Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 17 juin

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 17 juin, le dernier avant WWE Stomping Ground ce dimanche.

“Est-il possible d’échapper au temps ?” demande l’un des sujets de philo du bac 2019 — pensée à vous si vous êtes en plein dedans —, une question à laquelle on peut généralement facilement répondre après avoir vu un Monday Night RAW, et étonnamment cette semaine la réponse est oui.

C’est Elias qui ouvre cet épisode avec une petit peu de cheap heat locale en se moquant de Los Angeles où a lieu cet épisode. Il révèle ensuite qu’il a été choisi par Baron Corbin pour être l’arbitre invité de son match contre Seth Rollins pour le titre de champion Universal qui aura lieu dimanche à Stomping Ground.

Seth Rollins ne se fait pas attendre, toujours accompagné de sa chaise, il attaque Elias et prend le micro ensuite pour prévenir quiconque voudrait s’aligner avec Corbin d’ici dimanche, qu’il s’agit d’un avertissement. Un segment d’ouverture assez rapide pour une fois.

Ricochet, chanceux challenger

Le premier match a lieu cinq minutes après le début du show, du moins c’est ce qu’on croyait. The Miz, Bobby Lashley, Cesaro, Ricochet et Braun Strowman entrent pour un Fatal 5-Way à éliminations pour la place de challenger au titre des États-Unis de Samoa Joe. Elias, toujours sur le ring regrettera de ne pas être parti plus tôt après avoir mangé quelques finishers ou prises favorites des cinqs catcheurs. On ne sait pas pourquoi, mais ça a bien meublé… cinq minutes de temps d’antenne. Là on n’y échappe pas.

Braun Strowman a d’abord éliminé Cesaro et Bobby Lashley qui ne sont évidemment pas très ravis, au point d’aller aider Ricochet à éliminer Braun Strowman. Solidarité entre chauves sans doute, mais en profitant de l’aide de deux heels, est-ce que cela fait de Ricochet un heel lui aussi ? En attendant, pour terminer le match il ne reste plus que le Miz et Ricochet.

Ricochet a battu The Miz, Cesaro, Bobby Lashley et Braun Strowman avec un 630 Splash sur le Miz pour devenir challenger de Samoa Joe.

Samoa Joe qui assistait au match avec un certain amusement ne rigole plus, il attaque Ricochet qui parvient à garder le dessus. Rendez-vous à Stomping Ground. En attendant, pauvre Miz.

Dernière confrontation

Becky Lynch arrive pour se confronter une dernière fois avant ce dimanche à sa challengeuse Lacey Evans. Elle la menace de lui faire subir ce qu’elle mérite la prochaine fois qu’elle l’approche à une distance adéquate. Elle ajoute qu’elle lui botterait bien le cul dans tout Los Angeles.

Lacey Evans se montre sur la rampe, parle lentement en expliquant que c’est pour que Becky Lynch comprenne. Elle aimerait bien qu’Hollywood fasse un film sur sa vie, rappelant qu’elle fut militaire dans la Marine américaine dans une autre vie, et que la division féminine la mérite comme championne.

Lynch dit connaitre son histoire mais peu importe, elle reste un “tas de déchets fumant”. Aussitôt qu’Evans entre dans le ring, Becky Lynch l’attrape et lui porte un Bexploder.

En attendant Shane McMahon semble avoir un problème avec l’alcool. Toutes les semaines il célèbre sa victoire sur Roman Reigns et on a bien peur que ce soit un prétexte pour siffler des bouteilles de champagne peinard, comme cette semaine où il invite Drew McIntyre et les Revival dans une loge VIP pour cette soirée.

Ce ne sera pas Elias

En interview, Baron Corbin apprend finalement qu’Elias ne pourra pas être son arbitre dimanche mais sait déjà qui va le remplacer, et mange un coup de chaise de la part de Seth Rollins. Rollins ne fait donc plus que ça, il frappe à coup de chaise. C’est son truc maintenant.

Daniel Bryan et Erick Rowan sont là, principalement pour dire que les McMahon ont bien fait de les faire venir… avant que les Viking Raiders ne les interrompent pour leur match. Une simple petite confrontation de regard et Bryan et Rowan s’en vont. Bryan affrontera Rollins plus tard ce soir.

Les Viking Raiders ont battu une équipe de jobbers.

Heath Slater est allé demandé une augmentation à Shane McMahon, c’est couillu et McMahon l’admet, mais il refuse. S’il avait été malin il aurait simplement dû balancer quelques subliminaux sur Twitter et dire que la All Elite Wrestling l’a récemment contacté, il aurait eu une augmentation et un nouveau contrat de cinq ans.

En sortant, Drew McIntyre le rejoint et veut l’aider, lui propose de l’argent mais Slater refuse. McIntyre le passe à tabac et les Revival ramassent le cash avant de repartir dans la loge. Si on se force à lire entre les lignes on peut imaginer pas mal de choses à travers un segment comme celui-ci, quand même. Mais c’est pas obligé.

…Ce ne sera pas non plus EC3

Dans un Kevin Owens Show avec Sami Zayn, Baron Corbin annonce qu’il a trouvé un remplaçant à Elias en tant qu’arbitre: EC3. On a à peine le temps d’être ravis de voir EC3 utilisé qu’il se fait dessouder à coups de chaise par Seth Rollins, qui repart sans rien dire et sans écouter ce que Corbin a à lui dire. Sacré running gag.

Les New Day débarquent ensuite (on n’est plus à ça prêt ce soir). Ils sont trois, Kevin Owens, Sami Zayn et Baron Corbin sont trois, pas difficile d’imaginer la suite. Le temps d’échanger quelques mots, de jouer à Weekend at Bernie avec EC3 qui “officialise” le match et l’affrontement a lieu.

