WWE

Résultats de WWE Fastlane 2019

Résumé et résultats de WWE Fastlane 2019.

WWE

Ce dimanche soir c’est WWE Fastlane 2019, dernier pay-per-view étape avant le plus grand show de tous les shows : WrestleMania 35.

Becky Lynch jouera sa place dans le main-event de WrestleMania 35 en affrontant Charlotte Flair ce dimanche soir, un match qu’elle ne doit absolument pas perdre pour pouvoir affronter la championne de RAW le 7 avril prochain.

Kevin Owens qui vient de faire son retour sur les rings affrontera Daniel Bryan pour le titre de champion de la WWE après avoir pris la place de Kofi Kingston sur décision de Vince McMahon.

Sasha Banks et Bayley défendront pour la première fois leurs titres de championnes par équipe de la WWE face à Tamina et Nia Jax, tandis que chez les hommes à RAW les ceintures par équipe seront en jeu dans un triple menace entre les champions The Revival, les anciens champion Bobby Roode et Chad Gable et les nouveaux arrivants Ricochet et Aleister Black. À SmackDown les Usos retrouveront Shane McMahon et le Miz pour leur match revanche.

Le Shield se reformera aussi une dernière fois après le retour de Roman Reigns et avant le départ le mois prochaine de Dean Ambrose. Le trio affrontera Baron Corbin, Drew McIntyre et Bobby Lashley.

👉 Preview et analyse de la carte
👉 Kickoff


Kofi Kingston, qui a souhaité bonne chance à Kevin Owens pour son match s’est vu convoqué par les McMahon à propos de ce match. Peut-être une bonne nouvelle pour lui ? On craint quand même que ce soit juste pour lui dire de ne pas se pointer autour du ring pour intervenir sous peine de sanction. Du McMahon tout craché.

Le premier match de la soirée et du kickoff voit Xavier Woods et Big E. des New Day affronter l’équipe de Shinsuke Nakamura et Rusev.

Xavier Woods et Big E ont battu Shinsuke Nakamura et Rusev par tombé avec le Up Up Down Down de Big E sur Nakamura. Excellent match pour un kickoff et étonnamment long. On n’est pas habitué.

Le match entre Rey Myterio et Andrade originalement prévu dans ce kickoff n’aura finalement pas lieu, un Fatal 4-Way pour le titre de champion des États-Unis a été ajouté à la carte et Mysterio et Andrade y participeront, tout comme R-Truth et le champion Samoa Joe.

Sale soirée à Cleveland pour The Miz

Les Usos défendent leurs titres de champions par équipe de SmackDown contre Shane McMahon et The Miz dans le premier match du pay-per-view.

The Usos ont battu Shane McMahon et The Miz par tombé avec un roll up de Jey Uso qui a contré d’un genou un Frog Splash du Miz afin de conserver leurs titres de champions par équipe de SmackDown.

Le tant attendu heelturn de Shane McMahon a bien eu lieu. Alors que le Miz était parti rejoindre son père aux abords du ring, Shane McMahon l’a attaqué. Un match entre les deux aura probablement lieu à WrestleMania 35.

Elias est venu pousser la chansonnette pour se moquer de Cleveland. Rien d’autre, il est reparti aussi vite.

La bourde de Sonya Deville coute le titre à Mandy Rose

Asuka défendait son titre de championne de SmackDown contre Mandy Rose dans le match suivant. Sonya Deville accompagnait cette dernière lors du match, comme d’habitude.

Une présence qui a nuit à Mandy Rose. Deville s’est mise à chercher quelque chose sous le ring, avant de sortir un Kendo Stick. Mais en relevant la jupe du ring, elle fait trébucher Mandy Rose, permettant à Asuka de profiter de la situation pour lui porter un coup de pied au visage pour remporter le match.

Asuka a battu Mandy Rose par tombé pour conserver son titre de championne de SmackDown.

Kofi Kingston se fait (encore) arnaquer

Kofi Kingston arrive dans le bureau de Vince McMahon avec ses partenaires de New Day. Après avoir discuté, Vince McMahon finit par annoncer à Kingston que le match de championnat WWE de ce soir est un triple menace et il aura lieu tout de suite.

On y a tous cru, même si ça n’avait pas beaucoup de sens de retirer un match avant de le redonner comme ça sans raison. Mais c’était sans compter sans les idées maline de Vince McMahon qui a déjà changé le match. Kingston se retrouve ainsi dans un handicap match contre The Bar.

The Bar ont battu Kofi Kingston avec un double White Noise. Rusev et Shinsuke Nakamura sont intervenus dans le match alors que les New Day ont tenté de venir en aide à Kingston.

Elias est revenu pousser la chansonnette.

