Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 5 août

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 5 août, dernier épisode avant SummerSlam 2019.

WWE

Dernier épisode de Monday Night RAW avant SummerSlam 2019 dans lequel Roman Reigns manque à nouveau d’y passer, où Alexa Bliss et Nikki Cross décrochent un championnat et dans lequel Dolph Ziggler découvre son adversaire de dimanche, le vrai.

Après un petit hommage aux victimes des deux fusillades qui ont eu lieu ce week-end aux États-Unis, on a le droit au générique et c’est assez surprenant parce que ça faisait des mois qu’on ne l’avait pas entendu. On comprend assez vite qu’en fait il est lancé pour que Samoa Joe puisse l’interrompre.

Samoa Joe est en effet bien énervé. On l’a accusé toute la semaine d’être à l’origine de “l’accident” de Roman Reigns à SmackDown — même nous, on plaide coupable — alors que lui n’était visiblement pas là selon ses dire. Il rale, veut des excuses.

Insolite: Des rivales en équipes ne s’entendent pas

Mais la seule personne qui entre c’est Becky Lynch qui l’interrompt pour le premier match de la soirée. Becky Lynch fait son entrée… faisant équipe avec Charlotte Flair. Drôle de délire. Elles affrontent Natalya et Trish Stratus qui n’avait pas catché depuis octobre dernier.

Becky Lynch et Charlotte Flair ont battu Natalya et Trish Stratus par disqualification, Natalya n’ayant pas voulu lâcher le Sharpshooter sur Lynch après le compte de 5 de l’arbitre. Charlotte Flair de son côté a quitté le match quand Becky Lynch s’est taggée elle même pour entrer dans le match.

Andrade a battu Rey Mysterio par tombé avec son Hammerlock DDT. Beau match, encore une fois.

Maria et Mike Kanellis sont chez le gynécologue — qui n’est en fait qu’un cabinet recomposé en coulisse de l’arena évidemment, mais les murs en rideau tout de même, un peu d’effort sur les décors bon sang. Une fois dans le cabinet du médecin, Mike Kanellis demande à Maria de se détendre, posant ses mains sur ses épaules… tandis que la médecin, qui n’est autre que l’arbitre Jessika Karr, fait un tombé. Mike Kanellis redevient champion 24/7.

Pas de chance, dans la salle d’attente R-Truth l’attendait déguisé en femme, et réussi à reprendre le titre en le distrayant avec une poupée qu’il lui lance.

Pas de bras, pas d’abandon

En interview, Becky Lynch explique que Natalya va laisser tomber le canada comme elle a lâché sa carrière. Elle parle du fait que Natalya s’est plainte de ne pas avoir eu les mêmes chances qu’elles, et explique qu’elle s’est elle-même imposée et n’a pas donné d’autre choix à la WWE que de lui donner les chances qu’elles a eu.

Elle continue en disant que lors qu’elle était dans le public le visage en sang en novembre dernier, Natalya était dans une émission de télé-réalité en train de changer de bikini et en train de perfectionner sa duckface sur les réseaux sociaux. Elle va donner à Toronto une nouvelle héroïne: elle-même.

Natalya lui répond, elle aussi en interview, lui disant qu’elle ne peut pas gagner, parce que si elle porte son Disarmer et lui casse le bras, elle ne pourra plus taper. A-t-elle oublié qu’elle a deux bras? En attendant, elle croit dur comme fer à sa victoire dimanche et espère bien repartir avec le titre.

Seth Rollins se jette dans la gueule de la bête

Paul Heyman et Brock Lesnar sont de la partie. Après avoir rediffusé les images de l’agression de la semaine dernière sur Seth Rollins, Heyman raconte que celui-ci a demandé pitié à Lesnar. Il admet pourtant qu’avoir passé Rollins à tabac était limite criminel, mais se réjouit d’apprendre qu’il est là ce soir. Il se demande pourquoi le public le soutien et pense qu’il en a plus dans le pantalon que dans le cerveau.

Seth Rollins fait son entrée, du moins il essaye, se trainant jusqu’au ring toujours souffrant des blessures infligées la semaine dernière. Il tente d’attaquer Lesnar avec une chaise mais dans son état c’était inespéré. Lesnar s’empare de la chaise et fait ce à quoi on pouvait s’attendre: le frappe avec, puis lui porte quelques attaques dont plusieurs F5.

Au retour de la pub Rollins prend le micro pour expliquer que malgré tout ça, ça valait le coup et qu’il va battre Lesnar à SummerSlam. On en doute de plus en plus, à moins qu’il ait autre chose derrière la tête.

