Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 22 juillet

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 22 juillet.

WWE

Ce lundi à RAW c’est réunion d’ancien collègues. Légendes et anciennes Superstars sont aux programme de cette soirée spéciale, tandis que les storylines pour les titres Universal et de championnes de RAW tentent de suivre leurs cours au milieu de tout ça. Dès le départ ça promet d’être terrible.

Le Champ ouvre la soirée

Il était resté vague mais les rumeurs l’annonçaient, John Cena est bien présent pour cette soirée spéciale en direct de Tampa en Floride. Et en plus il s’est coupé les cheveux, deux bonnes nouvelles d’un coup.

Le Champ prend le micro pour nous dérouler le programme de la soirée, mentionnant la présence d’Hulk Hogan ou Stone Cold Steve Austin, ajoutant qu’il ne pouvait pas manquer cette soirée, parce que RAW est sa maison.

Les Usos font leur entrée, lâchent quelques punchlines sur John Cena et le fait qu’il ait quitté la WWE pour le cinéma, avant que ce dernier ne leur répondre en Doctor of Thuganomics.

Avant que John Cena ne quitte le ring, les Usos annonce Rikishi qui vante les mérites de ses fils, les Revival ne tardent pas à entrer avec… D-Von Dudley, parce que pourquoi pas. On ne comprends déjà plus trop où vont les choses, c’est déjà le bordel et ça ne fait que commencer.

Hulk Hogan fait une petite apparition en coulisse avec Jimmy Hart tandis que Booker-T vient commenter le match qui suit. On en est déjà à sept guests. John Cena a disparu.

Les Usos ont battu The Revival par tombé avec un Splash.

En coulisse c’est une brochette d’apparition de guest et de retour. Un segment avec Dana Brooke, Kaitlyn (que les gens n’ont certainement pas reconnu vu la non-réaction), Torrie Wilson, Santino Marella mais surtout Alicia Fox. En voilà une bonne nouvelle! Drew McIntyre n’est pas à la fête, lui.

Drake Maverick reprend le titre 24/7

Drake Maverick a profité d’une distraction de R-Truth grâce à sa femme qui se disputait avec Carmella pour regagner le titre 24/7 (la liste des champions à jour est là). Le Godfather passe faire coucou. Parce que pourquoi pas.

Drew McIntyre entre pour son match contre Cedric Alexander… avant de passer à tabac ce dernier avant le match ne puisse commencer. Tant pis pour le match.

Dans les vestiaires Drake Maverick tombe sur le Boogeyman qui lui file une peur bleue, suffisante pour le mettre à terre… et permettre à Pat Patterson de lui prendre le titre 24/7.

Les Vikings Raiders ont battu Zack Ryder et Curt Hawkins avec la Viking Experience.

En coulisse alors que se tient une petite fête, Maria Kanellis continue d’humilier son mari Mike devant Eve Torres, Eric Bischoff et Ron Simmons qui… Damn!

AJ Styles, Luke Gallows et Karl Anderson se font maintenant appeler “The OC”. Pour “Official Club”, “Original Club” ou “The Only Club That Matter”. Y’en a à qui ça va faire grincer des dents au Japon.

Pendant ce temps Gerald Brisco vient de prendre le titre 24/7 à Pat Patterson… avant de se le faire prendre par Kelly Kelly avec un coup de genou dans les parties. La WWE écrit l’histoire aussi ce soir.

Samoa Joe, diseur de vérités

Samoa Joe fait son entrée pour une petite promo où il explique que le concept de RAW Reunion est une maladie de la WWE, tout comme ces habituels excès de nostalgie. Encore un heel qui détient la vérité.

Il est interrompu par Roman Reigns qui vient lui demander de lui adresser directement les problèmes qu’il a avec sa famille, lui rappelant qu’ils sont originaire de la même île et qu’il sait comment les choses se terminent. Samoa Joe fait mine de ne pas avoir de problème mais finit par attaquer Reigns.

La bagarre dure quelques minutes, Samoa Joe a le dessus jusqu’à ce qu’il se fasse surprendre par un Superman Punch qui le fait rebrousser chemin sur la rampe. Les deux catcheurs en viennent à se mettre d’accord pour un match, tout de suite, maintenant.

Excellent segment, simple et efficace. Mettez deux personnes qui ne peuvent pas se piffrer sur un ring, deux micros et laissez les faire. Le public appréciera, comme ce soir. C’est pas bien compliqué. Ça aurait pu se faire à SmackDown vu que les deux catcheurs en viennent, mais vu où on en est on va oublier la séparation des brands pour le moment.

Roman Reigns a battu Samoa Joe par tombé avec un spear.

Terrible Seth Rollins

On enchaîne avec le Miz pour son Miz TV dont l’invité est Seth Rollins qui après s’être moqué de Paul Heyman et Brock Lesnar explique tout simplement que ce dernier est un “Seth Rollins wannabe”. Il est interrompu par Paul Heyman depuis la Gorrilla Position qui lui dit qu’il ne devrait pas se plaindre de ce qui lui arrive, puisque lui aussi à cashé sa mallette sur Lesnar à WrestleMania 31.

