Monday Night RAW

Résultats de WWE RAW du 12 août

Résumé et résultats de l’épisode de WWE RAW du 12 août.

WWE

Au programme de cet épisode de WWE RAW du 12 août Seth Rollins fête son second sacre de champion Universal, mais les surprises sont ailleurs.

AJ Styles veut déjà l’Universal

Seth Rollins ouvre l’épisode suite à sa victoire en tant que champion Universal sur Brock Lesnar et veut surtout remercier le public de l’avoir soutenu jusqu’au bout et lui avoir permis l’exploit réalisé ce dimanche soir.

Mais l’utilité du segment c’est surtout de permettre à AJ Styles qui n’a pas encore assez du titre de champion des États-Unis et se verrait bien avec la ceinture rouge bordeaux vient proposer un match pour ce soir. Malgré son état physique et le fait qu’il ait perdu tout respect envers lui — il ne dit pas pourquoi — Seth Rollins accepte.

Pendant ce temps, Montez Ford et Angelo Dawkins font toujours les speakerines en coulisse, on leur pardonne: ils sont drôles. Sami Zayn vient se moquer d’eux, le conseillant de ne pas trop s’acclimater aux lumières du roster principal parce qu’elles ont tendance à transformer les gens, dont Samoa Joe acquiesce Zayn qui n’aurait pas dû. Le Samoan est derrière lui et lui conseille de se rendre sur le ring tout de suite pour un match.

En attendant le match on apprend que l’épisode de la semaine prochaine verra le retour du tournoi King of The Ring. La dernière édition avait eu lieu en 2015 avec la victoire de Wade Barrett. Espérons qu’elle aille cette fois à quelqu’un qui durera plus longtemps.

Samoa Joe a battu Sami Zayn par soumission avec la Coquina Clutch.

Apparemment vous devez aussi des excuses à Samoa Joe. Il a pardonné à Roman Reigns d’avoir été accusé en tant que son agresseur, mais ne pardonne pas le public.

Dolph Ziggler ne s’arrange pas

Le Miz devait affronter Dolph Ziggler mais ce dernier souffre encore des spears reçus de la part de Goldberg et dit ne pas être médicalement apte à catcher ce soir. Ziggler attaque finalement quand même le Miz et le match démarre pendant la pub.

The Miz a battu Dolph Ziggler par tombé avec le Skull Crushing Finale.

Ziggler prend le micro pour nous refaire la même scène qu’avec Goldberg la veille, lui disant qu’il n’est pas capable de le battre, et qu’il n’est pas le meilleur catcheur de la famille contrairement à Maryse. The Miz y retourne, et lui porte un deuxième Skull Crushing Finale.

Becky Lynch en a déjà finit avec Natalya et la respecte maintenant. Elle défie n’importe quelle autre catcheuse de venir s’en prendre à elle et semble prête à la défendre. On a une petite idée sur qui pourrait.

Elias est sur le ring et s’attend déjà à être interrompu, alors il demande à quiconque voulant l’interrompre de venir maintenant. Personne ne vient, alors il commence à chanter… quand Ricochet l’interrompt. Ce dernier lui dit que les gens ne viennent pas l’interrompre parce que c’est marrant, mais parce qu’il craint. Elias lui répond qu’il n’a pas de leçon à recevoir d’une personne habillée comme un personnage de BD.

Ricochet a battu Elias sur un roll up alors que ce dernier voulait utiliser sa guitare dans le match. Il y a eu une sorte de confusion autour du fait qu’Elias n’avait pas les épaules rivées au sol mais malgré le replay et les plaintes d’Elias on a du mal à comprendre si c’était utile à la suite.

Ils sont de retour à RAW: les 2 out of 3 falls match. Andrade et Rey Mysterio se retrouve dans un match de ce type.

Mysterio mal en point

Andrade a battu Rey Mysterio après avoir remporté deux manches de suite, la première en moins d’une minutes aidé par Zelina Vega, et la seconde avec son Hammerlock DDT.

On nous avait annoncé Stone Cold Steve Austin par Skype — parce que les “via satellite” c’est tellement 2000 — en pensant qu’il s’agirait de quelque chose d’important, mais en dehors de ses impression sur la victoire de Rollins on découvre surtout que c’est pour faire la promo de sa nouvelle émission diffusée juste après RAW sur USA Network.

Pendant ce temps Rey Mysterio est effondré en interview, répétant qu’il doit s’occuper de sa famille. C’est important la famille.

Drew McIntyre a battu Cedric Alexander par tombé avec le Claymore Kick, mais les Lumbar Check à l’extérieur du ring étaient bien violent.

