Friday Night SmackDown

Résultats de WWE SmackDown Live du 5 mars

Résumé et résultats de l’épisode de WWE SmackDown Live du 5 mars 2019.

WWE

Au programme de l’épisode de SmackDown Live du 5 mars 2019, dernier avant WWE Fastlane, un match entre Jey Uso et le Miz et un nouvel open challenge de R-Truth.

Kevin Owens, fan de catch

Daniel Bryan et Erick Rowan sont sur le ring, et après une vidéo qui revient sur le remplacement de Kofi Kingston par Kevin Owens dans le match de championnat WWE de ce dimanche, Daniel Bryan explique qu’après être resté silencieux depuis, il est temps qu’il parle. Il dit que Kingston n’est pas un leader et c’est pour cette raison qu’il n’a pas parlé depuis.

Quant au remplacement, le champion de la WWE explique que Kingston, un type habitué à jeter des pancake, a été remplacé par un type qui a l’air d’avoir mangé beaucoup de pancakes. Classe. Il dit que les fans aiment Kevin Owens parce qu’ils sont comme lui, alors que lui est le champion de la planète.

Kevin Owens fait alors son entrée, expliquant que Daniel Bryan n’a pas totalement tort puisque que quand il était absent il est redevenu fan, regardant RAW à la maison avec sa famille. Pas SmackDown visiblement, il n’a pas aimé voir Daniel Bryan jeter le titre de champion de la WWE pour le remplacer par sa ceinture eco-friendly. C’est pour cela qu’il a voulu revenir à SmackDown.

Il dit ne pas avoir aimé prendre la place de Kofi Kingston à Fastane, mais maintenant que c’est fait il compte bien défier Daniel Bryan ce dimanche. Il termine en provoquant Erick Rowan avant de lancer une bagarre.

Les champions par équipe The Usos sont sur le ring pour parler de leur match de dimanche contre le Miz et Shane McMahon. Ils se moquent du Miz et de l’histoire avec son père et de l’habitude de Shane à sauter de partout, même du logo de WrestleMania s’il pouvait. Ils promettent de battre leurs challengers ce dimanche.

Shane McMahon et le Miz entre, ce dernier répond qu’avec la deuxième chance qu’ils ont ce dimanche il va rendre fier Shane et son père. Une bagarre éclate entre les deux équipes avant le match entre le Miz et Jey Uso.

The Miz a battu Jey Uso par tombé avec le Skull Crushing Finale.

En interview, Charlotte Flair défie Becky Lynch de venir la confronter ce soir avant la fin de l’épisode. Tandis que SmackDown a déjà du mal à caser du temps pour sa propre championne Asuka, on se demande s’il est bien utile de les faire apparaitre dans la brand bleue actuellement… enfin pour autre chose que pour les audiences évidemment.

Samoa Joe champion des États-Unis

R-Truth continue sur son idée de rendre fier John Cena, mais il n’avait pas compris qu’il faisait des open challenges toutes les semaines et explique être encore fatigué après le dernier. Carmella lui rappelle que la phrase favorite de John Cena c’est “never give up”, n’abandonne jamais. Après un dance break il finit par accepter de défendre le titre cette semaine.

La semaine dernière c’était un triple menace, cette semaine ce sera un fatal 4 way. Samoa Joe, Rey Mysterio et Andrade se pressent sur le ring et avant que Truth ne puisse dit quoi que ce soit, la cloche a déjà sonné, le match commence.

Samoa Joe a battu R-Truth, Rey Mysterio et Andrade pour devenir champion des États-Unis. Très bon match avec même une intervention de Zelina Vega sur R-Truth.

Becky Lynch est bien présente ce soir, on la voit arriver avec une béquille, toujours.

Samoa Joe est en interview et explique qu’il va lui aussi défendre le titre contre tout ceux qui voudront s’y essayer. On sent un John Cena contre Samoa Joe à l’approche de WrestleMania 35, bizarrement.

Aleister Black et Ricochet ont battu The Bar par tombé avec le 630 Splash de Ricochet sur Sheamus. Nakamura et Rusev sont ensuite arrivés pour attaquer les deux catcheurs de NXT avant que Jeff Hardy arrive pour les aider à s’en sortir.

Asuka et Mandy Rose expédiées rapidement

Mandy Rose a battu Naomi par tombé avec l’Angel Wings en quelques courtes minutes.

Après le match Asuka apparait pour attaquer Sonya Deville et Mandy Rose, le segment dure moins d’une minute. Faut pas gâcher du temps parce qu’on remet une couche pas très utile de Charlotte Flair contre Becky Lynch à la fin de l’épisode.

En interview, AJ Styles plaide fait et cause pour Kofi Kingston et se faire interrompre par Randy Orton qui lui dit qu’il ne comprend pas qu’il puisse soutenir Kingston, mais qu’il comprend maintenant pourquoi il lui a fallu quinze ans pour rejoindre la WWE.

Kevin Owens a battu Erick Rowan par disqualification après l’intervention de Daniel Bryan dans le match. Mustafa Ali a fait son retour et et venu en aide à Kevin Owens.

Charlotte Flair et Becky Lynch viennent s’écharper à SmackDown

Charlotte Flair arrive ainsi sur le ring et invite Becky Lynch à la rejoindre. Becky Lynch arrive et malgré l’Armbar de Ronda Rousey la veille, son bras va bien. Elle dit à Charlotte Flair qu’elle est apparemment dans sa tête, qu’elle ne peut pas s’empêcher de penser à elle.

Becky Lynch poursuit en disant qu’elle est prête à se battre, que Charlotte Flair a fait de son mieux pour la mettre à terre mais elle est toujours debout. Elle dit que ses côtes lui font mal, que ses bras sont “presque cassés” et son genou est endommagé, elle n’a rien à perdre.

Charlotte Flair attaque alors le genou de Becky Lynch mais cette dernière réplique en portant son Disarmer dont Flair parvient finalement à s’échapper.

Un segment qui confirme ce qu’on pensait au début, il n’a servit à rien à part hyper le match de dimanche, ce que Monday Night RAW avait suffisamment fait. Pendant ce temps SmackDown est en galère de temps.

Les plus lus

En haut