Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 10 juin

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 10 juin.

WWE

Au programme de WWE Monday Night RAW le roster de la compagnie de Stamford retrouve le sol américain après Super ShowDown, la suite de la rivalité entre Seth Rollins et Baron Corbin, Shane McMahon qui célèbre sa victoire et un match de championnat pour les titres par équipe de RAW.

Zayn et Owens se mêlent de la title picture de Rollins

On ouvre le show avec Seth Rollins qui vient avec une chaise à la main, c’est son truc maintenant. Il est assez fier d’avoir réussi à conserver son titre vendredi dernier, ajoutant que personne n’avait jamais fait ce qu’il a fait à Brock Lesnar pour l’empêcher de casher son MITB.

Baron Corbin lui n’a pas digéré la fin du match à Super ShowDown et compte bien s’offrir les services d’un arbitre spécial à Stomping Ground pour le match revanche. Sami Zayn pourrait bien être celui-ci, intervenant au près de Corbin pour expliquer à Rollins que le titre Universal n’est pas bon pour lui et qu’il serait mieux sur les hanches de Corbin. Ça a dû lui faire tout drôle de dire un truc pareil.

Rollins se demande qui pourrait bien le soutenir lui s’il venait s’occuper de Zayn, quand le theme song de Kevin Owens résonne comme une réponse des plus claires. Pas mal. Kevin Owens, de SmackDown qui en profite pour se moquer un peu du concept de la Wild Card, “peu importe ce que cela veux dire”. Seth Rollins ne perd pas son temps et se décide à booker son match du soir lui-même, proposant un affrontement qu’Owens n’a pas le temps d’accepter.

Le premier match de la soirée est une revanche de Super ShowDown, un 3 contre 1 entre les Lucha House Party et Lars Sullivan, mais à élimination cette fois.

Lars Sullivan a battu les Lucha House Party après avoir éliminé dans l’ordre Kalisto, Gran Metalik et Lince Dorado.

R-Truth et une poignée de lowcarders se retrouvent coincés dans un ascenseur. Sans arbitre, donc difficile à première vu de lui prendre le titre 24/7. à moins que Heath Slater, qui est bien là…

Becky Lynch et Lacey Evans feront respectivement équipe avec Bayley et Alexa Bliss plus tard ce soir, en attendant elles se confrontent en interview croisée où l’une dit espérer prendre le dernier titre qu’il reste à l’autre et l’autre promet simplement de lui mettre une claque. Simple.

Pendant ce temps dans les vestiaires Alexa Bliss essaye de faire croire à Nikki Cross que Bayley est manipulatrice. Ça marche moyen visiblement.

Ça se bouscule pour Samoa Joe

Samoa Joe arrive pour le Miz TV. Il dit qu’il a toujours été champion des États-Unis et que Rey Mysterio lui avait simplement volé la ceinture avant de se blesser. Le Miz joue un peu le naïf, remontrant la vidéo où Mysterio rend la ceinture en “gentleman” et où Joe l’attaque quand même, après avoir insulté son fils et dépassé la limite de la famille. Joe dit ne pas avoir de limite, et se demande si l’on ne devrait pas commencer à parler de la famille du Miz.

Heureusement pour le Miz, Braun Strowman débarque et se verrait bien challenger au titre des États-Unis, mais il n’est pas le seul. Bobby Lashley, Ricochet et Cesaro viennent aussi faire valoir leurs droits de devenir challengers. On ne saura pas qui aura le droit à cette place, mais un match entre les faces et les heels a lieu tout de suite.

Ricochet, The Miz et Braun Strowman battent Bobby Lashley, Cesaro et Samoa Joe par tombé avec un 630 splash de Ricochet sur Cesaro. De quoi poursuivre la rivalité entre ces deux derniers, plus qu’à lui donner un but.

Baron Corbin veut bien répondre à des interviews mais il lui reste deux semaines avant le match de championnat et Charly Caruso n’est pas assez bien pour lui pour le job.

Lacey Evans et Alexa Bliss ont battu Becky Lynch et Bayley par tombé avec le Woman’s Right d’Evans sur Bayley. Cet épisode à lieu à San Jose, ville natale de la championne de SmackDown, alors rien de surprenant.

