Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 8 avril

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 8 avril 2019, au lendemain de WrestleMania 35.

WWE

WrestleMania 35 est passé mais l’ambiance du plus gros week-end de catch de l’année n’est pas encore retombée. Ce lundi soir, c’est Monday Night RAW, un épisode presque aussi important que le grand show où il peut se passer beaucoup de choses en trois heures.

Kofi vs Seth

On commence avec votre nouveau champion Universal de la WWE Seth Rollins qui est accueilli sous une énorme acclamation qui ne surprendra personne au lendemain de WrestleMania 35. C’est une célébration en bonne et due forme qui ouvre cet épisode, avec un Rollins qui se dit démonté comme si un camion lui était passé dessus mais qu’il est ravi de ce qu’il a fait à Lesnar, et d’avoir récupéré le titre, obtenant un chant “Full time champ” bien placé.

Il est interrompu par l’autre homme devenu champion hier soir, Kofi Kingston. Les New Day ne pouvaient pas attendre demain pour pouvoir célébrer et on les comprend.  Mais Kingston, repensant au main-event de ce dimanche soir a eu une idée à proposer à Rollins: un match champion contre champion, “Winner take all”.

Il est évident qu’aucun des deux ne gagnera le match, il ne reste qu’à deviner qui interviendra dans le match pour empêcher les titres de changer de main.

La clause de match revanche n’existe plus, mais les Revival ont quand même le droit à un match revanche pour tenter de récupérer les titres de champions par équipe de RAW.

Zack Ryder et Curt Hawkins ont battu The Revival par tombé pour conserver leurs titres.

Étonnant, on était déjà prêt à surnommer Zack Ryder “The 24h champion”.

LARS

Baron Corbin débarque pour se féliciter d’avoir battu Kurt Angle lors de son dernier match, et rajoute qu’Angle ne méritait pas de partager le ring avec lui bien qu’il l’ait choisi. Kurt Angle, qui avait dit la semaine dernière qu’on ne le reverrait plus à RAW débarque pour féliciter Corbin, puis l’attaque en lui portant un Ankle Lock.

Quand Corbin quitte le ring, les premières notes d’un theme song que l’on ne croyait finalement jamais entendre à RAW résonnent. Lars Sullivan fait son entrée et se dirige vers le ring et après une petite confrontations de regard, attaque Angle en lui portant le Freak Accident et un diving headbutt.

Lars Sullivan est donc enfin là. Ça ne va pas s’arranger pour Braun Strowman qui occupait la place du Big Man de Monday Night RAW et qui galérait déjà depuis quelques temps. On ne sait pas si Corbin et Sullivan vont s’associer d’une manière ou d’une autre, mais Corbin ferait certainement un bon manager.

Alexa Bliss a battu Bayley par tombé avec un DDT en moins de trois minutes. Content de revoir Alexa Bliss sur le ring, mais visiblement Bayley et Sasha Banks sont de retour dans la case des perdantes.

The Man vs The Lady

Becky Lynch entre avec ses deux ceintures de championnes de RAW et SmackDown pour célébrer sa victoire de la veille, rappelant qu’après des mois de “Ronnie et la fille de Ric” la ramenant, c’est celle “qui est arrivée sans rien qui est reparti avec tout”.

Elle poursuit en disant qu’elle attendra avec impatience le retour de Ronda Rousey pour lui mettre des claques, tandis que pour Charlotte Flair, “les McMahon lui donneront les titres de champions par équipe” pour la consoler de sa défaite. On peut se dire après une promo comme celle-ci qu’il s’agit d’une manière de refermer ce chapitre, et d’en commencer un nouveau.

Le prochain chapitre va d’ailleurs commencer à s’écrire. Alors qu’elle explique qu’elle s’attend à du challenge venant des deux brands, Lacey Evans débarque et cette fois c’est pas juste de passage. Becky Lynch s’approche pour l’accueillir, Lacey Evans la frappe.

Les deux catcheuses commencent alors à se battre sur la rampe, Lacey Evans tente de projeter Becky Lynch contre les écran de l’entrée mais Becky Lynch contre avec un Disarmer.

The Man contre The Lady. C’est assez simple et ça a de quoi offrir un challenge de transition pour Becky Lynch le temps d’installer son règne en attendant du plus sérieux.

Aleister Black et Ricochet font de nouveau équipe. Il serait peut-être temps de les laisser performer en solo maintenant. Le Superstar Shake up de la semaine prochaine devrait peut-être aider. En attendant, ils affrontent Bobby Roode et Chad Gable qui dans une petite vignette explique qu’ils vont désormais “faire les choses à leur manière”. En général c’est la phrase toute faite quand une Superstar ou une équipe est en bout de course et que la WWE n’a pas grand chose pour eux.

