SmackDown Live

Résultats de WWE SmackDown Live du 7 mai

Résumé et résultats de l’épisode de WWE SmackDown Live du 7 mai.

WWE

Au programme de cette épisode, SmackDown a bien (trop) profité de la Wild Card Rule, tandis qu’on y couronne des nouveaux champions par équipe.

Sami Zayn et AJ Styles s’incrustent

AJ Styles est de retour à SmackDown Live! Cela faisait bien… quelques semaines qu’on ne l’y avait pas vu. Sami Zayn arrive lui aussi, visiblement RAW vide ses poubelles à SmackDown. Les blagues sur les odeurs sont bien évidemment de la partie, on est encore sur un show très McMahon ce soir.

Kofi Kingston et Xavier Woods font leur entrer pour expliquer à AJ Styles qu’il a beau se vanter d’avoir “construit” SmackDown à travers sa catchphrase, il n’y habite plus. Mais Styles lui rappelle qu’il est venu à RAW ce lundi alors qu’il n’avait rien à y faire non plus.

Les deux catcheurs se font face et la tension monte, Sami Zayn intervient alors pour demander à Kingston de ne pas faire ce qu’il a l’intention de faire, donner un match de championnat WWE à AJ Styles. Sami Zayn se propose ne remplacement parce qu’on a bien besoin d’un champion de la WWE qui répète qu’il préférerait ne pas venir bosser. Kingston lui répond… avec une blague sur l’odeur (riez qu’on vous dit).

Kingston, en bon “fighting champion”, explique qu’il compte bien défendre son titre ce soir, et ce sera contre AJ Styles ou Sami Zayn. Au retour de la pub on apprend au final que ce sera les deux dans un triple menace. Normal. On se réjouit : Sami Zayn va enfin avoir un match.

Kevin Owens a laissé un message vidéo nous expliquant que finalement il ne travaillerait pas le jour de son anniversaire et ne s’embêterait pas avec “toute cette merde” ce mardi soir, il préfère rentrer chez lui. Bonne philosophie de vie. Et bon anniversaire Kevin Owens.

Ali affrontait Andrade mais le match n’a pas pu se terminer en raison d’une intervention de Randy Orton qui a tenté de porter d’abord un Drapping DDT à Andrade, sauvé par Zelina Vega, et a réussi à porter un RKO à Ali.

Champions par équipe de la planète

Shane McMahon entre avec les ceintures de champions par équipe de SmackDown, rendu vacant par les Hardy Boyz en raison de la blessure de Jeff. Il s’apprête à les désigner et si tout portait à croire qu’il allait se les attribuer à lui et un partenaire qui aurait pu être Elias, c’est finalement à Daniel Bryan et Erick Rowan qu’il s’apprêtait à les donner.

Mais c’était sans compter sur ce mauvais délire qu’est la Wild Card Rule qui fait entrer les Usos, récemment transférés à RAW eux aussi. Ils ne sont pas content de voir les titres qu’ils ont longtemps portés être simplement donnés, et qui plus est à “Bob l’Éponge et Patrick”.

Les Usos proposent alors un match pour ces titres, eux contre Daniel Bryan et Erick Rowan. Et aussi étonnant que cela puisse paraitre, Shane McMahon accepte de prendre le risque que les titres par équipe de SmackDown puissent être remportés par deux gars de RAW.

Daniel Bryan et Rowan ont battu The Usos par tombé avec l’Iron Claw de Rowan sur Jey Uso pour devenir champions par équipe de SmackDown.

Les titres resteront bien à SmackDown, mais maintenant il va falloir des ceintures éco-responsable.

The Miz poursuit toujours Shane

Shane McMahon est toujours sur le ring, mais cette fois avec les deux mallettes de Money In The Bank. Il avait visiblement une annonce à faire à propos du pay-per-view mais il se fait attaquer par surprise par le Miz. Ce dernier prend le dessus pendant quelques minutes jusqu’à ce que Curtis Axel et Bo Dallas viennent l’aider — ils ne sont visiblement pas très rancunier, ils viennent l’aider alors qu’il n’avait même pas eu l’idée de les nommer champions par équipe.

Une aide qui va lui permettre de reprendre le dessus, et quand le Miz se débarrasse de ses anciens partenaire de la B-Team, Shane McMahon revient à coup de chaise.

Les nouveaux champions par équipe de SmackDown Daniel Bryan et Rowan rencontrent les Heavy Machinery en coulisse. On sait ce que ça veut dire et c’est oui. On imagine déjà les prometteurs échanges entre Bryan et Otis.

Les IIconics absentes, leur challenge se prépare

Ember Moon et Carmella auraient dû faire équipe avec Bayley dans un match contre Sonya Deville, Mandy Rose et Charlotte Flair, mais cette dernière et Bayley ne sont finalement plus de la partie. Le match est un deux contre deux.

Mandy Rose et Sonya Deville ont battu Carmella et Ember Moon par tombé avec le Bed of Roses de Mandy Rose sur Ember Moon.

Paige débarque après le match avec Kairi Sane et Asuka, mettant en garde Mandy Rose et Sonya Deville que la semaine prochaine elles affronteront les deux catcheuses japonaises. On aurait bien voulu voir les championnes par équipe par contre, quelque chose nous dit qu’elles ne vont pas tarder à être concernée par cette affaire.

Matt Hardy, maintenant seul, semble avoir trouvé un nouveau partenaire en la personne de R-Truth. Ça tombe bien ils ont un ennemi commun : Lars Sullivan, qui ne tarde pas à apparaitre pour les attaquer.

Aleister Black est clairement en train de raconter n’importe quoi dans ses promos. Quasi sûr qu’en cherchant bien on retrouve la même promo par Bray Wyatt il y a deux ou trois ans. Laissez le catcher, on a pas besoin de tout ça.

Kingston poursuit sur sa bonne lancée

Le main-event du show commence. Kofi Kingston défend à nouveau son titre de champion de la WWE contre AJ Styles et Sami Zayn.

Kofi Kingston a battu Sami Zayn et AJ Styles par tombé avec le Trouble in Paradise sur Zayn.

Excellent match qui nous a fait une petite frayeur pour AJ Styles qui s’est assez mal réceptionné et aurait pu se ruiner un genou, et qui nous a fait tout aussi peur de voir Kingston risquer de perdre son titre face à Sami Zayn avec les deux nearfalls à la fin du match.

Ce ne fut pas le cas et on ne peut qu’applaudir Kofi Kingston qui enchaine les défenses de titres dans de bons matchs et qui tient le show sur ses épaules. Pourvu que ça dure.

Un épisode qui passe mais sans plus, surtout après un terrible Monday Night RAW la veille. Mais s’il fallait une preuve que la Wild Card Rule allait installer un bordel ambiant, ce SmackDown Live en est une. Espérons que ça ne dure pas trop longtemps, on risque de se perdre.

Ailleurs sur le web

Les plus lus

To Top