WWE

John Oliver pointe du doigt les contrats des Superstars de la WWE

La grosse semaine médiatique de la WWE à l’occasion de WrestleMania 35 commence bien, avec une mise en lumière des conditions de travail des Superstars employées par Vince McMahon.

La WWE a de nouveau été le sujet principal du dernier épisode de Last Week Tonight, l’émission de John Oliver. Après sa relation avec l’Arabie Saoudite en octobre dernier à l’occasion de Crown Jewel, cette fois-ci c’est le statut de “travailleur indépendant” des Superstars de la WWE, qui est pointé du doigt par l’émission.

Depuis toujours les Superstars de la WWE sont en effet employées officiellement comme travailleurs indépendants, un statut qui devrait normalement leur permettre de travailler où il veulent et faire ce qu’ils veulent à côté de leur carrière dans la compagnie. Mais comme tout fan de catch le sait, les Superstars de la WWE ont aussi une relation d’exclusivité avec la compagnie de Stamford qui contrôle leur moindre faits et gestes et leur carrière.

Un statut qui les prive aussi par la même occasion d’une bonne assurance santé que ce soit pendant et surtout après leur carrière — un des sujets notamment abordés récemment par Cody Rhodes dans le cadre de la création de la All Elite Wrestling — de congés annuels et de pension de retraite.

Le reportage de John Oliver revient ainsi notamment sur les décès prématurés de catcheurs, dont le taux est plus important à la WWE que dans n’importe quel autre sport aux États-Unis, comme Lance Cade, Eddie Guerrero ou plus récemment King Kong Bundy. Les cas d’autres anciennes Superstars comme CM Punk, Roddy Piper, Jack Roberts sont aussi évoqués sur le sujet.

Les plus lus

To Top