Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 1er avril

Résumé et résultats de l’épisode de WWE Monday Night RAW du 1er avril 2019, le dernier avant WrestleMania 35.

WWE

Programme ultra chargé pour le dernier épisode de Monday Night RAW avant WrestleMania 35 dimanche avec pas moins de quatre matchs annoncés et les présences de Batista et Brock Lesnar, et une annonce de Stephanie McMahon.

Stephanie McMahon qui n’a pas pu s’empêcher de nous faire un poisson d’avril en annonçant qu’elle s’ajoutait au main-event de WrestleMania. Le niveau du troll est élevé. En réalité l’annonce est rapide et simple: suite à la victoire de Charlotte Flair, devenue championne de SmackDown mardi dernier, les titres de RAW et SmackDown seront en jeu dimanche. Simple. Unification des titres ? Pourquoi pas.

Rien de nouveau chez la bête et son chasseur

Sans transition, Brock Lesnar et Paul Heyman arrivent ensuite. Heyman fait du Heyman classique, répète à peu près la même chose depuis quelques semaines expliquant en gros que Lesnar va “violenter” Seth Rollins, quand celui-ci décide de faire son entrée pour lui toucher deux mots… répétant lui aussi les mêmes mots que ces dernières semaines. L’avantage avec cette storyline c’est que si vous n’avez pas vu RAW depuis des semaines, ça n’est pas grave.

Lesnar est en tout cas hilare, s’en fout de son adversaire et le bouscule avant de vouloir sortir du ring sans avoir prononcé un seul mot. Mais Rollins le rattrape et le frappe à l’entrejambe deux fois. Et ce n’est pas la German Suplex qui va empêcher Rollins de mettre la bête à terre pour lui porter un Curb Stomp.

C’est bien beau mais dans un match c’est disqualification immédiate tout ça, on se demande encore quel sera l’atout principal de Rollins dans le match de dimanche.

Sasha Banks, Bayley, Beth Phoenix et Natalya ont battu Nia Jax, Tamina et les IIconics par tombé avec le Glam Slam de Beth Phoenix sur Peyton Royce. Les quatre membres de l’équipe des faces sont face à face sur le ring, championnes levant leurs ceintures. Un belle image qui nous fait nous demander si ça aurait pas été mieux de se contenter de ces quatre-là dimanche. Cherchez pas, la réponse on la connait évidemment.

“Kiss my ass”

Batista est venu. A pointé du doigt l’écran qui diffusait une vidéo de WrestleMania 21 où Batista a battu Triple H avec le son de ce dernier disant qu’il ne pouvait pas le battre. L’Animal n’ira pas plus loin, lâchant un simple “Hunter, kiss my ass.” Simple. Efficace. Profitez bien de la storyline, le match ne sera pas aussi divertissant.

Apollo Crews a battu Jinder Mahal par tombé dans un Lumberjack Match entouré des participants à la Bataille Royale de dimanche. Fallait bien les placer histoire de faire un peu la promo du match. L’après match est un simulacre de bataille royale que remporte Crews. Ce n’est donc sans doute pas ce qui se passera dimanche. Enfin on imagine, on espère pas la WWE bête au point de montrer ce qui doit se passer dans un pay-per-view quelques jours avant à RAW.

Kurt Angle arrive pour son match contre Rey Mysterio mais s’adresse de nouveau au public sur la fin de sa carrière, avant qu’une vidéo qui la retrace ne soit diffusée le laissant ému aux larmes sur le ring. Dans ces moments, vous pouvez évidemment compter sur Baron Corbin pour venir ruiner un instant comme celui-ci.

Angle va jusqu’à lui proposer de faire un premier match ce soir, mais Corbin refuse avant que Mysterio ne fasse son entrée. Les deux catcheurs finissent par bouter Corbin hors du ring et le match n’a visiblement pas lieu. Rey Mysterio et Baron Corbin se feront par contre face plus tard.