Top Guys, toujours

The Revival défendent leurs titres de champions par équipe dans le match suivant, un triple menace dans lequel ils font face à Bobby Roode et Chad Gable ainsi qu’à Ricochet et Aleister Black.

The Revival ont battu Bobby Roode et Chad Gable ainsi que Ricochet et Aleister Black par tombé avec la Shatter Machine sur Chad Gable pour conserver leurs titres.

Un bon match dans lequel Black et Ricochet ont quasiment fait tout le boulot, le public a plutôt apprécié. L’action a un peu continué après le match pour permettre aux deux catcheurs de NXT pour laisser comprendre qu’ils n’ont sans doute pas dit leur dernier mots quant aux titres de champions par équipe de RAW.

Samoa Joe confirme son premier règne

Dans un match décidé un peu à la dernière minute sans doute pour laisser plus de temps à celui par équipe du kickoff et pour donner de la place à au moins un des deux titres secondaire (petite pensée pour Finn Balor), le titre de champion des États-Unis de Samoa Joe est en jeu.

Samoa Joe a battu Rey Mysterio, R-Truth et Andrade par soumission en portant sa Coquina Clutch à Mysterio.

Un bon match entre les quatre catcheurs qui ont déjà montré ces dernières semaines à SmackDown Live qu’ils savaient lever des foules. Juste pour rappel : R-Truth à 47 ans et Rey Mysterio 44.

Sasha Banks et Bayley toujours championnes

Sasha Banks et Bayley défendent leurs titres de championnes par équipe de la WWE dans le match suivant contre Nia Jax et Tamina.

Sasha Banks et Bayley ont battu Nia Jax et Tamina par tombé quand Bayley a contré une powerbomb de Nia Jax en Hurricanrana pour conserver leurs titres.

Nia Jax et Tamina ont attaqué les toujours championnes après le match. Beth Phoenix a voulu se mêler de la bagarre pour défendre Banks et Bayley, mais s’est elle aussi faite mettre à terre. Natalya leur est alors venue en aide, sans succès. Malgré cela, nous teaserait-ils pas une réunion des Divas of Doom ?

Daniel Bryan toujours champion de la planète

Daniel Bryan défendait son titre de champion de la WWE dans le match suivant. Comme annoncé plus tôt, le match allait être un triple menace, mais sans Kofi Kingston qui s’est retrouvé piégé dans un match handicap face à The Bar. A la place de Kofi Kingston, c’est au final Mustafa Ali que l’on retrouve.

Daniel Bryan a battu Kevin Owens et Mustafa Ali par tombé avec un running knee pour conserver son titre de champion de la WWE.

Un excellent match qui a beaucoup profité de l’ajout de Mustafa Ali. Et on a le pressentiment que ni ce dernier ni Kofi Kingston ne vont lâcher l’affaire pour WrestleMania 35. Un Fatal 4 Way en prévision ?

Becky Lynch va à WrestleMania… grâce à Ronda Rousey

Becky Lynch affrontait ensuite dans l’avant dernier match du pay-per-view Charlotte Flair pour une place dans le main-event de WrestleMania 35 face à Ronda Rousey. Une Becky Lynch toujours blessée au genou qui aurait bien eu du mal à remporter le match s’il n’avait pas connu cette fin.

Becky Lynch a battu Charlotte Flair par disqualification, après que Ronda Rousey soit venue attaquer Becky Lynch.

Les trois catcheuses se retrouveront ainsi à WrestleMania 35 dans un match triple menace pour le titre de championne de RAW, comme on pouvait s’y attendre depuis plusieurs semaines. Le match a été officialisé dans la foulée.

Elias est venu pousser la chansonnette une dernière fois. Il a été interrompu par Lacey Evans, qui l’a distrait suffisamment pour qu’il ne voit pas venir le RKO de Randy Orton… qui n’a pas non plus vu venir AJ Styles et son Phenomenal Forearm. C’est trop d’information d’un coup on le concède, mais il y a pire: ils préparent un match entre Randy Orton et AJ Styles à WrestleMania ici.

La der du Shield

Dans le main-event, le Shield se reformait une dernière fois avant le départ de Dean Ambrose le mois prochain pour affronter Baron Corbin, Drew McIntyre et Bobby Lashley.

The Shield ont battu Baron Corbin, Drew McIntyre et Bobby Lashley par tombé.

Un excellent main-event qui s’est déroulé un peu partout dans l’arena, avec une séquence de fin où les trois membre du Shield ont porté chacun leur tour leur finisher sur Baron Corbin.

Les trois catcheurs posent ensemble en joignant leurs poings une dernière fois. Belle fin de pay-per-view.

Un show qui malgré de bons matchs dans son ensemble souffre d’un booking toujours aussi vide de sens. La WWE en fait toujours trop et ça n’aide pas à donner envie de suivre l’histoire.

Ailleurs sur le web

Les plus lus

To Top