AJ Styles croise ses vieux potes Luke Gallows et Karl Anderson en coulisses. Ils se remémorent leurs parcours à la WWE, leurs débuts face aux Usos… que Styles considère aujourd’hui comme la meilleure équipe. Anderson n’est pas super ravi d’entendre ça et compte bien battre les Usos ce soir.

Le match entre les New Day et le trio Owens, Zayn et Corbin est un 2 out of 3 falls.

Les New Day ont battu Kevin Owens, Sami Zayn et Baron Corbin par tombé avec un Trouble in Paradise sur Corbin.

Le premier tombé a été remporté sur un roll up de Woods sur Zayn. Mais pendant le match Kingston évite une clotheline de Corbin qui vient frapper Sami Zayn par accident. Kevin Owens est énervé, et porte un Superkick à Corbin qui en profite. Un Trouble in Paradise et les New Day remportent deux tombés de suite.

Dans les vestiaires, Alexa Bliss apprend à Nikki Cross qu’elles ont le droit à un match de championnat pour les titres par équipe féminin contre les IIconics ce soir. On ne sait pas vraiment pourquoi, mais au moins les titres ont une certaine place dans le show. On se rassure comme on peut.

Sur le ring, Paul Heyman compare Seth Rollins au Lakers de Los Angeles, en faisant des jeux de mot à base de “Ball”, expliquant que les Lakers ont échangé vendu leur “Ball” (Lonzo Ball) tandis que Seth Rollins a échangé les siennes contre une chaise. Il en vient ensuite au match de Seth Rollins contre Daniel Bryan, laissant entendre que Brock Lesnar pourrait être là, ou pas. Il pourrait être là dimanche, ou lundi prochain, on sait pas.

…Ni Eric Young

Baron Corbin négocie avec Eric Young la place d’arbitre spécial. Il lui dit qu’il va y réfléchir avant de croiser Seth Rollins qui le rassure… avant de le frapper à coups de chaise. Un de plus.

The Usos ont battu Luke Gallows et Karl Anderson par tombé avec un double superkick sur Luke Gallows.

Sur le ring Roman Reigns explique que Super ShowDown n’a pas été un bon moment pour lui. Pour nous non plus. Mais il n’est pas là pour s’excuser, les excuses c’est pas divertissant. Botter des fesses est plus divertissant, et c’est pourquoi il défie Shane McMahon de venir sur le ring… mais celui-ci apparait sur l’écran.

McMahon lui dit qu’il n’y a aucune honte à perdre contre “Le best in the world” avant que McIntyre ne prenne la parole pour… ennuyer Roman Reigns qui préfère se rendre directement dans la loge où ils se trouvent. Les Revival essaient de l’en empêcher, sans succès.

Reigns attaque tout le monde, et poursuit Shane McMahon qui s’enfuie jusqu’au ring où il lui porte un Superman Punch et un Spear. Pour une fois que Reigns a le dessus, ça fait plaisir à voir.

En coulisse, Charly Caruso vient interviewer Bayley qui est avec Natalya et Naomi. Elle lui demande ce qu’elle pense des propos d’Alexa Bliss sur sa personne, expliquant qu’elle aurait refusé de prendre une photo avec un fan qui portait un t-shirt Nikki Cross. Elle répond que ce n’est évidemment que des mensonges d’Alexa Bliss, mais le doute commence à planer chez Natalya visiblement.

Les IIconics ont battu Alexa Bliss et Nikki Cross sur un roll up de Billie Kay sur Nikki Cross pendant que Bayley — qui était venu assister au match — et Alexa Bliss se battaient à l’extérieur.

En coulisse Alexa Bliss s’excuse auprès de Nikki Cross mais cette dernière comprend et blâme Bayley. Nikki Cross lui promet qu’elle sera là pour elle lors de son match de championnat dimanche contre Bayley qui lui a brisé son rêve. Le plan d’Alexa Bliss fonctionne et le public semble aimer. Le public est un monstre qui aime la manipulation.

Nouveau Firefly Fun House. Ça fait quand même depuis avril que ça dure, laissez le entrer maintenant. Pour de vrai.

Retour de chaise

Avant son match du main event Seth Rollins croise Becky Lynch en coulisse, parce qu’il faut rappeler qu’ils sont en couple même si ça ne sert absolument à rien dans l’histoire. Rollins affronte Bryan.

Le match commence normalement mais quand Daniel Bryan porte son Running Knee, les New Day débarquent au secours de Seth Rollins, suivi par Kevin Owens et Sami Zayn, puis les Revival, tandis que les Usos viennent au secours des faces. C’est un bordel sans nom et sans raison que les arbitres tentent de calmer.

Mike Rome prend la parole pour annoncer que le match est relancé, et nul autre que Seth Rollins et Daniel Bryan n’ont le droit d’être sur le ring. Tout le reste doit retourner en coulisse.

Seth Rollins a battu Daniel Bryan par tombé avec son Curb Stomp.

Alors qu’il célèbre, Seth Rollins se fait surprendre par un coup de chaise de la part de Baron Corbin. Fallait bien que le vent tourne un peu. Corbin le frappe plusieurs fois à nouveau avant de lui porter un End of the Days sur le ring pour terminer cet épisode.

Un épisode qui remonte le niveau cette semaine et où l’action était suffisamment présente  pour qu’on en oublie les trois heures. C’était pas dynamique non-stop, mais par rapport aux précédentes semaines ça faisait du bien. Juste, on ne sait pas qui est l’arbitre choisi par Corbin à la fin de cet épisode, et c’est un peu embêtant vu que c’était apparemment le fil rouge.

Les plus lus

To Top