All Elite Wrestling

Résultats de AEW Fyter Fest

Résumé et résultats d’AEW Fyter Fest, deuxième show de la All Elite Wrestling qui sera l’occasion de voir Jon Moxley faire ses premiers pas sur le ring de la nouvelle promotion.

AEW

Deuxième show pour la All Elite Wrestling depuis Daytona Beach en Floride à l’occasion du CEO Fighting Game. Fyter Fest est un show moins important que Double or Nothing le mois dernier mais qui possède quelques atouts non-négligeables comme ce match entre Joey Janela et Jon Moxley, premier de ce dernier sur le ring de l’AEW.

Les Best Friends ont un message

Le Buy In, aka le pre-show de la soirée commence avec un match triple menace par équipe. Private Party, SoCal Uncensored (Frank Kazarian et Scorpio Sky) et les Best Friends s’affrontent dans le premier match de cette soirée. Les vainqueurs entreront dans le futur tournoi pour désigner les premier champions par équipe.

Les Best Friends ont battu Private Party et les SCU par tombé avec le Strong Zero sur Isahia Kassidy.

Excellent match pour commencer cette soirée. Si vous n’étiez pas encore hypé par Private Party ce match aura sans doute réglé ça. Et si ce n’est pas le cas, dommage pour vous.

Après le match les Chukie T et Trent Barretta reçoivent un message vidéo de Dark Order, avant que les lumière ne s’éteignent et que ceux-ci entourent le ring… avant de disparaitre quand les lumières s’éteignent à nouveau.

Petit segment en coulisse dans lequel les Young Bucks ont perdu leur tenue de ring, Kenny Omega les rassures en leur disant qu’ils auront une tenue mais qu’ils a du dépenser la moitié du budget dedans. Ils sont obligés de virer deux des modèles en maillot de bain installées sur la rampe et de les remplacer par des mannequin en plastique. On a du mal à comprendre mais ça ressemble à une parodie de quelque chose.

Les Librarians en peine

Les Librarians Leva Bates et Peter Avalon entrent à leur tour, le segment est gênant, ça se moque des gamers qui ne lisent pas de livres, tout ça pour mener à un match de Leva Bates contre Allie. Un match qui n’était d’ailleurs pas sur la carte. Brandi Rhodes regarde l’affrontement en coulisse. Elle est EN FACE de la télévision, vous vous rendez pas compte de la révolution qui se passe là.

Allie a battu Leva Bates par tombé avec son Best Superkick Ever.

Leva Bates avait porté un Pedigree sur Allie mais n’a obtenu qu’un compte de deux. Triple H est déjà furax.

Michael Nakazawa affronte Alex Jebailey dans le match suivant, un match hardcore… enfin c’est comme ça qu’ils l’appellent. Les deux catcheurs s’étaient déjà affronté l’an dernier à CEOxNJPW. Au programme de ce match “hardcore”, il y a quelques tables, kendo sticks mais aussi une piscine gonflable et ses accessoire, une manette de console et des Legos. Déconnez pas ça fait super mal les Legos.

Mickael Nakazawa a battu Alexa Jebailey par tombé en retournant un La Magistra de Jebailey alors que l’arbitre avait glissé.

Un peu de comedy wrestling pour terminer ce pre-show. Sans prétention et fun avant d’entrer dans le vif de l’action et le show principal. Jon Moxley apparait à l’écran avant que le show ne commence, au cas où vous ne le connaisseriez pas encore.

Le show principal démarre avec le match entre CIMA et un tiers des Socal Uncensored, Christopher Daniels.

CIMA a battu Christopher Daniels par tombé avec le Meteora.

Un match assez classique avec de la bonne entente et beaucoup de respect entre les deux catcheurs. Parfait pour un opener.

Excellent triple menace féminin

Second match féminin de la soirée, celui-ci était bel et bien annoncé. Nyla Rose, Riho et Yuka Sakazaki s’affrontent dans un math triple menace.

Riho a battu Nyla Rose et Yuka Sakazaki sur un roll up contrant une Beast Bomb de Nyla Rose.

Excellent match, meilleur match féminin qu’a Double or Nothing même si un poil trop long. Si vous n’avez pas sauté de là où vous étiez assis sur le guillotine knee de Nyla Rose sur Sakazaki c’est sans doute parce que vous dormiez, revoyez-le.

MJF fait son entrée pour le match suivant. L’AEW a bien compris que donner un micro au petit Maxwell était l’assurance de relancer un public grâce à sa cheap heat basée sur le physique, vos mères, les jeux vidéos et votre virginité. Jungle Boy débarque ensuite sur son dinosaure (Luchasaurus), suvi par Adam Page et Jimmy Havoc. Le 4 Way peut démarrer.

