Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 6 mai

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 6 mai 2019.

WWE

Ce lundi soir RAW recevait la visite de Roman Reigns qui semble encore avoir des “comptes à régler” dans la brand rouge et il n’était pas le seul à vouloir passer du bleu au rouge. Pendant ce temps on se dirige doucement vers WWE Money In The Bank 2019 avec un épisode douloureux.

Le “Brillant” Vince McMahon

Pas de Big Dog comme il nous l’avait promis pour lancer cet épisode. C’est Vince McMahon qui s’est bien remis du Superman Punch et qui débarque à sa place. Il nous promet un épisode de Monday Night RAW que l’on est pas prêt d’oublier mais… pas le temps de poursuivre, Roman Reigns entre finalement. Roman Reigns n’est cette fois pas là pour taper un homme qui a le double de son âge, mais pour lui rappeler les mots de lui et sa famille lors qu’il était absent, lorsqu’ils nous avaient expliqué que les McMahon n’étaient plus l’Autority et que le pouvoir revenait au WWE Universe… et que finalement on en est là aujourd’hui.

Daniel Bryan fait aussi son retour pour la première fois depuis sa défaite à WrestleMania 35, expliquant qu’il est resté un mois dans sa solitude, cherchant des réponses aux questions qu’il se pose après avoir été volé à WrestleMania. Kingston entre, juste pour narguer Bryan et dire que lui aussi il peut venir à RAW comme les autres.

McMahon les interrompt tous, et explique qu’il vient d’avoir une révélation. Il va instaurer la “Wild Card Rule”, qui permettra à trois catcheurs de RAW et trois catcheurs de SmackDown d’aller et venir dans les brands chaque semaines. C’est idiot mais ça cache sans doute autre chose.

C’est pas terminé, au tour maintenant de Drew McIntyre de venir ajouter son petit grain de sel en s’adressant à Roman Reigns en mode fayot du patron et en lui disant que c’est pas bien d’avoir désobéi. McMahon a une autre grande idée: ce soir c’est la soirée des revanche de WrestleMania : Bryan contre Kingston et McIntyre contre Roman Reigns. “Je suis brillant”, dit-il. On perd les pédales là. AJ Styles entre d’ailleurs à son tour pour pointer du doigt la bêtise de la situation, se disant ravi d’être à RAW avant de découvrir qu’il va de nouveau croiser des Superstars de SmackDown sur son chemin. Il ne manquait plus que Seth Rollins dans l’histoire et l’idée d’un match entre les deux maintenant commence à naître dans leur esprit, mais Vince McMahon a une autre idée: il les met en équipe (ah oui idée de génie, comme d’habitude) face à… Baron Corbin et Bobby Lashley. Le rêve.

Tout ça pour dire que la WWE est encore en train de mettre à l’écran les reproches que l’on peut lui faire depuis quelques temps. Tandis que les critiques actuelles tournent beaucoup autour de “Vince McMahon perd le contrôle des événements”, “Les idées de Vince ne sont dépassées”, lui joue celui qui se prend pour un génie avec ses idées (la Wildcard Rule, les matchs revanches de WM) alors que tout le monde lui rit au nez. On est entre le troll et le génie, c’est à votre appréciation.

Baron Corbin et Bobby Lashley ont battu Seth Rollins et AJ Styles. AJ Styles en a eu marre et a envoyé un Phenomenal Forearm à Rollins, de quoi permettre à Corbin de porter son End of the Days pour le compte de trois. Oui, Corbin a fait le tombé sur le champion Universal, révoltez-vous.

Sami Zayn à la poubelle

Sami Zayn arrive pour une nouvelle promo pas si différente des précédentes, pas besoin de vous la retranscrire puisque le résultats est le même: à la fin vous êtes des lâches. Le plus important à retenir c’est la suite parce que pour une fois, il se fait interrompre.

C’est Braun Strowman qui n’avait plus rien à faire depuis quelques temps qui s’est dit qu’il allait faire taire Sami Zayn. Il se dirige vers le ring et le poursuit tandis qu’il s’enfuit en coulisse. Zayn tente de se défendre autant que possible mais sans succès. Il se fait rattraper et jeter dans une poubelle. Poubelle qui se fait ramasser par le camion de poubelle.

Trois semaines de promo où Sami Zayn nous reproche notre manière de critiquer la WWE et où il explique qu’il aurait préféré ne pas revenir travailler pour finir dans un camion de poubelle.

