Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 29 avril

Résumé et résutlats de l’épisode de WWE RAW du 29 avril.

WWE

C’est (normalement) définitivement parti. Après quelques ajustements de roster, les nouvelles brands ne devraient plus bouger et Monday Night RAW lance cette nouvelle semaine sur la route de WWE Money In The Bank 2019 avec notamment l’annonce des participants.

C’est Alexa Bliss qui ouvre la soirée pour nous annoncer qui seront les participants au Money In The Bank Ladder match masculin. Du moins ceux de RAW : Braun Strowman, Ricochet, Drew McIntyre et Baron Corbin. C’est l’occasion d’enfin entendre parler Ricochet… mais pas longtemps, le ton monte netre Baron Corbin et Drew McIntyre ce dernier accusant le premier de ruiner se chances de championnats à chaque fois, avant que Braun Strowman ne les calme en leur proposant un match par équipe.

Ricochet et Braun Strowman ont battu Baron Corbin et Drew McIntyre. Corbin a essayé de voler le tombé de McIntyre qui l’a frappé. Strowman en a profité pour porter un powerslam, Ricochet a enchaîné avec un 630 splash pour le compte de trois. C’est à la fois efficace et pas intéressant. Dire qu’ils auraient pu utiliser cette place pour organiser des qualifications.

Beaufs penitenciary

Les Usos entrent micro en main un peu à la R-Truth et hurlent des What’s up par dizaines sans raison. Terrible idée. Leurs adversaires sont deux fois surprenant: d’une parce qu’on réalise que le Superstar Shake up n’en finit pas, et de deux parce que ce sont Luke Gallows et Karl Anderson qu’on croyait disparus. Ne boudons pas notre plaisir non plus, ça fait plaisir de les voir à l’écran.

The Usos ont battu Luke Gallows et Karl Anderson par tombé

Après le match les Usos ont une petite vidéo tournée plus tôt dans la journée à nous montrer. Ils se sont incrustés dans les vestiaire et ont chopé Dash Wilder rasant le dos de Scott Dawson. Non pas que l’idée d’une rivalité et des matchs entre les deux équipes nous soient déplaisant, bien au contraire, mais lancer une rivalité qui a du potentiel avec ça, c’est triste. Surtout si c’est pour sortir des blagues d’une beaufitude absolue.

Fausse joie, Shane McMahon revient à la charge

Le Miz est à RAW et les Miz TV reviennent dans la brand rouge. Son premier invité depuis son transfert est Bobby Lashley. Pas de quoi envoyer du rêve et l’échange se résume à “Qu’est-ce que tu as fait depuis que tu es revenu à la WWE ? – Et toi qu’est ce tu n’as pas réussi à faire à WrestleMania ?” Lashley mentionne la défaite du Miz à WrestleMania et si l’on espérait que la rivalité avec Shane McMahon était terminé, c’était sans compter sur l’opiniâtreté des McMahon.

Bobby Lashley a battu The Miz par tombé avec un Spear.

En effet, Shane McMahon est intervenu pendant le match pour distraire celui qui est toujours son rival. McMahon passer ensuite à tabac le Miz et l’étrangle avec ses jambes jusqu’à l’évanouissement tandis qu’une photo de son père est diffusée sur l’écran géant de l’Arena.

On espérait cette histoire terminée et un nouveau départ pour le Miz à RAW, voilà qu’on en revient à Shane McMahon qui en plus de Roman Reigns à SmackDown, n’en a pas terminé avec le Miz.

Les Viking Raiders ont battu Lucha House Party par tombé avec la Viking Experience. Les LHP ont tenté une attaque avant que le match ne commence, mais ça n’aura servi à rien. Tout comme le match, le public faisait une petite sieste.

Alexa Bliss à MITB

Alexa Bliss est de retour pour annoncer cette fois les participantes du MITB féminin. Natalya, Dana Brooke, Naomi et… Alexa Bliss elle-même participeront au ladder match féminin cette année. On est content du retour d’Alexa Bliss sur le ring, on est par contre inquiets pour Sasha Banks.

Le segment était par contre très insupportables à suivre. On est conscient du fait que le catch n’a pas besoin d’avoir des dialogues très élaborés mais là c’était pas bon du tout.

