WWE Hall of Fame

Les moments forts de la cérémonie du Hall of Fame 2019 de la WWE

Retour sur la cérémonie du Hall of Fame de la WWE édition 2019.

Ce samedi soir avait lieu la cérémonie annuelle du Hall of Fame de la WWE qui honore les anciennes Superstars de la WWE et les fait entrer dans l’histoire. Comme chaque année, catcheurs et catcheuses intronisé·e·s viennent raconter une partie de leur carrière face à leurs collègues et leurs fans.

Brutus Beefcake, Harlem Heat, The Honky Tonk Man, la Hart Foundation, Torrie Wilson, la D-Generation X étaient les stars de cette soirée, tout comme l’employée de la WWE Sue Aitchinson, récompensée par à Warrior Awards pour son implication dans les actions caritatives et humanitaires organisées par la compagnie de Stamford.

On notera par ailleurs une nouvelle disposition de la salle pour le Hall of Fame. Pour cette édition la WWE a tenu à ce que les intronisé·e·s fassent leurs discours sur un ring spécialement aménagé pour l’occasion au milieu de la salle et donc entouré du public.

le Honky Tonk Man a ainsi pu remercier Hulk Hogan qui l’a aidé dans l’élaboration de son personnage de sosie d’Elvis alors qu’il ne savait pas à l’époque jouer une seule note de guitare. Hulk Hogan qui de son côté était venu présenter Brutus Beefcake avec qui il raconte avoir ouvert un bar qui n’aura jamais eu le succès escompté, les forçant à se reconvertir… dans le catch.

Les Harlem Heat Stevie Ray et Booker T. ont eux mis l’accent sur la nouvelle génération dans leur discours, mettant en avant les Revival mais aussi les Usos, les Street Prophits et ont salué Kofi Kingston avant de l’encourager pour son match de ce dimanche soir face à Daniel Bryan.

L’intronisation de la Hart Foundation perturbée

Même si vous n’avez pas vu la cérémonie vous êtes certainement au courant. Bret Hart a été agressé par un membre du public. L’image à l’écran est devenue un écran noir et pendant de longues secondes, personne ne comprenait ce qui se passait. L’image est ensuite revenue sur le ring où de nombreuses superstars étaient présentes pour aider Bret et Natalya. Par la suite grâce à des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, on a pu voir que le jeune homme a été neutralisé par des superstars de la WWE et pas par la sécurité, ce qui peut nous interroger sur le fonctionnement de celle-ci au Madison Square Garden. De plus, la WWE a changé la scène du Hall of Fame, disposée sous forme d’un ring au milieu de la salle comme lors d’un show. On peut aussi se demander si ça n’a pas à voir avec cela, car les barrières n’étaient pas les mêmes.

Mais au delà de cet incident, Natalya et Bret Hart étaient venu·e·s pour l’intronisation de la Hart Foundation. Natalya venue accepter l’intronisation de son père et Bret la sienne. Un discours touchant rempli d’émotion où les anecdotes se sont enchaînées, sur leur feud avec les British Bulldogs, sur leurs soirées sur la route et la place de leur famille dans le business. Malgré l’incident, Bret a très vite repris ses émotions, a su enchaîné avec brio son discours et rien que pour cela, le discours est à voir.

Natalya a ensuite tweeté ceci afin de souligner le courage de son oncle :

“Je suis si fière de mon oncle Bret Hart ce soir pendant le HOF” a-t-elle tweeté après la soirée. “Bret a survécu au cancer, à un AVC et est le plus grand catcheur de tous les temps. Il ne méritait pas d’être agressé et que son moment et celui de mon père soit anéanti. On a pu remprendre le cours des choses. Merci à tous.”

Un discours inattendu et drôle pour Torrie Wilson

L’ancienne Diva Torrie Wilson aurait elle pu rater la cérémonie, mais elle a décidé de venir pour les fans de la WWE. Celle-ci  avait en effet perdu son père deux jours avant son intronisation. Malgré ce triste évènement, elle était présente avec le sourire et a rendu un bel hommage à son père qui avait eu l’occasion de faire une storyline avec sa fille et Dawn Marie.

L’ancienne playboy cover girl a créé la surprise puisque la personne qui l’a intronisé n’était nulle autre que Stacy Keibler, ancienne Diva de la WWE. Cela faisait quinze ans qu’elle n’avait pas fait d’apparition à la WWE. Lors de son discours, Torrie a pu raconter un peu de sa vie, méconnue de beaucoup car la jeune femme n’a jamais vraiment parlé de sa vie privée. On y a appris que celle-ci a subi du harcèlement scolaire à cause de son poids et était surnommé “la grosse”.

C’est ce harcèlement qui a fait d’elle une gourou du fitness et une diva de la WWE. Torrie a également un beau sens de l’humour puisque celle-ci n’a pas hésité à parler de son talent in-ring, de ses nombreux botchs et du fait qu’elle ait “eu une grande place dans la puberté de certains fans”. Mais la jeune femme a également démonté les clichés en montrant que malgré tout cela, elle travaillait dure et essayait constamment de ne pas penser à ses fautes, mais de se rappeler des bons moments qu’elle pouvait créer. Elle a également rendu hommage à Victoria et Candice Michelle, deux divas peu reconnues par la WWE depuis la Women’s Revolution.

Sans surprise, D-Genration X en roue libre

D-Generation X ont bien évidemment été fidèles à eux-mêmes. Entre blagues lourdes, allusions graveleuses et catchphrases incessantes, Triple H, Shawn Michaels, Billy Gunn, Road Doagg et X-Pac ont ravi le public. Leur discours a mis du temps à démarrer et n’a jamais vraiment été sérieux. Ils ont bien évidemment repris des moments phare de DX mais Shawn Michaels n’avait pas l’air d’être sur la même longueur d’onde. HBK avait envie de s’excuser auprès des fans pour l’existence de DX. Et oui, avoir perverti une partie la jeunesse ça n’a pas l’air de lui donner bonne conscience mais les fans n’ont pas eu l’air d’accepter ses excuses, ravies d’avoir passé leur enfance face à DX.

On notera aussi les blagues sur l’AEW avec Shawn Michael lâchant un “All In” plus qu’articuler et ses camarades n’ont pas hésité à charrier Billy Gun implicitement sur sa signature, notamment Triple H, qualifiant la nouvelle promotion d’« entreprise de pacotille ».

Mais il manquait bien quelque chose à ce discours, la présence de Chyna. La “9ème merveille du monde”, l’ancienne championne Intercontinental, ancienne championne de la WWE, Joanie Launer de son vrai nom a marqué l’histoire du catch et plus particulièrement celle du catch féminin. Le clan n’a pas hésité à lui rendre hommage lors de leur discours mais c’est X-Pac qui a trouvé les meilleurs mots en demandant à la WWE d’organiser une “Chyna Memorial Battle Royal” à WrestleMania.

Elle a été présentée comme l’un des piliers du catch féminin, comme une pionnière pour la division féminine d’aujourd’hui et on ne peut s’empêcher d’être triste face à son absence. On attend encore son intronisation pour sa carrière. À voir si la WWE est enfin prête à oublier les vieux fantômes du passé, à pardonner à Chyna et à enfin lui donner le crédit qu’elle mérite.

Les plus lus

En haut