Au milieu d’une discussion entre Kurt Angle — présent parce que RAW est à Pittsburgh — et les Street Profits, Drew McIntyre dit espérer qu’Angle fera bien son travail d’arbitre lors de son match contre Cedric Alexander, lui rappelant ce qu’il lui a fait subir il y a quelques mois.

Les Viking Raiders ont (encore) battu deux type qui n’avait rien demandé à la vie. Des mois qu’ils sont à RAW et ils en sont encore à l’étape “démolition de jobbers”.

Le match entre Drew McIntyre et Cedric Alexander n’a jamais eu lieu. McIntyre a attaqué Alexander pendant son entrée.

Les lumières s’éteignent soudainement, et sans surprise c’est une nouvelle apparition de Bray Wyatt qui porte une mandible clawn à Angle.

Big E et Xavier Woods ont battu Luke Gallows et Karl Anderson par disqualification très rapidement quand AJ Styles a attaqué les champions par équipe de SmackDown. Ricochet étant venu au secours des New Day — Kofi Kingston n’est pas présent ce soir, alors il joue le face de secours — le match devient un trois contre trois.

AJ Styles, Luke Gallows et Karl Anderson ont battu Ricochet, Big E et Xavier Woods par tombé avec le Magic Killer sur Woods.

Qui veut tuer Roman Reigns ? Acte II

Samoa Joe est informé que Roman Reigns est en route vers l’arena — pas sérieux, le gars arrive pour la troisième heure. Samoa Joe annonce que RAW est suspendu.

Une fois sur le ring Joe demande à Roman Reigns de venir sur le ring mais ce dernier se fait attendre. Joe prend alors une chaise et s’installe sur le ring, expliquant qu’il a toute la soirée et qu’il veut des excuses. On l’informe ensuite que Reigns arrive, et qu’il est dans le parking.

Samoa Joe décide alors d’aller lui-même le chercher. Mais alors qu’une fois sur le parking Reigns sort de sa voiture, la confrontation débute, quand une berline grise fonce dans le SUV de Roman Reigns qui a heureusement pu se jeter dans sa voiture pour se protéger.

Au retour de la pub la berline est partie. Samoa Joe part (finalement) voir si Roman Reigns va bien et lui demande de rester dans la voiture en attendant que les secours arrivent. On voit notamment Triple H venir s’assurer qu’il va bien.

Samoa Joe est finalement blanchit, qui est le coupable ?

Alexa Bliss et Nikki Cross ont battu The IIconics, Sonya Deville & Mandy Rose et Asuka & Kairi Sane dans un match à éliminations avec le Twisted Bliss d’Alexa Bliss sur Kairi Sane pour devenir championnes par équipe de la WWE. Un bon match avec une fin entre le duo Bliss/Cross et les Kabuki Warrior bien foutue.

Dolph Ziggler, le suivant

Pour terminer cet épisode de Monday Night RAW c’est le Miz qui invite dans son Miz TV Shawn Michaels et “le paria de la WWE” Dolph Ziggler qui répond qu’il préfère être un paria qu’un lèche-cul comme les deux autres personnes sur le ring.

Il dit avoir porté la WWE sur ses épaules et être la meilleure chose qui soit arrivée à la WWE depuis que Shawn Michaels a perdu son sourrir et le Miz ses couilles. Il dit que sa victoire à SummerSlam lui permettra d’avoir enfin l’adulation qu’il mérite — en battant le Miz, celui du moment, ce ne sera pas vraiment un exploit pour être honnête.

Le Miz a une nouvelle a annoncer à Dolph Ziggler et commence par lui dire qu’il a hâte de l’affronter lundi prochain à RAW. Le blond le comprend pas, alors le Miz enchaine et lui explique qu’il affrontera quelqu’un d’autre à SummerSlam. Les regards se tournent vers Shawn Michaels mais celui-ci ne ressortira pas de sa retraite… enfin pas pour l’instant.

“Ce n’est pas moi” dit Shawn Michaels, avant qu’un autre theme song bien connu se fasse entendre. C’est celui de Goldberg qui débarque et se dirige vers le ring et signe le contrat. “Devine quoi garçon, t’es le suivant!” lui dit Goldberg pour terminer cet épisode de Monday Night RAW. Dolph Ziggler et Goldberg s’affronteront bien à SummerSlam, comme l’annonçaient les rumeurs.

Un épisode bien tranquille pour un go-home, mais avec quelques rebondissement avec de nouvelles championnes par équipe et le retour de Goldberg. On a vu pire.

Les plus lus

En haut