On passe à un match entre les Lucha House Party et un jobber, parce qu’après la probable mort de Sami Zayn c’est bien d’un match insignifiant qu’on avait besoin. Les transition c’est important, n’oubliez jamais.

Lucha House Party battent un jobber. Rien à retenir, le public n’a probablement même pas regardé le match. Nous non plus d’ailleurs.

Pendant ce temps The Miz attend Shane McMahon devant la porte de son bureau depuis le début de cet épisode tandis que l’on rediffuse les images de son match contre Bobby Lashley de la semaine dernière et de l’agression par McMahon.

Ricochet a battu Robert Roode pour conserver sa place dans le match Money In The Bank.

Nouvelle chance pour Rey Mysterio

Alors que l’on nous annonce que le match entre Rey Mysterio et Samoa Joe est officiel pour MITB, Rey Mysterio laisse son fils partir seul dans les coulisses de RAW… il n’aurait pas dû : Samoa Joe le suit dangereusement. Quel mauvais père il fait. Heureusement pour lui c’est simplement pour lui faire un peu peur et lui faire dire à Rey qu’il ferait mieux de se méfier.

Lacey Evans a battu une jobbeuse par tombé avec le Women’s Right sous les yeux Alexa Bliss, Natayla, Naomi et Dana Brooke, mais pas de quoi les impressionner. Elle explique aux participante du Money In The Bank que c’est ce qu’elles risquent si elles venaient à avoir l’idée de casher sa mallette sur elle une fois qu’elle sera championne Becky Lynch débarque et attaque sa challengeuse qui quitte vite le ring et échappe à un Disarmer.

Les Viking Raiders ont battu Zack Ryder et Curt Hawkins, les champions par équipe qui sont entrés pendant la pub, sans musique, sans ceintures et comme des jobbers. On traite toujours aussi bien les champions par équipe à RAW.

Dans un nouveau Firefly Fun House, le lapin a été tué par le vautour. C’est horrible. Trève de plaisanterie, on ne sait pas où cette nouvelle histoire va mener Bray Wyatt, mais ça a au moins le mérite d’être intrigant. On risque d’être déçu à la fin par contre.

En coulisse, Seth Rollins prévient AJ Styles: la prochaine fois qu’il le lâche comme il l’a fait plus tôt, c’est avec deux yeux au beurre noir et la gueule cassée.

Miz au secours de Roman Reigns

Roman Reigns a battu Drew McIntyre par disqualification suite à l’intervention de Shane McMahon et Elias qui ont interrompu le tombé du Big Dog et l’ont passé à tabac.

The Miz est venu au secours de Roman Reigns, chassant McMahon à coups de chaise. McIntyre en profitera ensuite pour porter un Claymore Kick à Roman Reigns.

Pendant ce temps le Miz poursuit Shane McMahon en coulisse qui finit par se planquer derrière un mur, laissant passer le Miz qui ne l’a pas remarqué. Charly Caruso vient l’interviewer comme si c’était le bon moment mais McMahon s’enfuit à nouveau. On le retrouve devant sa limousine mais pas de chance, le Miz l’a retrouvé et lui porte quelques coups de chaise. McMahon s’en débarrasse d’un coup dans les parties avant de monter dans la limousine et de partir.

Les Revival devaient affronter Luke Gallows et Karl Anderson, mais les Usos sont arrivés et il ne fallait pas trop réfléchir pour comprendre que ça allait devenir gênant. Pour faire court : les Usos ont mis une crème “Ucey Hot” qui visiblement brule les parties génitales de Dawson et Wilder dans leurs tenues de ring. On a dû entendre un mec rire dans le public, pas plus.

Lars Sullivan est aussi passé pour démonter No Way Jose. Pourquoi ? On ne le saura pas, juste que ça fait maintenant cinq Superstars de SmackDown à RAW et non trois comme normalement prévues.

Un main-event clean pour bien terminer

Le main-event voit Daniel Bryan affronter le champion de la WWE Kofi Kingston dans un match revanche de WrestleMania 35, pour son retour sur le ring presque un mois pile après sa défaite du 7 avril dernier.

Kofi Kingston a battu Daniel Bryan par tombé avec le Trouble In Paradise pour conserver son titre de champion de la WWE.

On se réjouit de voir ce main-event se terminer de manière clean après un épisode de Monday Night RAW aussi désastreux. Vince McMahon nous l’avait promis inoubliable, ce sera sans doute le cas mais pas pour de bonnes raisons, loin de là.

Les plus lus

To Top