Rollins répond qu’il a raison, mais qu’il a fallu quatre ans à Lesnar pour lui rendre la pareille et c’est pour cela que c’est un Seth Rollins wannabe. Ce qui ne veut absolument rien dire. Paul Heyman se ramène sur la rampe mais Seth Rollins le menace physiquement, alors il fait demi-tour.

Seth Rollins est persuadé de récupérer le titre Universal à SummerSlam, et qu’il ne s’y prépare pas en se reposant mais en affronter les meilleurs des meilleurs comme AJ Styles ce soir.

Le segment était pas bon. On ne sait pas ce qui arrive à Seth Rollins depuis quelques temps, mais ses promos sont terriblement décevantes.

Sami Zayn, diseur de vérités n°2

Sami Zayn interrompt la petite fête en coulisse où un peu à l’image de Samoa Joe plus tôt dénonce le temps d’antenne gâché pour ces vieilles gloires du catch “qui ressemble à l’Attitude Era passée à travers FaceApp”. Très drôle. Rey Mysterio vient défendre tout ce petit monde et le défie pour un match.

Candice Michelle — qui a attaqué Kelly Kelly — et Alundra Blayze sont devenues championnes 24/7 chacun leur tour.

Rey Mysterio a battu Sami Zayn par tombé avec un 619 et surtout l’aide de RVD, Sgt Slaughter, Shane Helms et Kurt Angle.

Alundra Blayze commence à nous refaire la scène du titre dans la poubelle avec la ceinture de champion.ne.s 24/7… mais Ted DiBiase lui rachète. C’est n’importe quoi, mais on imagine que c’est pour ne pas mettre en scène un tombé d’un homme sur une femme.

DX et NWO s’offrent un délire

Jerry Lawler débarque pour commenter le match entre AJ Styles et Seth Rollins parce qu’il fallait bien quelque chose de négatif dans cet affrontement. Enfin, c’est ce qu’on croyait avant que Triple H et Shawn Michaels ne débarquent pour venir en renfort à Seth Rollins qui devait aussi gérer Anderson et Gallows.

Oubliez le match, les deux clans se battent et l’interrompent. AJ Styles s’énerve et envoie des chaises à ses deux partenaires qui entour DX et Rollins sur le ring. Mais comme vous pouviez vous y attendre, la DX n’est pas qu’un duo et Road Dogg et X-Pac débarquent avec Kevin Nash et Scott Hall.

The OC finissent par partir, laissant la DX et la NWO sur le ring pour terminer le segment. Finalement on a réussi à oublier Jerry Lawler, mais pas à cause de la qualité du match, dommage.

Drake Maverick finit par récupérer le titre de champion 24/7 en attaquant DiBiase dans sa limousine, mais se fait poursuivre par la ligue des lowcarders.

Mick Foley est sur le ring pour une promo dans laquelle il dit qu’il aimerait d’ailleurs bien récupérer ce titre avant que Maverick poursuivit par quelques personnes ne lui passent devant. Mais Foley est surtout interrompu par Bray Wyatt qui l’attaque alors que les lumières s’éteignent.

Natalya déteste Becky Lynch, selon Becky Lynch

Becky Lynch est l’invité d’un Moment of Bliss en vue de son match contre Natalya dans lequel elle défendra le titre de championne de RAW à SummerSlam. À peine Alexa Bliss a le temps de poser une question sur Natalya à Becky Lynch que l’intéressée fait son entrée pour entendre de ses propres oreilles ce que la championne a à dire.

Natalya explique ne pas comprendre le manque de respect qu’a Becky Lynch envers elle alors qu’elles ont le même parcours et qu’elles ont catché ensemble au Japon. Becky Lynch l’accuse d’avoir voulu saboter son arrivée à la WWE, et qu’elle aurait volontairement entrainée Ronda Rousey pour son match à WrestleMania, se rassurant tout de même d’avoir gagné le match.

Becky Lynch promet d’humilier Natalya dans son pays à SummerSlam, et ce qui devait arriver arriva: les deux rivales se battent sous les yeux d’Alexa Bliss et Nikki Cross qui reprennent une gorgée de leur café tandis que les arbitres tentent de séparer Lynch et Natalya.

Braun Strowman a battu un pauvre petit gars qui n’avait rien demandé à la vie.

Et au final… rien

Ric Flair fait son entrée sous une belle ovation du public tandis que toutes les légendes qui ont fait le déplacement à Tampa ce soir prennent place en ligne su la rampe. Ric Flair est rejoint par Hulk Hogan.

Si vous vous attendiez à ce que ce segment final apporte quelque chose vous allez être déçus.

Steve Austin est le dernier à faire son entrée, part directement sur le ring pour siffler quelques bières tandis que tout le monde le rejoint pour se saluer.

C’était donc la fin de RAW Reunion, un épisode spécial de Monday Night RAW dont il n’y a rien à retenir comme on pouvait s’y attendre. Un enchainement d’apparitions de légendes pour faire popper le public ponctué par des segment sur le titre de champion 24/7, est-ce que tout ça méritait vraiment un épisode entier ? Samoa Joe et Sami Zayn avaient la réponse.

Les plus lus

To Top