Des nouvelles d’un canadien oublié de SummerSlam — y en avait sans doute déjà bien trop sur la carte. Robert Roode est là, la moustache a disparu et la barbe a repris le dessus. Il affronte No Way Jose qu’on n’avait pas vu non plus depuis un moment.

Robert Roode a battu No Way Jose par tombé avec la Glorious Bomb.

Brock Lesnar n’aura pas de nouveau match pour le titre de champion Universal et ça, ça rend Paul Heyman bien chafouin.

The Revival affrontent les Lucha House Party quand soudain de vieux flashback d’une terrible époque qu’on avait oublié nous reviennent. Le match n’aura finalement pas de fin.

L’affrontement entre les deux équipes devient la scène de quelques changements de titre 24/7. Les Revival prennent le titre en portant une Hart Attack à R-Truth, Kalisto tente sa chance mais est bloqué par Dash Wilder tandis que Carmella pousse R-Truth sur Scott Dawson pour qu’il puisse reprendre le titre. Drake Maverick tente de suivre, mais c’est Elias qui prend le titre à R-Truth d’un coup de guitare. La liste des champions à jour est toujours ici.

Sasha Banks a viré au bleu

Natalya vient sur le ring, pas de tenue de catcheuse et un bras immobilisé. On sent venir la mauvaise nouvelle. La catcheuse annonce en effet s’être luxée l’épaule et va devoir passer une IRM pour en savoir plus. Elle s’adresse à Becky Lynch en lui disant qu’elles s’affronteront à nouveau plus tard.

La catcheuse canadienne en vient à parler de son père, Jim Neidhart, qui est décédé il y a toujours juste un an ce lundi. Mais une surprise vient interrompre son recueillement : Sasha Banks. Celle que l’on avait pas vu depuis WrestleMania fait son retour et semble toute sympathique avec le public et Natalya. Ça na va pas durer.

Faisant mine d’aller chercher un micro, elle attaque Natalya et retire une perruque de cheveux mauve pour dévoiler une chevelure désormais bleue. Ce n’est plus la même Sasha Banks.

Sasha Banks passe Natalya à tabac et le public, pourtant Canadien, lui chante des “Thank you Sasha”. Aucune compassion pour les stars locales. Becky Lynch finit comme elle l’avait promis plus tôt par venir en aide à Natalya, mais ça ne servira pas à grand chose puisque la championne de RAW finira elle aussi tabassée par un enchainement de coups de chaise de la part de Sasha Banks.

Deux raisons de se réjouir: Sasha Banks est de retour, et la voilà en rivalité contre Becky Lynch. Dommage de ne pas avoir pu faire ça plus tôt parce que le match avait aisément sa place sur la carte SummerSlam.

Les Viking Raiders ont encore démonté deux types qui regrettent sans doute déjà d’avoir signé.

Alexa Bliss et Nikki Cross ne sont pas comme les IIconics, elles seront des championnes qui se battent et vont le prouver ce soir face aux Kabuki Warriors en défendant leurs titres de championnes par équipe de la WWE.

Alexa Bliss et Nikki Cross ont battu les Kabuki Warriors par tombé pour conserver leurs titres.

Braun Strowman aurait-il des envies de titre Universal ?

Dans le main-event Seth Rollins affronte donc AJ Styles. En coulisse Seth Rollins explique qu’il a fait qu’AJ Styles n’a jamais pu faire : battre Brock Lesnar, et deux fois. Il rappelle aussi à AJ Styles qu’il l’a déjà battu à Money In The Bank et compte lui rappeler qui le champion Universal ce soir.

AJ Styles est venu sur le ring accompagné par Luke Gallows et Karl Anderson qui ont tenté à plusieurs reprises d’intervenir dans le match, si bien que l’arbitre leur a demandé de quitter les abords du ring. Mais la décision de l’arbitre n’aura servi à rien.

Seth Rollins a battu AJ Styles par disqualification, les deux partenaire d’AJ Styles ayant décidé d’attaquer Rollins au lieu de partir.

Alors que The OC passent Seth Rollins à tabac, Ricochet tente de lui venir en aide mais en nombre et gabarit inférieur, il termine de la même manière.

C’est finalement Braun Strowman qui vient à son tour en aide à Seth Rollins, éloignant Gallows et Anderson sans trop de difficulté et se défendant d’une attaque d’AJ Styles avec deux powerslams.

Braun Strowman part chercher la ceinture de champion Universal pour la donner à Seth Rollins, mais on sent bien les intentions du Monster Among Men qui observe le titre pendant quelques secondes avant de serrer la main du champion.

Les plus lus

To Top