On a eu le droit à un nouveau Fireflies Fun House avec Bray Wyatt. C’était fun.

Naomi a battu Alexa Bliss par tombé avec un split-legged moonsault.

Lacey Evans se rediffuse

Becky Lynch est interviewée sur le ring et on lui demande pourquoi elle a voulu défendre les deux titres de championnes le même soir à WWE Money In The Bank. Elle dit que le public répond pour elle, que ce n’est pas pour protéger ses titres mais pour se battre. Elle n’en serait pas là si elle devait avoir peur des paris sur elle, parce que personne ne croyait en elle il y a un an. Personne ne croyait non plus que Ronda Rousey serait un jour battue, et pourtant elle l’a fait.

Elle s’adresse à Lacey Evans, lui disant qu’elle ne devrait pas filer des droites à quelqu’un qui aime en recevoir. Evans arrive et sort quasiment la même petite promo que la semaine dernière, parlant du tempérament irlandais de la catcheuse. Elles en viennent rapidement aux mains, mais cette fois les arbitres viendront en nombre pour les séparer.

Zack Ryder et Curt Hawkins ont battu les Revival par tombé avec un crucifix pin.

The Miz a défié Shane McMahon dans un match en cage à WWE Money In The Bank. Shane McMahon a annoncé sur Twitter qu’il acceptait le match. Un match en cage c’est sans disqualification et les pay-per-view réunissent les Superstars de RAW et SmackDown, McMahon va devoir se méfier de Roman Reigns.

Vincent McZayn

Sami Zayn est de retour pour une nouvelle promo qu’on imaginerait aisément soufflée dans l’oreillette par Vince McMahon. Il y est question cette fois des Superstars et du lien avec le public, celui qui voudrait que les catcheurs doivent quelque chose au public, devraient faire ce qu’ils veulent quand ils le demandent — prenant l’exemple d’un petit garçon à qui il a refusé de signer une figurine. Son but est de récupérer le pouvoir que le public s’est accaparé.

On pourrait dire que c’est génial, que Sami Zayn est excellent en promo mais ça vous le savez déjà et surtout on pense à la suite : à où tout ça est censé mener et on ne peut s’empêcher de réaliser qu’il fait tout ça au lieu de catcher, de rivaliser, et d’avoir une place dans le match MITB. Bien dommage.

Rey Mysterio a battu Samoa Joe sur un roll up. Son fils Dominic est venu célébrer avec lui. Dominic va bientôt prendre cher, Samoa Joe doit l’avoir dans le viseur il n’y a aucun doute.

Signature de contrat et bagarre, la routine

Pour la signature du contrat pour le match de championnat Universal, Seth Rollins et AJ Styles sont présentés par Michael Cole comme les deux meilleurs performeur in-ring de leur génération. C’est cool mais si on se souvient bien, la dernière fois qu’un match nous a été présenté de la sorte ça s’est terminé sur un low-blow de Nakamura sur AJ Styles. Alors on ne va pas mettre la barre trop haute.

On se demandait comment la WWE allait nous présenter un match pour son titre le plus important dans lequel les deux adversaires son faces, et elle le fait de la plus simple manière qui soit. Styles et Rollins se respectent, mais Styles veut le titre et c’est pour ça qu’il est venu à RAW.

Vous ne trouverez aucun reproche, aucun haine de l’un envers l’autre ou rien de bien méchant dans cet échange. Juste deux catcheurs qui se font mousser l’un l’autre pour hyper le match.

Mais si l’échange reste courtois, la suite va être plus physique. Après avoir signé le contrat, AJ Styles tend sa main à Rollins pour la lui serrer, mais Rollins préfère lever sa ceinture. En réponse, AJ Styles attaque. Seth Rollins réussi à le sortir du ring mais Styles revient à l’attaque et termine avec un Phenomenal Forearm.

Un épisode qui passe difficilement. Pas qu’il en fasse trop dans l’ennui, mais on en sort plus avec l’impression d’un non-épisode où l’on aura simplement appris qui participera au MITB Ladder Match le 19 mai prochain et où tous le reste n’est que de la répétition des semaines précédentes, où rien de nouveau n’a été proposé.

Les plus lus

To Top