Sami Zayn demande à Shane McMahon s’il peut être l’arbitre du match entre Kevin Owens et Seth Rollins dans le main-event. Permission accordée.

La prochaine fois, Lesnar jouera la surprise

Paul Heyman n’est pas content. Il a vu son client se faire démonter à Jeddah vendredi et ne trouve pas ça normal que le public ait aimé cette scène. Seth Rollins a fait une erreur selon lui, parce que Lesnar est encore plus furieux.

Désormais ils ne préviendront plus de leurs intentions de casher le MITB. Si seulement il avait pensé à ça dès le début aussi. Encaisser la mallette Money In The Bank ça a toujours mieux fonctionné par surprise, qu’on soit Lesnar ou pas (et kayfabe ou pas, la surprise bon sang).

R-Truth et ses possibles challengers sont toujours coincés dans l’ascenseur et la tension commence à monter. Heath Slater a-t-il toujours sa licence d’arbitre?

On avait presque oublié mais on a des championnes par équipe à la WWE. Les IIconics font leur entrée pour un match contre deux inconnues.

Les IIconics ont battu Lisa Lace & Aliyah Mia par tombé avec un coup de genou de Peyton Royce.

Merci aux championnes d’être venues. Des challengeuses ? Pourquoi faire ?

Shane McMahon vient faire une promo pour célébrer sa victoire sur Roman Reigns à Super ShowDown vendredi dernier. Grandir à la WWE lui a permis de voir arriver ce qui est unique, comme Roman Reigns qui a remporté de nombreux titres et le Rumble deux fois (une fois, en vrai). Il a aussi battu l’Undertaker, mais pas Shane nous dit ce dernier. Une victoire qu’il dit devoir à Drew McIntyre (c’est bien d’avouer), qu’il remercie pour son entrainement et ses encouragement (ah).

Drew McIntyre prend la parole pour dire qu’à WWE Stomping Ground il va blesser Roman Reigns. Shane est le meilleur au monde, mais lui est le plus dangereux au monde. Il menace de s’en prendre à lui et de le battre jusqu’à ce qu’il en devienne méconnaissable.

Après une gorgée de champagne bue dans le trophée “Best in The World”, Shane McMahon fait entrer les Revival qui affronte les champions par équipe Zack Ryder et Curt Hawkins et les Usos pour les titres.

Le revival des Revival

The Revival ont battu Zack Ryder et Kurt Hawkins ainsi que les Usos par tombé en profitant d’un Splash de Jey Uso sur Zack Ryder et en volant le tombé. Les voilà à nouveaux champions par équipe, ça aide de se retrouver dans une storyline avec Shane McMahon.

Truth et ses potes sont toujours dans l’ascenseur, mais finissent par réussi à s’en sortir. Très déçu de ne pas les avoir vu utiliser Heath Slater on va pas se mentir.

Bray Wyatt a bu le sang du lapin après l’avoir (re)démonté à coups de marteau dans le dernier Firefly Fun House. Ça devient très bizarre, laissez-le “entrer” maintenant.

On touche pas l’arbitre… pendant le match, après ça passe

C’est l’heure du main-event. Seth Rollins affronte Kevin Owens et Sami Zayn sera l’arbitre du match. Un arbitre sérieux qui vérifie si le champion Universal n’aurait pas d’objets interdits sur lui, plus professionnel que les vrais arbitres.

Kevin Owens a battu Seth Rollins par disqualification quand Rollins a attrapé le t-shirt de Zayn qui venait d’empêcher l’autre arbitre de faire le tombé qui aurait pu donner lui donner la victoire.

Sami Zayn a fait une erreur, maintenant Rollins peut le frapper sans risque et ne va pas se gêner. Mais Baron Corbin débarque avec une chaise. Un coup dans les parties va le faire changer d’avis, il n’aura pas le temps d’utiliser la chaise.

Seth Rollins termine Sami Zayn à coup de chaise, déchire son t-shirt d’arbitre et lui porte un Curb Stomp avant de poser en vainqueur avec le titre Universal sous les yeux de Corbin toujours sur la rampe.

Un épisode de Monday Night RAW qui à part nous offrir deux nouveaux champions par équipe n’avance pas le schmilblick. Et c’est assez dommage parce qu’il n’y a que deux semaines avant Stomping Ground.

Les plus lus

To Top