Adam Page a battu MJF, Jimmy Havoc et Jungle Boy par tombé avec le Kryptonite Krunch sur Havoc.

Bon match, pas trop long contrairement aux précédents. Adam Page devait gagner, c’est l’un des challengers au titre de champion de l’AEW et ça aurait bien été dommage de le faire perdre sur sa route vers le titre. Et ici, ils le savent bien.

Ça va pas à la tête, Cody ?

Pour l’instant le seul match à avoir une petite vidéo d’introduction, celui entre Cody Rhodes et Darby Allin qui commence ensuite. Un excellent match qui permet à Darby Allin d’exposer tout son talent à un public qui ne le connait peut-être pas encore. On notera le Coffin Drop sur le coin du ring dont s’est retiré Rhodes et qui fait s’écraser Allin sur le dos. On a eu mal pour lui.

Il y a une limite de vingt minutes à ce match et elle approche. Rhodes enferme Allin dans le sac mortuaire qu’il avait rapporté et lui porte un disaster kick qui n’aura obtenu qu’un compte de deux. Rhodes frappe ensuite Allin avec sa ceinture, qui lui répond avec un top stunner.

La fin approche, il reste quelques secondes et Cody Rhodes porte son Cross Rhodes mais n’a pas le temps de faire le tombé. Le match se termine en time limit draw.

Cody Rhodes demande à l’arbitre de relancer, menace d’attaquer Allin à nouveau mais surprise: Shawn Spears débarque avec une chaise. Mauvaise surprise: il le frappe à la tête, sans protection — Rhodes ne lève même pas les bras — et l’assomme sur le coup.

Spears s’en va après avoir fixé droit dans les yeux Brandi Rhodes tandis que la caméra nous montre Cody Rhodes la tête en sang. Plusieurs catcheurs, officiels et médecins viennent sur le ring pour aider Rhodes à se relever et à retourner en coulisse.

Le segment est assez perturbant sur le moment, déjà parce qu’il éclipse le match de Darby Allin, mais aussi pour ce coup de chaise non-protégé dont on aurait totalement pu se passer.

L’avant dernier match de la soirée — le dernier match “officiel” qu’ils annoncent, rapport au “non-sanctioned” du main-event — est un trois contre trois. Kenny Omega et les Young Bucks entrent de manière très remarqué en se faisant un petit plaisir de nerd avec une grosse référence à Karate Kid, tout comme les tenues des Bucks. Ils affrontent Pentagon Jr., Fenix et Laredo Kid.

Kenny Omega et les Young Bucks ont battu Pentagon Jr., Fenix et Laredo Kid par tombé avec la One Winged Angel sur Laredo Kid. Un match assez simple au final, tout juste à la hauteur des attentes.

Moxley et Janela font ce qu’ils font de mieux

C’est l’heure du main-event, un match qui n’est “pas officiel”, ou “non-sanctioned” comme l’annonce la stipulation. Mais que l’on se rassure, il a bien lieu. Joey Janela fait donc son entrée pour affronter Jon Moxley. Un match dans lequel il y avait tout ce qu’on pouvait attendre des deux: des chaises, des tables, du barbelé, mais aussi une chaise et une table barbelées avec un petit supplément punaises.

On notera aussi le saut depuis le haut d’une échelle de Janela sur un Moxley installé sur deux tables à l’extérieur du ring, belle image.

Jon Moxley a battu Joey Janela par tombé avec un Impaler DDT sur les punaises — après avoir mis Janela pieds nus pour un peu plus de fun.

Après le match Kenny Omega que Moxley affrontera à All Out débarque pour attaquer ce dernier avec un V-Trigger, puis un double foot stomp avant de l’emmener autour des instruments de musiques qui avaient été installés plus tôt et éclater une guitare sur lui.

Les arbitres viennent aider Moxley mais celui-ci les rejette. Omega revient à l’attaque avec une poubelle, et le passe à tabac encore et encore. Et pourtant, c’est sur une image d’un Moxley heureux d’avoir pu faire ce qu’il n’a pas pu faire depuis quelques années qu’on termine ce deuxième show de l’AEW.

Pas grand chose à redire sur ce second show de la All Elite Wrestling. Peu d’enjeu ce soir, on était plus dans une démonstration de ce que la nouvelle promotion peu produire en terme de catch et elle semble par la même occasion montrer où elle place ses limites, c’est à dire assez loin pour ne pas se priver de moment comme celui du main-event ou pour nous faire peur avec un coup de chaise non protégé qui risque de faire parler encore quelques temps.

Les plus lus

To Top