Aleister Black et Ricochet ont battu Bobby Roode et Chad Gable par tombé avec un Codebreaker de Ricochet sur Gable.

Pas super efficace leur manière à Gable et Roode, visiblement.

Elias se plaint d’avoir été interrompu par John Cena et son rap à WrestleMania mais tient à rassurer tout le monde: ce soir il aura tout le temps pour performer et met au défit n’importe qui de l’interrompre. Vous pouvez ajouter un nouveau call up de NXT ici.

Dean Ambrose arrive pour son tout dernier match à la WWE dans lequel il affrontera Bobby Lashley qui lui dit avant le match qu’une fois qu’il sera parti, il prendra soin de sa femme, de quoi suffisamment l’énerver pour que le match n’ait pas lieu et pour que les deux catcheurs se battent en dehors du ring jusqu’à la table des commentateurs à travers laquelle Lashley fait passer Ambrose.

Sami Zayn (ne) vous aime (pas)

Dean Ambrose part, mais Sami Zayn est de retour, et ça c’est une bonne nouvelle. Par contre Mojo Rawley ne va pas mieux et parle toujours dans un miroir qu’il a cassé après s’être dessiné sur le visage. Aidez cet homme.

Revenons à Sami Zayn qui fait son entrée sur le ring. Il est de retour et il veut un match. Après un petit temps d’attente, ce n’est nul autre que le nouveau champion Intercontinental Finn Balor qui répond à l’appel… et qui remet son titre de champion Intercontinental en jeu.

Finn Bálor a battu Sami Zayn par tombé avec le Coup de Grâce.

Pas de chance. Sami Zayn reprend le micro pour faire mine d’être pote avec le public quelques instants avant de l’envoyer bouler à nouveau et lui donner rendez-vous en enfer. Nous aussi on t’aime Sami.

Un homme mort

C’est au tour d’Elias de rejoindre le ring pour la performance qu’il nous avait promis. Il ne veut vraiment voir personne venir l’interrompre ce soir. Il annonce même que celui qui viendra l’interrompre est un homme mort, un “dead man”. Challenge accepté, laisse entendre un gros son de cloche bien connu.

L’Undertaker fait en effet son entrée pour rejoindre le ring et se confronter à Elias. Elias qui dans un premier temps pense quitter le ring, peu rassuré de ce qui peut lui arriver avant de faire demi-tour et d’affronter du regard le Deadman.

Il lui tourne une deuxième fois le dos, faisant mine de partir à nouveau mais se retourne rapidement pour attaquer. Erreur, l’Undertaker a flairé l’arnaque et lui envoie une big boot qui le met à terre.

Un chokeslam, un tombstone, RIP Elias. On passe à la suite.

Le main-event tombe à plat

Le main-event est le match annoncé et demandé par Kofi Kingston en début d’épisode. Il voulait affronter Seth Rollins dans un match avec les deux titres en jeu, inspiré par la victoire de Becky Lynch la veille à WrestleMania.

Malheureusement pour lui, au bout de quelques minutes de match et pour une raison que nous ne sommes pas en mesure de vous communiquer pour la simple raison qu’il n’y en a probablement pas, The Bar s’attaquent au nouveau champion de la WWE.

Ni une ni deux, la règle Teddy Long s’applique. Les deux faces s’allient pour affronter Sheamus et Cesaro. Personne ne s’y attendait et tout le monde aurait voulu mieux, surtout pour ce soir. Le public n’aime pas trop et se met à chanter un peu tout son répertoire habituel, du “CM Punk” au “boring” en passant par “AEW”, leur nouveau titre. Blague à part, c’est compréhensible. C’est un peu fade de sortir The Bar dans un aussi gros épisode de RAW.

Seth Rollins et Kofi Kingston ont battu The Bar par tombé avec un Trouble in Paradise de Kingston et un Curb Stomp de Rollins sur Cesaro.

Difficile de savoir ce qui peut amener la WWE à penser que dans un épisode de Monday Night RAW aussi important que le post-WrestleMania, booker un champion contre champion avec les titres en jeu et le faire tomber à l’eau en faisant intervenir The Bar serait une bonne idée.

On est habitué à de gros événements dans ces épisodes, au lancement d’une grosse rivalité pour les mois à venir. Là on lance une rivalité entre les New Day et The Bar, passionnant n’est-ce pas ?

Les plus lus

En haut