Aleister Black et Ricochet ont le droit à un match de championnat pour les titres par équipe de RAW des Revival, quelques jours avant NXT TakeOver : New York et leur match pour les titres de champion de NXT face aux War Raiders. Vous noterez par ailleurs les bruitages ajoutés aux entrées de Black et Ricochet, ridicule à un point que ça ne peut être qu’une idée de McMahon qui doit bien se marrer en coulisse.

The Revival ont battu Aleister Black et Ricochet par décompte à l’extérieur quand Scott Dawson a retenu les jambes de Ricochet par dessous le ring. Les Revival sont toujours champion, mais Black et Ricochet n’ont pas dit leurs dernier mot et les attaquent ensuite. On ne voit rien d’autre ici qu’une perte de temps et d’énergie pour les deux catcheurs de NXT.

Un segment involontairement drôle

Le trois contre trois féminin dans lequel Becky Lynch, Charlotte Flair et Ronda Rousey doivent faire équipe face à la Riott Squad arrive ensuite. Petit stipulation ajoutée: aucune des trois rivales ne doit se provoquer ou attaquer une partenaire pendant le match sous peine d’être exclue du main-event de WrestleMania.

Becky Lynch, Charlotte Flair et Ronda Rousey ont battu la Riott Squad après un Armbar de Rousey sur Liv Morgan. Maintenant que le match est terminé, elles peuvent se mettre sur la tronche et c’est là que ça va devenir totalement barge.

Alors qu’elle se battent et rejette toute autorité des officiels qui tentent de les séparer, les flics débarquent pour les arrêter une par une. Des flics qui ont visiblement beaucoup de mal à faire leur travail et ça ne va pas aller en s’arrangeant. Il va leur falloir plusieurs minutes pour les faire sortir de la salle et les emmener jusqu’aux voitures.

C’est du détail certes et c’est surtout pour qu’on les voit se battre, mais Ronda Rousey et Becky Lynch qui finissent à l’arrière de la même voiture, se battent tandis que le flic au volant leur demande de se calmer rend le segment ultra comique.

Des vitres se brisent, Ronda Rousey tente de voler une voiture pour foncer dans une autre, Charlotte Flair frappe Ronda Rousey menottée à l’arrière… c’est un bordel sans nom qui a viré involontairement au segment comique. Certains diront qu'”au moins c’était divertissant” et n’auront pas tort, mais tout de même quand on pense à tout ce qui est arrivé jusque là.

Heavy Machinery ont battu Bobby Roode et Chad Gable par tombé avec le Compactor sur Gable. Lacey Evans est venue distraire tout le monde pendant le match, toujours à sa façon. Ce match c’était sans doute la pause pour notre cerveau après ce qui vient de se passer chez les femmes.

Braun Strowman a battu deux types qu’il a rencontré en coulisse et qu’il a lui-même nommé Colin Jost et Michael Che. Oubliez ça, c’est pas intéressant.

Alors que Bobby Lashley et Lio Rush étaient venus se plaindre de Finn Balor et du match de la semaine dernière, ce dernier est apparu dans l’écran géant pour annoncer la nouvelle à son adversaire de ce dimanche : il se transforme en démon de la manière la plus kitsch possible. Le public réagit à peine tandis que Lashley a la tête du gars à deux doigts de lâcher un “Ouais, et alors ?” Formidable.

Baron Corbin, Kurt Angle et… non, rien

On a du mal à y croire mais Monday Night RAW, l’épisode go home de WrestleMania 35 tout de même, se termine sur la rivalité entre Kurt Angle et Baron Corbin. Avec une place pareille on se dit qu’il va se passer quelque chose d’intéressant, que John Cena que l’on attend face à Angle dimanche va faire son apparition. Eh bien non.

Baron Corbin a battu Rey Mysterio par tombé avec le Deep Six. Et c’est tout.

Alors que Corbin célèbre sa victoire sur le retour vers les coulisses, Kurt Angle arrive derrière lui pour lui porter un Angle Lock. Et c’est vraiment tout. Il ne se passera rien de plus.

Ils viennent réellement de terminer le RAW go home de WresteMania 35 sur ça. C’est plus de l’audace à ce niveau, c’est du je-m’en-foutisme.

Les plus lus

To Top