WWE

Alexa Bliss : “J’ai eu très peur de ne jamais pouvoir remonter sur le ring”

Alexa Bliss raconte sa convalescence suite à deux commotions cérébrale, et la peur de ne jamais remonter sur le ring qu’elle a eu.

WWE

Alexa Bliss est bel et bien de retour sur le ring et sera face à Bayley pour tenter de lui prendre le titre de championne de SmackDown ce dimanche soir à WWE Stomping Grounds. Un match auquel la catcheuse a bien cru ne jamais pouvoir participer.

L’ancienne championne de RAW et de SmackDown est restée longtemps hors des rings depuis septembre dernier suite à deux commotions cérébrales. Alexa Bliss n’était plus apparue en tant que catcheuse à l’écran entre Hell In A Cell 2018 et son match contre Ronda Rousey, et le Royal Rumble 2019. Entre temps celle-ci a participé à des matchs par équipe, notamment en house-show mais la WWE est restée très précautionneuse quant à la catcheuse et lui avait donné un rôle hors des rings. Une absence qui a laissé Alexa Bliss s’imaginer que sa carrière était peut-être terminée.

Encore aujourd’hui la compagnie de Stamford prend des pincettes quant à son booking. Alexa Bliss aurait dû originalement participer au Money In The Bank Ladder Match féminin le mois dernier — un type de match habituellement brutal et risqué dans son cas — mais la WWE a préféré l’en retirer et laisser Nikki Cross la remplacer.

Mais tout semble aller pour le mieux pour Alexa Bliss qui raconte dans une interview à TV Insider qu’elle a eu peur de ne jamais pouvoir remonter sur le ring après sa deuxième commotion cérébrale.

Après la seconde commotion j’ai eu très peur de ne jamais pouvoir remonter sur le ring, principalement parce que je ne savais pas ce qui se passait dans ma tête. Il y a tellement de type de commotions et je ne le savais pas à cette époque. Toutes doivent être traitée différemment et le fait que je ne savais pas ce qui m’arrivait et que je ne l’ai pas vu avant de voir un spécialiste des commotions, ça m’a fait très peur.

Mais la rencontre d’un médecin spécialisé l’a rassuré quant à sa blessure et la possibilité de revenir un jour catcher sans problème.

Ce que m’a dit [le Dr Collins] à propos des commotions et traumatisme m’a ouvert l’esprit et m’a surpris, pour tout dire. Cela m’a donné l’impression pour la première fois que j’avais vraiment le contrôle de ma blessure, j’étais très au fait de ce qui m’arrivait et m’a donné plus confiance en l’idée de pouvoir sur le ring, parce que les commotions sont très effrayantes.

Mais la façon dont il me l’a expliqué, cela a rendu la chose tolérable, le fait que vous pouvez en guérir totalement, qu’il pense que c’était possible, cela m’a fait me sentir mieux.

Rendez-vous en tout cas ce dimanche soir pour savoir si ce retour à plein temps sur le ring sera gagnant ou non.

Les plus lus

To Top