. Leur association est très certainement terminée.

Ronda Rousey se débarrasse rapidement de Ruby Riott, Becky Lynch toujours là

Ronda Rousey défendait son titre de championne de RAW contre Ruby Riott dans le match suivant, en présence de Charlotte Flair venu assister au match aux abords du ring.

Ronda Rousey a battu Ruby Riott par soumission avec un Armbar très rapidement.

Charlotte Flair et Ronda Rousey se sont ensuite faites face, quand Becky Lynch est arrivée avec des béquilles, attaquant Charlotte Flair avec, puis Ronda Rousey qui comptait faire de même en s’étant emparé d’une des béquilles. Elle n’aurait pas du tourner le dos à Becky Lynch.

L’ennui frappe fort avec Baron Corbin

Braun Strowman affrontait Baron Corbin dans un match sans disqualification. Seul match sans enjeu de la soirée. Et évidemment qui dit sans disqualification, dit intervention extérieurs. Drew McIntyre et Bobby Lashley sont venus préter main forte à Baron Corbin pour en venir à bout de Braun Strowman.

Baron Corbin a battu Braun Strowman par tombé après l’avoir fait passer à travers deux tables avec McIntyre et Lashley.

Sans doute le match le moins intéressant de la soirée, et pourtant le précédent n’avait pas grand chose pour lui.

Shane McMahon est en train de se faire examiner en en coulisse, tandis que le Miz rumine. Il est désolé, et s’énerve à cause de la défaite. McMahon lui somme de rentrer chez lui et lui donne rendez-vous mardi prochain à SmackDown.

Lacey Evans est passée. Elle est juste passée. Littéralement.

Daniel Bryan survit, Kofi Kingston se surpasse

Dans le main-event de la soirée, Daniel Bryan défendait son titre de champion de la WWE dans l’Elimination Chamber contre AJ Styles, Randy Orton, Samoa Joe, Jeff Hardy et Kofi Kingston.

Daniel Bryan a battu Kofi Kingston dans la dernière ligne droite du match par tombé avec le running knee pour conserver son titre de champion de la WWE.

Excellent fin de match entre Daniel Bryan et un Kofi Kingston qui prouve qu’il a toutes les clés en main pour jouer dans la cour des grands. On veut un nouveau match entre les deux, on n’a pas eu assez de ces deux-là ce soir.

Résumé complet du match ici.

Bon pay-per-view bien que plombé dans son avant dernier match sans intérêt entre Corbin et Strowman, qui se termine même trois quart d’heure avant l’heure habituelle. On va pas se plaindre étant donné que la longue durée des pay-per-view étant généralement un problème.

Les plus lus

To Top